L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

MUSIQUE DE FILMS


ALAIN GORAGUER : "BRIGITTE LAHAIE, LE DISQUE DE CULTE"

« Un voyage sensuel dans l'âge d'or du X, rythmé par les compositions érogènes et funky d'Alain Goraguer pour les films de Burd Tranbaree. Défaites vos ceintures et laissez-vous faire... » Voici un descriptif "on ne peut plus clair" de l'album "Brigitte Lahaie, le disque de culte", une compilation sortie tardivement en 2016 et rassemblant plusieurs BO de films mettant en vedette la star du cinéma pornographique française des années 1970.


DU TEMPS DU CINÉMA PORNO...

Le label "Les disques du culte" s'attache à rassembler et à faire découvrir les bandes originales de l'âge d'or des films X Français. Dans ce contexte, utiliser le mot « culte » n'est certainement pas une « galéjade », car si cet album fait, avant toute chose, référence à l'une des vedettes incontestées du cinéma pornographique des années 1970, Brigitte Lahaie, il reflète par ailleurs un genre musical qui imprimera la pellicule par ses torrides instrumentaux !

© Francis Mischkind (NB. Par mesure de protection envers les mineurs, la photo de la pochette a été floutée).

Ce cinéma-là, projeté dans les salles avant d'être absorbé quelques années plus tard par la vidéo, est encore enrobé de nombreuses scènes dialoguées, parfois littéraires, dans l'intention de justifier et de revendiquer un crédit cinématographique au-delà de ses classiques montages. La musique qui l'accompagne revêt une certaine importance et doit, par sa valeur ajoutée, exalter des appétits plus ou moins crues. Pour tout dire, la « musique de fond » avait pour mission de glisser entre les oreilles du spectateur le même souverain désir que les corps qui s'enlaçaient dans les draps de soie ! Alain Goraguer, excellent pianiste de jazz et arrangeur pour de grandes vedettes de la chanson (Ferrat, Gainsbourg...), se livra au cours de ces années-là à l'exercice avec un certain talent.

Pour un musicien qui souhaitait vivre de son art, ce choix était fortement dicté et encouragé par des raisons alimentaires. Toutefois, à l'occasion, ce domaine si particulier pouvait devenir un excellent prétexte pour expérimenter des idées ou pour essayer des combinaisons orchestrales toutes nouvelles. Contrairement à des scènes de « films conventionnels » dans lesquelles les contraintes liées au timing sont régulièrement imposées, le compositeur à l'image trouvait dans le cinéma porno et érotique une liberté de manœuvre souvent appréciable. La seule contrainte – mais non des moindres – consistait à boucler la musique en quelques jours, mixage compris. C'était nécessaire pour une question de budget. Le compositeur devait faire vite et bien et ne pas être trop regardant si son « score » avait subi quelques coupes ici ou là, une fois le film monté !


DES MUSIQUES BRANCHÉES QUI ENVELOPPENT LE SPECTATEUR

Pour les films signés par le réalisateur Claude Ogrel, alias Burd Tranbaree, pseudonyme qu'il apposa au générique de ses longs-métrages pornographiques, la musique d'Alain Goraguer reste toujours dans une sorte de sensualité permanente, dans un suave enrobage sonore, et ce, quel que soit le tempo utilisé ou le style musical.

Se pliant aux tubes tendances du cœur des années 1970, on peut y entendre du funk, diabolique à souhait (Chassez le naturel..., Fièvres nocturnes pour Marianne) ou parfois jazzy (La Comtesse se dévergonde, Le journal intime de Marie-Christine). Sur d'autres plages, Goraguer continue son tour d'horizon des musiques branchées : l'inévitable ambiance disco (Disco symphonie en Rut Majeur), voire en goûtant à la pulsation reggae (Jocelyne et l'hôtesse s'envoient en l'air). Vous remarquerez au passage la recherche des titres qui sont sans équivoques !


UN MONTAGE DE PLUSIEURS THÈMES IMPRÉGNÉS DES ANNÉES 1970 (disco, reggae, funk...)

Ces bandes-sons d'ambiance réalisées à la va-vite peuvent s'écouter avec un certain plaisir, un certain détachement. Exécutés proprement par des musiciens professionnels de studio, dont Goraguer lui-même aux claviers, ces bouts de musiques en valent certainement d'autres que l'on peut entendre aujourd'hui sur les ondes. Il ne faudrait surtout pas sous-estimer ces musiques du fait de leur destination première ni par leur mode de fabrication.

Le vinyle "Brigitte Lahaie, le disque du culte", appartient désormais à cette brève période particulièrement significative dans l'histoire de la musique de films. Préservé de l'oubli, ce disque vinyle comprend onze titres répartis sur six films : Perversion d’une jeune mariée (1977), Esclaves sexuels sur catalogue (1977), Nuits brûlantes (1978), La Rabatteuse (1978), Autostoppeuses en chaleur (1979), Parties de chasse en Sologne (1979). Par ailleurs, cet album s'accompagne de nombreuses planches photographiques, de quoi immerger l'auditeur à la fois par le son et l'image. Indispensable pour tout amateur de musique de films et pour découvrir une des facettes méconnues du compositeur Alain Goraguer disparu cette année.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 11/2023)


"BRIGITTE LAHAIE, LE DISQUE DE CULTE" – CONTENU

  • Perversion D'une Jeune Mariée
    A1. Le Journal Intime De Marie-Christine 3:32
  • Autostoppeuses En Chaleur
    A2. Denise Se Fait Prendre En Stop 5:56
  • Parties De Chasse En Sologne
    A3. Chassez Le Naturel... 2:47
  • Esclaves Sexuels Sur Catalogue
    A4. Brigitte, Femme Libérée 1:50
  • Nuits Brûlantes
    A5. Fièvres Nocturnes Pour Marianne 1:14
    A6. Marianne, La Grande Jouisseuse 1:17
  • La Rabatteuse
    B1. La Comtesse Se Dévergonde 3:44
    B2. Plaisir Partagé D'une Rencontre Impromptue 1:27
    B3. Jocelyne Et L'hôtesse S'envoient En L'air 3:02
    B4. L'ouvreuse Fait Son Cinéma 4:04
    B5. Disco Symphonie En Rut Majeur 4:14

Alain Goraguer Disque vinyle "Brigitte Lahaie (Le Disque de Culte)"
chez "Les Disques de Culte"
Sortie en 2016.


À CONSULTER

ALAIN GORAGUER, L'ARRANGEUR DES GRANDES VEDETTES DE LA CHANSON FRANÇAISE

Alain Goraguer était un homme de l'ombre, un de ces musiciens qui permit, grâce à ces arrangements et orchestrations, à des chanteurs des années 1960/1970 de rencontrer le succès. Jean Ferrat, Serge Gainsbourg et Boby Lapointe, entre autres, ont travaillé avec lui.

LA PLANÈTE SAUVAGE - ALAIN GORAGUER

Composée il y a plus de 40 ans par le pianiste et arrangeur Alain Goraguer, la musique du film 'La Planète Sauvage' est devenue une référence dans le monde de la musique électro...

QUAND L’AUDIO S’ENGAGE DANS LA VOIE DU PORNO

Depuis quelques années, un nouvel univers a pris place sur la Toile, le “porno audio” ; une autre manière pour les femmes d’assouvir certains phantasmes...


RETOUR SOMMAIRE 'MUSIQUE DE FILMS'
FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale