MATHILDE : JE LES AIME TOUS (en savoir +)
Ad Block

Vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement. Pour consulter cette page dans des conditions visuelles normales, vous devez désactiver votre bloqueur publicitaire. Merci de votre compréhension. En cas de difficulté : procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

MATHILDE : JE LES AIME TOUS, DES CHANSONS FRANÇAISES REPRISENT À LA SAUCE JAZZ

La chanteuse de jazz Mathilde nous propose un album de reprise constitué pour l'essentiel de quelques belles chansons françaises. Habillées de jazz, ces perles deviennent ici des bijoux d'apparat. Tous les grands ambassadeurs sont là de Charles Trenet à Piaf en passant par Gainsbourg, Barbara ou Yves Montand. Que du beau monde et aussi des interprétations qu’il faut aussi essayer de faire oublier un temps. C’est là toute la difficulté de s’attaquer à quelques classiques quand on essaye de les interpréter de nos jours. Alors autant y aller à fond et y apporter du sang neuf.

L’habillage jazz devient ici comme une clé qui ouvre une porte et qui donne l’autorisation de pénétrer dans un nouveau décor. De ce côté là, c’est plutôt réussi et l’on ne rechigne pas dans son coin à regretter les originaux, pour autant que la musique jazz ne produise pas chez vous une quelconque éruption cutanée.

La chanteuse Mathilde n’est pas une inconnue. Le public l'a découvert grâce à son interprétation de la chanson de Barbara, Dis, quand reviendras-tu ?, lors de l'émission "The Voice" en 2015. Pour autant, Mathilde avait déjà derrière elle un certain passé artistique.

Pour elle tout à commencé fort jeune quand elle n’était qu’une élève parmi d’autre au conservatoire de Montpellier. Cette passion pour le chant devient rapidement une façon d’exprimer ses sentiments et ressentiments. Or, si la musique classique exige quelques rigueurs fort louables, la musique jazz, par sa libre expression, éclaire d'un jour nouveau son regard sur la musique. Il s’en suivra quelques expériences dans quelques clubs parisiens et tout récemment un passage remarqué à l’Olympia en juin 2016 avec le pianiste Jacky Terrasson (pianiste que l’on retrouve dans l’album « Je les aime tous » et qui s’occupe de la direction musicale).

Remarqué par le label Naïve, elle se voit proposer l’enregistrement d’un album où déjà sa passion pour la chanson française est loin de montrer des signes de faiblesses. Quelques compositions inédites enrobent l’ensemble. Pour l’accompagner, outre Jacky Terrasson, nous trouvons Stephane Belmondo à la trompette, Thomas Bramerie à la contrebasse, Philippe Maniez à la batterie et le fidèle guitariste des débuts, Vladimir Médail. Il est à noter que sur deux titres, la chanteuse est accompagnée au chant et à la guitare par le Brésilien Márcio Faraco.

Au fil des plages, la voix de Mathilde s'expose, suave, douce et caressante. Elle goûte aux plaisirs jadis consumés par des monuments dont rien que le titre de leurs chansons résonnent comme autant de carte d’identité : Yves Montand avec « Les feuilles mortes », Serge Gainsbourg avec « La Javanaise », Barbara avec « Dis, quand reviendras-tu ? » ou encore Édith Piaf avec « L'hymne à l'amour » et Charles Trenet avec « Que reste-t-il de nos amours ? ». Les chansons originales qui complètent le disque (« Sais-tu (je t'attends) ? », « Je te quitte », « Je les aime tous ») ont été co-écrites avec le pianiste et compositeur Alexis Pivot.

L'album « Je les aime tous » est un florilège de sentiments tout comme son héroïne qui, d’une voix bouleversante, comme posée sur du velours, réussit à nous émouvoir sans laisser craindre quelques comparaisons hâtives et inutiles. Un coup de cœur qui nous émeut et nous emporte.