ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


TARATATA :
LE RETOUR D'UNE ÉMISSION CULTE

Taratata, l’émission phare de la chanson façonnée live, vous vous souvenez ? Taratata, ce sont 20 années de diffusion sur le service public. Course à l’audimat ou pas, la résurrection de l’émission a été annoncée il y a déjà plus d’un mois. Toujours animé par Nagui, le 500e numéro a été enregistré au Zénith de Paris. Tous les ambassadeurs et ambassadrices de la chanson française se sont donnés rendez-vous pour des duos inédits comme par le passé. N'est-ce pas là un véritable signe d’encouragement ?


TARATATA, LE DÉPART D’UNE NOUVELLE AVENTURE


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Depuis que l’émission avait officiellement disparu en 2013, les fans se posaient une seule question : allait-elle revoir le jour ? « Nous avons décidé d'avoir la 500e de Taratata en première partie de soirée sur France 2 avec Nagui, et je veux dire aux auditeurs : je vous écoute et je vous suis. Il y aura ensuite une émission en live en deuxième partie de soirée tous les mois », avait indiqué la nouvelle PDG de France Télévisions, Delphine Ernotte à France Inter le 4 septembre 2015. « Quand j'ai pris mes fonctions en tant que présidente de France Télévisions, la première lettre que j'ai reçue c'est celle d'une téléspectatrice qui me disait 'Remettez Taratata'. Depuis, j'en ai eu des kilos de lettres »

Taratata est sans aucun doute l’émission que tous les amateurs de chansons et de musiques populaires espéraient revoir un jour sur le petit écran. En 2013, quand les premières rumeurs ont couru, les horaires de diffusion de plus en plus tardives (après minuit) et le passage de France 2 à France 4 n’étaient pas que des coïncidences. L’audimat mais aussi le coût et l’usure d’un programme qui sévissait depuis 20 ans annonçaient une mort prochaine. Malgré les protestations des fans, l'émission devenue au fil de temps trop confidentielle vit un jour sa sanction arriver. La raison évoquée : un budget trop conséquent. Le 31 mai 2013, le groupe France Télévisions confirmera l'arrêt officiel de l'émission.

Malgré la volonté de poursuivre l’aventure ailleurs sur TV5 Monde et sur Internet, en conservant son format initial mais en changeant ses modes de financement et de diffusion (création de la chaîne YouTube Taratata on air), la disparition de l’émission de France Télévisions souleva un vent de protestation auprès des internautes qui firent une pétition et un comité de soutien pour qu’elle revive.

UN CONCEPT NOVATEUR

Bien des choses s’expliquent quand on se penche sur le passé de Taratata. Tout en proposant des duos ou des trios inédits comme autrefois avec les "Numéros 1" des Carpentier, l’émission a, dès sa création en 1993, donné le ton en filmant les artistes d’une façon inédite. Taratata était à la charnière de l’émission de variété classique et du concert filmé en direct live. Les interviews détendues, souvent copain/copain, avec des questions posées par un Nagui qui savait, mais qui faisait mine de ne pas savoir, ne pouvaient pas faire oublier la mise en scène du plateau quand les artistes se mettaient à chanter…

Les jeux de lumières et les plans audacieux montrant des instruments de musique sous des angles inédits ont rapidement apporté à cette émission sa propre dimension artistique. L’organisation technique était au top, et le choix des invités et de leurs prestations savamment dosées ont fait le reste. Aujourd’hui, cette façon de mettre en scène est tellement rodée que tous les artistes l'ont intégrée parfaitement dans leur jeu scénique.

La rencontre entre artistes français et étranger a souvent donné lieu à des moments magiques et d’une incroyable complicité. C’est aussi grâce à ça que cette émission musicale a duré ! De plus, comme celle-ci a toujours été filmée dans les conditions du direct, les accidents techniques inopinés soulignaient involontairement l'authenticité artistique. Jamais un play-back n’a eu de place dans Taratata !


UN 500e NUMERO RELEVÉ

Lors de l’enregistrement de la 500e au Zénith le 20 octobre 2015, une trentaine d‘artistes avaient répondu présent : Johnny Hallyday, Véronique Sanson, Alain Souchon, Patrick Bruel, Bénabar, Christophe, M. Pokora, Yael Naim, Louane, Ibrahim Maalouf ou encore Kendji Girac…pour des duos et des trios inédits. L’émission diffusée en prime time est unique : deux heures de direct face à 6 000 spectateurs. La recette de la soirée est intégralement reversée à la Fondation pour la Recherche médicale, afin d'aider la lutte contre le cancer.

Un même générique musical, mais une affiche grandiose pour un moment de vérité, car l’émission doit faire de l’audimat. Cet éternel témoin invisible et premier signal commenté est toujours là pour féliciter ou sanctionner. Cependant, la suite qui est proposée est d’une grande prudence. Face à une émission par mois en seconde partie de soirée, les fans doivent se dire : « On a déjà connu ça ! ». Audimat et finance doivent d’abord accorder leur violon pour que l’émission dure longtemps. Pour le moment, le galop est un galop d’essai. Espérons que l’émission renouera avec de l’audace, car un programme conventionnel, même bien réalisé, ne suffira pas. En vingt ans et quelques, le public comme les codes ont bien changé !

Ceux qui vendent sont là avec en tête de liste un Johnny Hallyday venu chanter le classique Gabrielle et De l'amour, dernière chanson promotionnelle en date et issue de son prochain 50e album qui paraîtra en novembre. Dans un registre moins cousu de fil blanc, Kendji Girac interprète Bella Bella avec le rappeur Maître Gims avant d’entonner son tube Andalouse. Un autre duo, peut-être encore plus surprenant, est celui constitué de Véronique Sanson et de M. Pokora, dont les styles fort éloignés se rapprochent jusqu’à l’unisson grâce à la magie Taratata. Alain Souchon et Vianney, Laurent Voulzy et Cats on Trees, la blonde Selah Sue et la brune Yael Naim, Eddy Mitchell et Christophe se sont aussi prêter au jeu du duo. En conclusion, la guitare de Louis Bertignac et le chant des rappeurs Black M et Youssoupha sur Walk This Way mettra fin à cette première émission très dynamique. Nous attendons la suite avec impatience…

Par Elian Jougla (Cadence Info - 10/2015)


RETOUR SOMMAIRE