ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LE CASQUE AUDIO POUR ENFANT : ATTENTION DANGER !

Le casque audio est en train de remplacer la berceuse d’hier. Une étude préoccupante réalisée par IPSOS vient d’annoncer que près de 10% des enfants de moins de deux ans s’endorment avec des casques audio sur les oreilles. Si l’objet est des plus pratique, il n’est pas sans danger pour leur ouïe. Une vraie tendance qui pose pas mal de soucis aux spécialistes, au point qu’une alerte a été lancée.


DES CASQUES JOUETS


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Le chiffre est stupéfiant et pour beaucoup incompréhensible. Saviez-vous qu’en France, un nourrisson sur dix s’endormirait avec un casque ou des écouteurs sur les oreilles ? Alors que le chiffre exact de 9% des enfants de moins de deux ans est annoncé, le taux monte à 21 % chez les moins de 6 ans ! Nombre de médecins spécialistes sont stupéfaits par ces chiffres et par cette fureur soudaine à laquelle le marketing n’est pas tout à fait étranger.

La pratique qui consiste à endormir des bébés avec un casque est d’autant plus risquée que les oreilles sont, à cet âge, pas totalement « formées ». Le tympan et la cochlée sont plus exposés que chez l’adulte. La pression acoustique d’un casque audio même muni d’un limiteur reste élevée. Les pédiatres et les spécialistes de l’audition recommandent de ne pas utiliser de casques audio avant l’âge de huit ans.

(source France 2 - 27/10/2015)

TABLETTES ET SMARTPHONES SONT EN CAUSE

Le design de ces casques est bien étudié. De toutes les couleurs, bariolés à l’effigie d’un dessin animé ou d'un personnage de fiction, c’est le nouveau « joujou » tendance des magasins pour enfant. Les gamins se les arrachent avec la bénédiction des parents qui ne voient pas toujours derrière ce produit très banal, les dangers qu’il recèle.

Cet engouement soudain aurait pour origine l’arrivée des tablettes et des smartphones dans les foyers. Sur Internet, des vidéos circulent et montrent de très jeunes enfants avec de gros casques sur la tête. Nul doute que le casque audio est bien utile pour soulager la patience des parents au moment où l'enfant écoute de la musique.

En attendant, le commerce va bon train. Malgré les risques encourus, ces casques-là se vendent très bien. Le discours des vendeurs est bien rodé. Il agit auprès de la clientèle via quelques arguments techniques ; la limitation de la puissance de sortie étant sans nul doute du meilleur effet pour rassurer et mettre en confiance. Pourtant, on connaît depuis très longtemps le danger qu’occasionne l’écoute prolongée avec ce type d’écoutes.

Souvenez-vous, quand les walkmans ont déferlé dans les années 80… Les fabricants avaient dû installer des limiteurs pour que nos chères têtes blondes ne deviennent pas sourdes. A l’écoute, les 100 dB pouvaient être atteint, comme le bruit produit par le passage d’avion en rase-mottes. Bien évidemment, la comparaison s’arrête là. Avec un casque audio, un tel niveau n'est seulement atteint qu'en crête et durant un temps extrêmement bref. Toutefois, ces très courtes impulsions dynamiques sont suffisantes pour laisser des traces irrémédiables, avec l'impossibilité de revenir en arrière ! De plus, en raison des variations d’intensité importantes que procure l’écoute de la musique, on a tendance à augmenter progressivement le volume pour discerner un pianissimo d’un forte. C’est pour cette raison-là, entre autres, qu’un casque audio mal utilisé (mais aussi de mauvaise qualité) engendrera par la suite des défaillances auditives.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 11/2015)


Parcourir le sondage IPSOS : Tous sourds face aux risques auditifs.


À CONSULTER

OREILLES MUSICALES ET TEST AUDITIF

QUAND LA MUSIQUE REND SOURD

CHOISIR UN CASQUE POUR BALADEUR


RETOUR SOMMAIRE