JAZZ ET INLUENCES


L’AUTOBIOGRAPHIE DE MILES DAVIS, UN LIVRE JAZZ DE RÉFÉRENCE

Souvent photographié la trompette à la main ou posée sur ses lèvres, le visage crispé, songeur, Miles Davis est une figure légendaire du jazz. Le musicien avait publié en collaboration avec le journaliste Quincy Troupe, trois ans avant sa disparition, Miles : l’autobiographie. Si l’ouvrage date de 1989, le monstre sacré du jazz a vu son autobiographie rééditée à plusieurs reprises, tellement son parcours, son audace et son charisme, suscitent encore un vif intérêt. Depuis, c'est au format de poche que nous pouvons le lire et le découvrir.

.

MILES : L'AUTOBIOGRAPHIE, LE LIVRE TÉMOIN

À travers ses 20 chapitres chronologiques, Miles Davis se livre sans tabou, levant le voile sans avoir peur des mots. Le trompettiste laisse libre court à ses pensées, ne négligeant ni les pages sombres de son existence, ni ses moments de bonheur comme ses coups de gueule. Cet ouvrage tient aussi bien de l’archive documentaire que de l’épopée mythologique. À travers le récit, on devine l’époque difficile où le Noir côtoie le Blanc, où le jazz impose un mode de vie et où les femmes occupent une place à part, tantôt déesses tantôt diablesses.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Ce fils de la bourgeoisie noire de St. Louis comprendra dès l’adolescence que pour pénétrer le monde de la « grande musique », sa couleur de peau serait un obstacle. Sa fierté et son caractère impétueux devaient le dissuader de jouer aux « Oncles Tom » de circonstance. Ses vraies parrains à lui seront ceux des clubs de Harlem et de la 52e Rue, Charlie Parker, Thelonious Monk, Dizzy Gillespie et Bud Powell entre autres.

Miles :l'autobiographie, versions broché et livre de poche

Les quelques clins d’œil amusés à destination de ses collègues musiciens ne mettent pas de côté les problèmes d’alcool et de drogue, des énièmes phases où se succèdent maladies, guérisons et d’inévitables rechutes. Miles décrit ces différentes métamorphoses cycliques, dressant au fil des pages quelques constats dont nous comprenons toute la portée : l’humain dans sa quête en des jours meilleurs.

Dans ce livre testament, nous sommes conviés à traverser près d'un demi-siècle de l'histoire du jazz. Maîtres à penser, compagnons de route, amours, amis et ennemis sont là, couchés dans les pages de cette autobiographie. Les différentes étapes cruciales sont au rendez-vous. Musiques bop, cool, jusqu’à la période électrique propre au jazz-rock ; un des ultimes voyages sonores du trompettiste pour lequel de féroces défenseurs d’un jazz fondamentaliste émirent de nombreuses réserves sur son intégrité à servir leur musique favorite.

Pour autant, le but du livre n’est pas de démêler le vrai du faux, ni de critiquer ouvertement à son tour, mais de se laisser emporter par ce musicien avant-gardiste qui laissa des traces de son passage chaque fois qu’il changeait de destination. Cette audace, à une époque où faire bouger les lignes musicales étaient bien plus difficiles qu’aujourd’hui, s’est finalement avérée stratégique si nous prenons suffisamment de recul pour analyser toute la portée de sa carrière, comme cette fusion entre le jazz, le rock et la pop dès la fin des années 60.


MILES DAVIS : ALL BLUES (album 'Kind of blue' - 1959)


Livre essentiel de l'histoire du jazz, Miles : l’autobiographie révèle 30 ans après sa parution tout la « modernité » du jazzman, mais aussi qu'en musique jazz tout cheminement est souvent le fruit d’un long apprentissage, et que celui-ci ne saurait être dissocié du contexte dans lequel il évolue.

(Cadence Info - 03/2019)

Miles Davis/Quincy Troupe
Miles : L’autobiographie (1989)
Réédition 2017 au format poche, prix env. 10€ (Éds.de la Table Ronde)
Réédition 2017 broché, prix env. 25 €


RETOUR SOMMAIRE
    YouTube