ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


LES INSUS SIGNE LE RETOUR DU GROUPE TÉLÉPHONE

Les Insus, alias Téléphone, seraient-ils de retour ? Ils sont venus à trois sur scène après 30 ans d’absence, alors les fans, pour ne pas dire les privilégiés, étaient au rendez-vous. Comme par hasard, une toute petite salle parisienne avait été prévue pour cette occasion (unique). Demain, peut-être, de grands stades accueilleront le groupe de rock français. Flirtant la soixantaine passée, seraient-ils sur les traces des Rolling Stones ? Aubert, Bertignac et Kolinka rêveraient-ils d’un autre monde ?


UN CONCERT POUR NOSTALGIQUE, MAIS ENCORE ?

Durant l’été, les rumeurs d’un retour de Téléphone sur scène avaient été annoncées. Les fans, qui suivent toujours leurs artistes favoris, avaient compris que l’annonce de la réédition des albums de Téléphone et d’une compilation-hommage par de jeunes artistes, (ajoutées aux 40 ans de la naissance du groupe en 2016) n’étaient certainement pas un hasard...


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Téléphone sur scène ? Les fans en rêvaient ! Afin de ménager le suspense jusqu’au bout, Richard Kolinka lança un message sur sa page Facebook quelques jours avant la date fatidique : « Il y a un concert de rock le 11 septembre au Point Ephémère à ne pas rater… Il n’y a plus beaucoup de places paraît-il ! ». Il n’en fallait pas plus pour que les dernières places vendues au prix très modéré de 16,20 € ne s’arrachent en quelques heures.

Ces rumeurs de reformation couraient depuis déjà des années. Ce qui semblait sûr, c’est que Téléphone, rebaptisé pour la circonstance Les Insus, reviendrait sur scène mais sans Corinne Marienneau (la bassiste du groupe étant en froid avec ses anciens complices). Et si certains fans regrettent déjà son absence et la touche de féminité qu’elle apportait, n'oublions pas que par le passé d’autres groupes de rock légendaires ont réussi leur comeback sans voir tout leur membre réuni au grand complet, comme les Rolling Stones sans Bill Wyman.

Pour les quelques 300 fans qui étaient si proche de leur héros, l’important étaient d’entendre les grands tubes. Pour eux, tout était au top. Le nombre des années écoulées, les visages marqués et creusés des trois comparses s’effaçaient quand le grain de voix de Jean-Louis Aubert s’élevait, que les baguettes tournoyantes de Kolinka s’alliaient aux riffs de guitare de Bertignac. Tout est resté intact comme autrefois : le son, mais aussi la technique instrumentale qui est devenue encore plus solide.

Tout était en place pour vivre et revivre quelques moments de nostalgie… Dès le début du concert, la magie opéra quand un Aubert inspiré trouva la phrase qui fait mouche : « On avait oublié de vous dire au revoir ! ». Crache ton venin, Argent trop cher, La bombe humaine, Cendrillon, Fait divers… Sur scène la complicité est là, et tous les tubes, si attendus, résonnent dans la petite salle du Point Ephémère. Les nombreux quinquagénaires présents qui n’en demandaient pas plus sortent du concert conquis et aux anges.

UN REPORTAGE SUR LE CONCERT DES INSUS AU 'POINT ÉPHÉMÈRE'

(Christophe Airaud, Benjamin Bonte - France2 - 09/2015)

TÉLÉPHONE RÉSONNE-T-IL ENCORE ?

Serait-ce un concert si exceptionnel que cela, quand on annonce déjà de prochains concerts en France ? (ils seront le mardi 15 septembre au Splendid de Lille). Je dirais même que l'initiative côté business et marketing est comme une tradition dans le monde très chaotique de la musique rock. On se sépare, on se reforme, et ça continue pour un tour !

Pour autant, est-ce que 30 ans après, la musique de Téléphone laisse planer d’autres aventures palpitantes ? Pas si sûr ! Depuis longtemps Aubert et Bertignac font cavalier seul et leur carrière respective sont solidement implantée. Les gens viennent et viendront surtout pour assister au concert d’un groupe devenu mythique, et pour entendre et reprendre en chœurs quelques slogans qui, à l’époque charnière du basculement politique si attendu de la gauche, avaient réveillé certaines consciences. N'empêche, les quelques personnalités et fans de la première heure qui étaient présentes lors du concert ne me démentiraient pas, tels Patrick Bruel, Philippe Dana, Nagui ou encore l’incontournable spécialiste du rock Philippe Manœuvre, qui n’aurait jamais manqué une telle occasion.

Le groupe Téléphone a toujours joué à l’antisocial sans l’être profondément. Doit-on prendre alors la phrase lancée par Aubert en début de concert pour une boutade ou pour une réalité ? Pour le moment, leurs chansons sont toujours là dans le cœur des fidèles, pas vraiment révolutionnaires, mais assurément gagnantes au temps présent. Alors attendons un peu, et nous verrons bien de quoi sera fait demain !

Par D. Lugert (Cadence Info - 09/2015)


À CONSULTER

PORTRAIT DU GROUPE TÉLÉPHONE


RETOUR SOMMAIRE