ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT

MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


MUSIQUE ET ÉTUDIANTS EN COLOC' DANS DES EHPAD DE MONTPELLIER

La musique rime de temps en temps avec actualité sociale. À Montpellier, une initiative toute particulière est née pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et la précarité étudiante. Depuis le mois de septembre 2018, plusieurs jeunes éudiants Montpelliérains ont élu domicile dans des EHPAD pour du bénévolat. Trois des sept établissements de la ville ont accepté de jouer le jeu…


DES ÉTUDIANTS BÉNÉVOLES AIDENT LES EHPAD

Apporter une réponse à l’isolement de plus en plus nombreux des personnes âgées est une excellente façon de renouer des liens, tout en dynamisant la vie du quotidien. Originaire des pays nordiques où il a été expérimenté avec succès, le centre CCAS de Montpellier a décidé d'expérimenter à son tour ce bénévolat basé sur des échanges intergénérationnels.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Actuellement, onze étudiants sont en colocation dans trois EHPAD de la ville. Si chacun d'eux ont des profils différents allant du droit aux sciences sociales, les pistes qu'ils imaginent pour les résidents font appel à des activités bien ancrées dans notre époque : passer des appels téléphoniques via Skype, création de blogs, faire du jardinage ou encore organiser des ateliers photographiques. Quant à la musique, ici comme ailleurs, elle permet une fois de plus de démontrer son pouvoir bienfaiteur et libérateur.

Ceux qui ont opté pour la musicothérapie trouvent dans ces lieux un moyen de mettre en application leur métier de demain : « J’organise des animations musicales dans le secteur protégé. L’EHPAD (Michel Bélorgeot) dispose d’un piano. Il faut en profiter. La musique stimule les émotions et les souvenirs. En créant des groupes de musicothérapie réceptive, je pense apporter mon aide aux personnel soignant en plaçant la musique au cœur de l’établissement. C’est bon pour les résidents et c’est bon pour moi également. » raconte Roselyne (18 ans), étudiante en musicothérapie. « Tout le monde dispose d’une sensibilité artistique. Il faut les aider à la faire émerger ; je serai là quand les résidents en auront besoin. » précise Mandy (24 ans), autre étudiante en musicothérapie.

Pour participer, chaque étudiant doit déposer un dossier de candidature expliquant en détails leur motivation et l’activité qu'il souhaite prodiguer. S'il reçoit un aval favorable, l'étudiant doit alors réserver un minimum de trois heures par semaine à l'activité. Ensuite, en échange de ce bénévolat, l'étudiant aura droit d'occuper un logement au loyer modéré (à partir de 190 €/mois TCC hors APL).


Reportage : A. Domy, F. Mazou, F. Fort - (source France 3 - 05/12/2018)

On ne peut que saluer de telles initiatives, surtout quand le bénévolat devient gratifiant en touchant des générations de personnes âgées qui, vivant dans ces établissements, ne reçoivent pratiquement jamais aucune visite. « Les étudiants peuvent, s’ils le souhaitent, prendre leur repas dans la salle à manger avec les résidents de l’EHPAD » rapporte Annie Yague, vice-présidente du CCAS et adjointe au maire déléguée à la cohésion sociale. Si le bilan est positif, la municipalité a d’ores et déjà l’intention de poursuivre l’initiative en associant d’autres EHPAD de la ville à la colocation étudiante. À suivre...

Cadence Info (12/2018)

Visiter le site officiel du CCAS de Montpellier

À CONSULTER

CCAS CULTURE ET SPECTACLES


RETOUR SOMMAIRE