NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

CHANSON


KATIE MELUA

Katie Melua est une jolie brune originaire de Géorgie. Elle est la coqueluche d’un répertoire qui dose savamment les accents country, blues, jazz et folk. Entretien avec une demoiselle volontaire qui a même séduit les Américains depuis qu'ils l'ont entendue sur la BO de Just Like Heaven, le film adapté du roman de Marc Levy, Et si c’était vrai.


INTERVIEW KATIE MELUA


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Vous avez passé votre enfance en Géorgie. Vous en convervez quels souvenirs ?

Katie Melua : mon coeur reste du côté de Tbilissi, même si ma famille s’est installée ensuite à Belfast et que je vis aujourd’hui en Grande-Bretagne. J’y pense très souvent. J’ai commencé à chanter à l’âge de 7 ans. A l’époque, j’écoutais beaucoup de musique folk géorgienne et je revois ma mère se mettant au piano quand l’électricité était coupée. Cela fait partie de mes souvenirs les plus heureux.

Comment avez-vous rencontré votre producteur Mike Batt ?

Katie Melua : j’étudiais la musique et il est venu dans mon école, car il cherchait des jeunes chanteurs pour intégrer un groupe de jazz. Je lui ai fait écouter une chanson que j’avais écrite en hommage à Eva Cassidy, une artiste que j’admire et qui est décédée tragiquement. Il m’a alors proposé de travailler avec lui.

Pourquoi avoir rendu un hommage à Eva Cassidy, une chanteuse finalement assez peu connue ?

Katie Melua : parce qu’elle est morte avant de connaître le succès qu’elle méritait. Pour moi, elle est la meilleure chanteuse de ma génération. Je me suis sentie triste et en colère parce que je n’ai pas eu la chance de la voir sur scène.

Il paraît que la BBC n’est pas étrangère à votre succès. C’est vrai ?

Katie Melua : j’étais dans un tout petit label, j’avais beaucoup de mal à me faire entendre à la radio et la presse m’ignorait. En Angleterre, beaucoup de DJ’s ne passaient que des artistes connus, mais il y avait à la BBC Radio 2 un producteur qui ne passait que les morceaux qu’il aimait. Il n’a pas eu peur de prendre le risque de soutenir de nouveaux artistes que personne n’avait jamais entendus et j’ai fait partie de ses choix.

On vous compare à Norah Jones. Cela vous agace ?

Katie Melua : je trouve ça un peu bête, sous prétexte que nous avons le même style de musique, de nous mettre dans le même panier ! C’est une bonne artiste mais, avec le temps, j’espère que les gens verront à quel point nous sommes différentes.

Chanter sur la BO d’un film tiré d’un roman français, était-ce un clin d’oeil à la France ?

Katie Melua : pour être honnête, c’est juste une coïncidence, mais je suis ravie que cela puisse être interprété comme un clin d’oeil à votre pays. J’aime beaucoup la France où je viens souvent en vacances.

Est-ce vrai que Robert Smith vous a félicitée pour votre reprise du titre de The Cure, Just Like Heaven ?

Katie Melua : il ne l’a pas fait directement, mais j’ai su par le producteur de la BO du film qu’il avait aimé ma version. Pour moi, c’était un supercompliment, car le compositeur de la chanson que l’on reprend est toujours la personne la plus difficile à satisfaire.


KATIE MELUA - THE FLOOD


Votre second album sonnait davantage folk-blues que le précédent. C’est l’orientation que vous voulez adopter ?

Katie Melua : je pense que lorsque j’ai enregistré mon premier album à 19 ans, je ne connaissais pas vraiment le grain de ma voix ni le genre qui me convenait le mieux. Ces deux dernières années, j’ai beaucoup mûri et ce côté folk-blues est devenu une évidence.

Vos références sont Ella Fitzgerald, Queen, Joni Mitchell. Pourtant vous avez remporté votre premier concours avec un titre de Mariah Carey. C’est inattendu, non ?

Katie Melua : Ella Fitzgerald et Freddy Mercury, je les respecte pour la beauté de leurs voix, leur charisme. Joni Mitchell, je l’aime pour son habileté à nous tirer des larmes dans sa manière de chanter. J’aime différents artistes pour diverses raisons. Je me suis toujours efforcée de rester ouverte à toutes les musiques. Par exemple, je n’étais pas une fan de musique country, mais j’ai découvert Bobbie Gentry dont les chansons sont géniales.

Vous avez adopté la nationalité britannique. Pourquoi ?

Katie Melua : parce que ma famille et moi avons vécu pendant dix ans en Angleterre. Nous avons pu avoir un passeport britannique et je vous assure que pour voyager, c’est bien mieux qu’un passeport géorgien !

Vous pratiquez le parachute et le deltaplane. Vous avez besoin d’adrénaline pour avancer ?

Katie Melua : faire des sports extrêmes permet de sortir de votre zone de confort et vous montre jusqu’où vous pouvez aller. J’ai besoin de prendre des risques !

Propos recueillis par A. Grandjanin


BIO EXPRESS

- 1984 : naissance en Géorgie.
- A 15 ans, remporte le premier prix d’un concours télévisé à Londres.
- En novembre 2003, sortie de son premier album Call off the Search en Grande-Bretagne, où il atteint le chiffre de 1 500 000 disques vendus. Il devient double disque de platine en Allemagne (400 000 exemplaires vendus), disque de platine en Australie, au Danemark et en Nouvelle-Zélande. Disque d’or en Suisse, aux Pays-Bas, à Hongkong et disque d’argent en France avec 75 000 exemplaires vendus.
- Fin février 2004 : première tournée en Europe. Elle chante également Love Cats de The Cure, en duo avec Jamie Cullum, lors de la cérémonie des Brit Awards.
- Juin 2004 : sortie de l’album aux Etats-Unis où elle entame une tournée de 11 concerts. Elle rejoint ensuite l’équipe de Band Aid 20 et devient l’ambassadrice de Save The Children.
- Avril 2005, remporte le titre de meilleure révélation internationale aux Echo Awards, en Allemagne. Au Royaume-Uni, elle est l’artiste féminine qui a vendu le plus de disques en 2004.
- Septembre 2005 : sortie en Angleterre de son deuxième album Piece by Piece.
- Le 16 novembre 2006, à l'occasion de la cérémonie des World Music Awards de Londres, Katie a reçu l'award de la meilleure révélation féminine de l'année.
- Octobre 2007 : sortie du troisième album Pictures. Toujours en 2007, Katie Melua joue un rôle dans la fausse bande annonce Don't, réalisée par Edgar Wright.
- En 2008, elle donne une série de concerts à travers l'Europe.
- En 2011 : tournée à travers l'Europe. - Mars 2012 : sortie du 7e album Secret Symphony.

Cadenceinfo - 06/2013

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE