ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LA CITÉ DE LA MUSIQUE, OBJECTIFS ET MISSIONS

La Cité de la musique est l’établissement prescripteur d’un monde dédié à la culture et aux arts vivants. Situé à la Villette, à la pointe Est de Paris, le bâtiment aux courbes futuristes est devenu en quelques années le lieu incontournable de ceux qui souhaitent se divertir tout en apprenant. Chaque année, le vaste complexe accueille près de 700 000 visiteurs. Concerts, expositions, ateliers et bien d’autres manifestations sont présentés régulièrement.


LA CITÉ DE LA MUSIQUE ET SA RUE MUSICALE

La Cité de la musique est l’un des derniers projets des grands travaux de François Mitterrand. A l’époque de son inauguration en 1995, la Cité de la musique ouvre une nouvelle ère dans un univers musical encore très cloisonné où les genres se croisent sans vraiment se rencontrer. Pour favoriser les échanges et offrir un nouveau souffle à la scène parisienne, l’architecte Christian de Portzamparc va imaginer cette cité comme un véritable carrefour.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Quand on entre dans les lieux, le mot « Cité » n’est pas galvaudé. Il y a d’abord à l’entré « la rue musicale » qui contourne par l’extérieur la totalité de la salle de concert, tandis qu’à l’opposé se trouve le musée. Cette disposition particulière a été conçue pour attirer la curiosité des visiteurs. Ceux-ci viennent, s’arrêtent, découvrent comme s’ils étaient dans une véritable rue citadine. Les lieux font aussi fonction de foyer quand les gens sortent du concert. C’est un espace convivial et conçu pour le rassemblement, et où sont aussi organisés régulièrement des défilés musicaux, voire des bals.

La part belle revient à la création, à la transmission du patrimoine et à la diversité culturelle. Cette diversité culturelle s’illustre à travers différents types de concerts : classique, jazz, pop, musique electro, musique du monde. Idem pour le musée. Le visiteur peut percevoir cette volonté d’ouverture culturelle à travers une imposante collection d’instruments occidentaux, mais aussi venues des quatre coins de la planète.

L’autre point important à souligner sont les activités pédagogiques destinées aux enfants et aux adultes. Ce sont souvent des ateliers de sensibilisation et d’éveil ouvert à toutes les musiques et à tous les instruments. Il n’y a pas de frontière déclarée en ces lieux, pourrait dire n’importe quel pédagogue.


MUSÉE ET EXPOSITION TEMPORAIRE

Avec plus de 6 000 instruments, le musée de la musique a de quoi être fier. Il se propose de replacer dans un contexte historique et géographique une collection dont les origines remontent au 18e siècle.

Eric de Vissher, directeur du musée de la musique : « La collection date du Conservatoire de Paris en 1795, mais il existe en vérité très peu d’instruments de cette période là, une douzaine tout au plus. Lorsque la Cité de la musique a été initiée, dans les années 80, il a été décidé de redonner vie en quelque sorte à cette collection qui existait mais qui était peu connue et peu vue. Il fut décidé de l’insérer dans la cité. Le Musée de la musique a pour vocation d’être bien-sûr un musée d’instruments de musique, mais au-delà de cet aspect, il replace chaque instrument dans un contexte plus large qui peut être, par exemple, pictural à travers des tableaux. On peut donc replacer l’histoire des instruments dans une histoire des arts au sens large. » Le musée offre une collection unique, une scénographie soignée, mais pas seulement…

Pour que la dimension musicale attire et captive l’attention du visiteur, il faut pouvoir aussi l’entendre en parcourant les salles. Cela se réalise par le biais d’un auto-guide qui donne accès à tout un contenu musical, dont une bonne partie a été enregistrée sur les instruments de la collection. La dimension musicale s’opère également à travers de nombreux films qui sont présentés dans le musée, et qui visent à compléter efficacement le contexte historique et culturel au travers d’interviews, avec des artistes, des témoins et des historiens. Enfin, le dernier aspect de ce lieu est de provoquer la rencontre avec la musique vivante ; grâce à la présence de musiciens.


VISITE DU MUSÉE (clip promotionnel)


Deux fois par an, la Cité de la musique s’enrichit d’événements exceptionnels qui attire un public encore plus large de curieux et de passionnés. Ce sont les expositions temporaires. Elles ont pour but de mettre la musique en rapport avec les autres arts et avec des questions de société, comme par exemple la relation de la musique avec le pouvoir, la musique et le IIIe Reich ou le régime soviétique et la musique. La Cité tend ainsi des passerelles vers d’autres disciplines, telle est la grande force de cette espace où patrimoine et spectacles vivants ne cessent de se faire écho.


LA SALLE DE SPECTACLE

Nichée dans une enveloppe de pierre en forme de conque, évoquant l’un des plus anciens instruments de musique, la grande salle de spectacle reste le cœur battant du bâtiment. En moyenne, 250 concerts sont présentés par an. La salle est modulable de 950 à 1500 places, et permet à la scène d’être soit frontale, soit au centre ou sur les côtés. De même, les sièges de l’orchestre peuvent être dégagés rapidement pour augmenter la jauge en fonction des musiques présentées.

Dans ce haut lieu de spectacle un orchestre permanent réside : l’Ensemble Intercontemporain. Cet orchestre propose de faire connaître des œuvres contemporaines, tout en répondant à la mission de créations musicales voulue par la Cité de la musique.

Chaque année est proposée une thématique dominante plus ou moins abstraite et qui sert de fil conducteur aux différents concerts et spectacles proposés. Mais la mission certainement la plus importante de la Cité de la musique est de permettre l’accès à un public défavorisé, notamment celui des enfants qui n’auraient pas, pour des raisons familiales ou autres, accès à la musique et à sa culture. Pour les responsables de la Cité de la musque, il est nécessaire de renouveler le public de la musique et de désacraliser la relation musique classique et origine sociale.


LES ATELIERS PÉDAGOGIQUES

Dans la salle, au musée, au gré des espaces dédiés aux ateliers pédagogiques, les nouvelles recrues ne se font pas prier pour venir explorer les innombrables activités que propose la cité aux curieux et aux amateurs de tout poil, sans limite d’âge. Les ateliers d’éveil musical pour les jeunes enfants, qu’il faut considérer comme une ouverture à toute sorte de possible, ne se pratique pas de la même façon que dans une école de musique. L’approche est essentiellement sensorielle : le bruit, le silence, le son, sa résonance et ses particularités... Il existe tellement de manière d’aborder la musique, seul ou en collectivité.

Et pour parvenir à toucher tous les publics, les ateliers pédagogiques font appel à une méthode qui a fait ses preuves : l’enseignement des musiques par traditions orales. Christophe Rosenberg, coordinateur pédagogique : « Hérité notamment des musiques indiennes, dans ce type d’enseignement, il y a une certitude absolue que la personne à qui on enseigne va y arriver ; et on ne doute pas de ça, puisqu’il n’y aura pas d’autres moyens pour elle que de se souvenir de ce qu’elle aura vu et entendu pour être en mesure de le rejouer. Certains iront plus vite, d’autre plus lentement, mais au final la mémoire sera là et la tradition transmise. ».

Faire dialoguer les cultures, les sons et les disciplines, inscrire le spectacle et la pratique musicale dans une réflexion élargie, tels sont les atouts qui font de la Cité de la musique, un instrument unique aux services de la connaissance.

Vous trouverez de plus amples renseignements en lisant cet autre article : LA CITÉ DE LA MUSIQUE... VISITE

Par Patrick Martial (Cadence Info - 03/2014)

Source : Les salles de spectacle - Electron libre production

À CONSULTER

LA CITÉ DE LA MUSIQUE... UNE PETITE VISITE S'IMPOSE

LA GAITE LYRIQUE, SPECTACLES ET EXPOSITIONS

L'HISTOIRE DES FOLIES BERGÈRES

L'HISTOIRE DU THÉÀTRE CONSERVATOIRE DE PARIS

LA SALLE PLEYEL

L'IRCAM, BOULEZ ET BEAUBOURG


RETOUR SOMMAIRE