NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...
QUELQUES SUGGESTIONS...

INSTRUMENT DE MUSIQUE


LE PIANO 'OPUS 102', UN PIANO HORS NORME

Alors que nous avions présenté il y a un peu plus d’un an un piano révolutionnaire en carbone - dont le résultat premier est de rendre l'instrument moins sensible aux températures et aux variations hygrométriques de l’air -, aujourd’hui, c’est la norme des 88 touches qui est remise en question avec le piano baptisé "Opus 102"…



Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Si la tessiture de votre piano n’est pas suffisante pour exprimer votre art voici un piano acoustique comprenant 102 notes ! Oui, vous avez bien lu. On doit cette fabrication exceptionnelle à Stephen Paulello, un pianiste ingénieur installé à Villethierry, dans l'Yonne. M. Paulello, qui est l’un des derniers fabricant de piano indépendant sur le territoire, risque fort de remettre en question la norme des 88 touches. « En 1880, on s’est arrêté sur un clavier à 88 notes, du La jusqu’au Do. Et pendant plus d’un siècle, Steinway s’est employé à faire croire que la perfection était atteinte. Qu’il n’y avait pas d’améliorations possibles, constate Stephen Paulello. J’ai donc eu envie d’offrir aux pianistes un instrument différent. Avec un autre paysage sonore, un nouveau champ de possibilités. » explique M. Paulello (source Opentalent)

Les doigts qui se posent sur ce clavier ont un peu plus d’une octave supplémentaire à se disputer : cinq touches dans les aigus et huit dans les basses. A cette tessiture élargie s’ajoute d’autres particularités : des cordes parallèles obliques, un cadre sans barre de renfort et une table d'harmonie sans raidisseurs.

Stephen Paulello présentant son piano "Opus 102"


Sa puissance sonore couplé à une résonance prolongée le dote également d'un enrichissement harmonique notable. L'Opus 102 a déjà séduit la pianiste concertiste Sarah Lavaud. A ses yeux (ou plutôt à ses oreilles), le piano offre un raffinement sonore d’une grande sensibilité pouvant traduire les nuances les plus tenues. Néanmoins, d’après son concepteur, l’Opus 102 peut déstabiliser un concertiste habitué au traditionnel 88 touches ; l’instrument demandant un temps d’adaptation pour donner le meilleur de lui-même. L’Opus 102 pourrait également séduire les improvisateurs et les compositeurs étant donné qu’aucune œuvre ne lui est encore destinée.


PRÉSENTATION DU PIANO "OPUS 102"

(document source France 3)

Son prix aux alentours de 170 000 euros, ne l’empêche pas d’être déjà convoité. En effet, l’instrument devrait équiper dès 2017 la salle prestigieuse du MusikVerein de Vienne.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 03/2016)

Le site de Stephen Paulello


À CONSULTER :

UN PIANO À BASE DE CARBONE

RETOUR SOMMAIRE