NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

JAZZ ET INLUENCES


SARAH LANCMAN : À CONTRETEMPS
BIOGRAPHIE PORTRAIT D'UNE VOIX JAZZ

La jeune chanteuse de jazz Sarah Lancman propose de nous faire découvrir son troisième album « À contretemps ». Succédant à « Inspiring Love » qu’elle a enregistré l’année passée à New York en compagnie du pianiste Giovanni Mirabassi, Sarah Lancman propose dix nouvelles compositions originales pleines de bons sentiments.


« À CONTRETEMPS » PRÉSENTATION

Alors que tout la prédisposée à devenir pianiste, c’est en tant que chanteuse que Sarah Lancman brille et qu’elle livre, non sans une certaine passion, quelques romantiques chansons d’amour. L’album « À contretemps », chanté en français et en anglais, dévoile quelques influences majeures dans lesquelles Sarah Lancman puise son inspiration. Des noms comme Ella Fitzgerald, Carmen Mc Rae, Sarah Vaughan ou Shirley Horn viennent aussitôt à l’esprit. Tout comme ces divas du jazz, Sarah explore le registre des émotions, passant d’un petit voile qui électrise à une candeur adolescente qui attendrit.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Enregistré en Thaïlande, l’album « À contretemps » est le fruit d’une association musicale enrichissante qui comprend, outre la chanteuse Sarah Lancman, un trio classique (piano, contrebasse et batterie) et un trompettiste en guest star. Autour du pianiste italien Giovanni Mirabassi (ancien sideman de Chet Baker, Glenn Ferris, Steve Grossman, Eliott Zigmund…) nous trouvons le contrebassiste Gianluca Renzi, compagnon de route de Mirabassi depuis déjà quelques temps (ancien sideman du batteur André Ceccarelli et du pianiste Kevin Hays), et le batteur Gene Jackson (ancien sideman du Herbie Hancok trio, de la chanteuse Diane Reeves et du saxophoniste Joe Lovano). Quant au trompettiste et chanteur Toku, son talent rayonne bien au-delà de la sphère jazz, puisque sa culture l’a conduit à participer aux albums d’artistes comme Ken Kirai ou Skoop.


SARAH LANCMAN : À CONTRETEMPS


LE PARCOURS DE SARAH LANCMAN

« She’s truly a great new voice for jazz », voilà ce que Quincy Jones avait dit il y a cinq ans en entendant Sarah Lancman chanter lors de la finale de la 'Compétition Internationale Shure' du festival de Montreux. Aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de son troisième album, la presse s’en fait écho pour saluer la classe de la chanteuse. En référence pour l’estimé producteur/arrangeur de Michael Jackson, un tel éloge ne peut bien évidemment que vous encourager à poursuivre.

Pour Sarah Lancman, tout a commencé du jour où elle a posé ses doigts sur les touches d’un piano. « J’ai su très tôt, dès le premier concert où mes parents m’ont emmenée, que la musique serait ma raison de vivre. Je m’y sens comme chez moi. » Cette parisienne native de Châtelet-Les Halles n’a alors que 7 ans quand elle commence à suivre studieusement des études classiques. Le jazz, ce sera pour plus tard, à l’adolescence. Sarah : « Enfant, je suis allée écouter un ami saxophoniste Louis Billette lors d’un concert de jazz au sein du conservatoire. Pour moi qui étais issue d’une formation de piano classique, j’ai été littéralement subjuguée par ce que j’entendais. De plus, mes parents écoutaient souvent des disques ou des vinyles à la maison. Le jazz a donc toujours été pour moi une musique réconfortante… »

À Paris, contrairement à la province, les possibilités d’étudier le jazz ne manquent pas. La célèbre ‘Bill Evans Piano Academy’ devient pour Sarah la porte d’entrée. Un stage suffira à enflammer son désir d’aller de l’avant. Outre le piano, Sarah est également passionnée par le chant. L’envie de conjuguer au pluriel ces deux passions lui trotte dans la tête depuis fort longtemps. Dès lors, la jeune fille va étudier conjointement piano jazz et technique du chant à la ‘Haute école de musique’ de Lausanne, où elle obtiendra à l’issue des études un diplôme de ‘Bachelor’ filière composition.

Conforté deux ans plus tôt par son premier prix du ‘Concours International Shure Jazz Vocal’, Sarah Lancman décide de passer à l’offensive en enregistrant un premier album autoproduit : « Dark » (2014). Cet album de reprises est un galop d’essai, mais offre déjà quelques surprises dont un duo avec le guitariste Michel Perez sur le titre « Good Morning Heartache ». Sarah Lancman n’a qu’un désir : s'affirmer comme l'une des plus émouvantes voix du jazz français.


UNE RENCONTRE DÉCISIVE

Un soir, alors qu’elle vient assister au concert d’une chanteuse dans un bar de Montmartre, rue des Abbesses, Sarah remarque la présence du pianiste italien Giovanni Mirabassi assis à ses côtés, au comptoir. Après quelques échanges d’amabilités, le pianiste repart en emportant le disque autoproduit par Sarah.

Quelques mois passent, mais le pianiste n’a pas oublié cette rencontre féminine d’un soir, rue des Abesses. Peut-être le hasard ou la destinée voulait cela, mais Giovanni recherchait une chanteuse tandis que la chanteuse un pianiste pour assurer les deux dates qu’elle avait enfin obtenues ; la première à Paris, au Petit Journal Montparnasse, et la seconde à Lausanne, en Suisse. Les circonstances de leur rencontre et le partage de ces premières dates vont sceller leur union, de celle qui transporte les plus audacieux toujours plus loin.

Sarah ne pouvait pas trouvé mieux en la personne de Giovanni Mirabassi, un solide pianiste au carnet bien rempli (Chet Baker, Steve Grossman, Michel Portal, Glenn Ferris, Stefano Di Battista…), et Giovanni une authentique chanteuse swing en la personne de Sarah Lancman. « En écoutant sa première chanson, « Inspiring Love », j’ai compris qu’il n’y avait pas d’alternative : Sarah était faite pour le jazz. Je lui ai dit, OK tu m’en écris neuf de plus et on enregistre un disque en quartet à New York ! », raconte Giovanni.

Devenu un coach de circonstance, le pianiste va dès lors s’occuper de la mise en œuvre du prochain disque de Sarah dont celui de trouver les musiciens pour l’accompagner. Giovanni passe du temps également avec la chanteuse pour co-écrire quelques titres. Une fois les fonds réunis (dont une partie via un financement participatif sur Internet), dix titres sont enregistrés à New York conjuguant l’anglais et le français, avec dans la foulée quelques inspirations venues du bop, du latin, jusqu’à la ballade façon Cole Porter.

Pour Sarah, ces sessions en studio aux côtés du batteur Gene Jackson, du contrebassiste Gianluca Renzi et du trompettiste Alex Sipiagin seront une découverte : « Quand l’alchimie fonctionne aussi naturellement, que la musicalité coule de source, on se dit que la mission est réussie et que rien n’est impossible. ». « Inspiring Love » venait de naître.

SARAH LANCMAN : ON S'EST AIMÉ
Une version étonnante du titre On s'est aimé chanté en japonais !

Son dernier album « À contretemps » suit le même chemin que « Inspiring Love », à la fois beau et émouvant, toujours avec Giovanni Mirabassi aux commandes et ce même désir du travail bien fait. À découvrir !

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2017)

Sarah Lancman
Nouvel album À Contretemps
Sortie le 19/01/2018 chez 'Jazz Eleven'

Visiter le site officiel de Sarah Lancman

(Cadence Info - 12/2017)


L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE