ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


MADEMOISELLE K BIOGRAPHIIE - PORTRAIT KATHERINE GIERAK

Mademoiselle K, avec un « K » pour Katerine Gierak, est un groupe de rock français qui vampirise la scène hexagonale depuis le milieu des années 2000. Remarqué par Higelin, adorée par Zazie, le style décapant et quelque peu rebelle de Mademoiselle K impose son rock mélodique…


LE "K" DE KATERINE GIERAK

Une brune élancée, svelte et aux cheveux courts, s’avance sur scène. La jeune femme dépasse le mètre quatre-vingts. « Mademoiselle K » donne une étonnante impression de grandir quand sa voix s’élance. D’une fantaisie naturelle, paré d’un perfecto, son allure proche de Chrissie Hinde ou de Joan Jett lance un pied de nez au néo punk.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


La guitare en appendice, le vocabulaire est peu académique, mais rien de plus normal. Ses chansons sont nerveuses comme les coups de crayon d'un expressionniste. Ses concerts sont généralement rapides et incisifs comme des flèches. Souvent, les commentateurs la classent du côté des rockeuses post-ados, aux rebellions aussi sympas qu'inoffensives...

On le sait, on l'a fait, pourrait-elle nous dire aujourd’hui, car tout a changé du jour de la parution du troisième album Jouer dehors en 2011. « Mademoiselle K » apparaît alors sous un jour plus mature et plus mélodique. Mademoiselle K a affiné son style et assume le terreau de culture et de musique classique sur lequel elle a grandi : dix ans de conservatoire, une passion pour Mahler, Debussy, Ravel, un goût pour la poésie et la maîtrise du polonais, la langue de ses parents...

Enfant, elle se voyait chef d’orchestre, mais à l’adolescence quand on aime le rock, que l’on commence à écrire ses premières chansons et que l’on écoute Lou Reed ou David Bowie, la guitare semble être l’instrument de la situation. En peu de temps, la six cordes trouvera sa place. Le bac en poche, elle entre en fac de musicologie. Son avenir semble tracé : elle sera professeur. Mais le destin en décide autrement. Ratant son Capes, elle décide de prendre une direction qui lui tient finalement plus à cœur : interpréter ses chansons. Elle suit une formation dans un établissement privé, l’ACP, et commence à se produire sur scène en s’accompagnant à la guitare. Elle écrit Ca sent l'Eté, se coupe les cheveux et se lâche.

Mais sous l'air détaché du « je chante comme je parle, je suis comme je suis, et tant pis si ça vous défrise » se dessine une jeune femme inquiète, soucieuse d'avancer et capable de s'enfermer des semaines pour fignoler une chanson. Autant dire qu'avec ou sans iroquoise Mademoiselle K sort du cadre et ce n’est pas pour nous déplaire.


QUAND MADEMOISELLE K DEVIENT UN GROUPE

Les maquettes s'enchaînent tout comme les textes d'ailleurs. Katerine Gierak travaille dans une intensité propre au rock : « J'ai beau écrire les textes et la musique, ce n'est jamais qu'une ossature, la chair, les muscles et le sang qui circule et qui donne l'énergie se fait à 4 ». L’idée à peine consumée, la chanteuse part en croisade à la recherche de compagnons de route… Mademoiselle K devient un groupe. La première formule est composée de Peter (Pierre-Antoine Combard) à la guitare, de Pilou (Pierre-Louis Basset) à la basse et de David Boutherre à la batterie. Le premier album Ca me Vexe voit alors le jour en 2006 et sort dans les bacs après une succession de concerts.

Son inspiration, c’est le vécu tel qu’il est : beau ou laid, sage ou violent. L’important étant de l’exprimer en trouvant les mots qui sonnent justes. A travers ses textes, Katerine Gierak ne recherche certainement pas un positivisme où tout serait merveilleux. Aller plus au fond des choses, avec une cohabitation de titres qui mêle le « pathos » ou le « guilleret », c’est ça son truc !

La tonicité de ce premier album, disque d’or conduit comme un live, propulse le groupe sur le devant de la scène hexagonale, notamment au Printemps de Bourge en 2007. La consécration de ce premier album, c’est aussi un détour par "Taratata" où la chanteuse, invité par Jacques Higelin, chantera en duo Bonnie and Clyde de Serge Gainsbourg.

En 2008 sort le second album : Jamais la paix. La nouvelle icône prometteuse de la scène rock est attendue au tournant. Les textes déroulent leurs phrases à un tempo endiablé et la voix de Katerine Gierak semble s’amuser des registres, passant du grave à l’aigu, et du parlé au chanté. L’essence du rock est bien là malgré la précipitation avec laquelle l’album a été écrit et enregistré.

Le quatuor devient un trio. Peter est toujours là aux arrangements, à la guitare et à la basse, tandis que Colin Russel remplace David Boutherre à la batterie. Le troisième album Jouer dehors paraît en 2011.


MADEMOISELLE K VOLE DE SES PROPRES AILES...

À la fin de l’année 2013, contre l’avis de sa maison de disques, Mademoiselle K ambitionne la sortie d’un album chanté en anglais. K. G. : « Ma maison de disques m'a dit : "fais ton album en français sinon on te vire". J'ai fait mon album en anglais... ». Il est malheureusement trop tard pour faire machine arrière. Le choix est assumé et le premier single, Glory, est déjà en ligne sur les plateformes en janvier 2014. Il s’ensuivra une tournée avec un nouveau répertoire intégrant chansons d’hier et d’aujourd’hui. Mademoiselle K met fin au partenariat avec "Parlaphone/Warner".

À l’occasion de cette rupture « programmée » et consommée, et volant à présent de ses propres ailes, elle fonde sa maison de production, Kravache, Le quatrième disque du groupe, Hungry Dirty Baby, sort en janvier 2015, suivi de la traditionnelle tournée promotionnelle et pour laquelle les commentaires parfois crus parviennent aux oreilles des auditeurs : « J’ai fait un album en anglais parce que j’ai rien à dire, comme mes héros : David Bowie, The Cure, Radiohead. Pour la gloire, je préfère lécher des barreaux plutôt que des culs. »

Mademoiselle K serait-elle une sale gosse, un trublion tel que le rock en produit peu, où une combattante partie en croisade pour affronter une musique rock devenue aujourd'hui trop disciplinée ? À la voir comme ça lors de ses concerts, la chanteuse ne manque ni de conviction ni d'énergie. Katerine Gierak est dans la lignée de ces icônes capricieuses et déjantées. La soumission, c’est pas son truc. A l’instar de son titre phare, Jouer dehors, Mademoiselle K trouve toujours le moyen de contaminer le public qui vient l’entendre, les mains déjà levées, avec la réputation de ne jamais faire ce que l'on attend d'elle !

DISCOGRAPHIE MADEMOISELLE K

  • 2006 : Ça me vexe
  • 2008 : Jamais la paix
  • 2009 : Live
  • 2011 : Jouer dehors
  • 2015 : Hungry Dirty Baby

Par D. Lugert (Cadence Info - 09/2016)

VISITER LE SITE DE MADEMOISELLE K


RETOUR SOMMAIRE