ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CLASSIQUE / TRADITIONNEL


FRANCESCO FILIDEI, COMPOSITEUR DE MUSIQUE CONTEMPORAINE

FICHE SIGNALÉTIQUE

Francesco Filidei, né à Pise (Italie) en 1973.
Pianiste et organiste.
Compositeur de musique contemporaine.


FRANCESCO FILIDEI, UN PARCOURS REMARQUABLE ET REMARQUÉ

Non content d’avoir digéré un parcours des plus classique auprès du Conservatoire Luigi Cherubini à Florence (il remporte les premiers prix à l’unanimité en orgue et en composition). Francesco Filidei a poursuivi son perfectionnement auprès de Jean Guillou à Zurich, mais également auprès de Sylvano Bussotti, Salvatore Sciarrino et Giacomo Manzoni. Ensuite son parcours l’emmène à étudier sur les bancs du Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il étudie l’analyse et la composition avec Michael Levinas et Frédéric Durieux. Il obtient son Diplôme de Formation Supérieure de composition avec une mention très bien en 2005.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Diplôme de composition en poche, son intérêt pour la musique contemporaine l’incite à suivre le cursus de composition et d’informatique musicale de l’IRCAM (avec Philippe Leroux). Son incursion en musique contemporaine ne l’empêche pas de se produire de façon conventionnelle, en interprétant un répertoire classique (Franz Liszt, César Franck…) ou un répertoire plus aventureux, en mettant au programme des compositeurs moins célèbres comme Mauro Lanza ou Jacques Lenot. En tant que musicien soliste, il est invité par la Philharmonie de Berlin, au Festival d’Automne à Paris, au festival Archipel à Genève et à la Biennale de Venise.

Source Vimeo - Francesco Filidei

C’est à cette époque qu’il propose aux spectateurs de faire entendre ses premières œuvres contemporaines, essentiellement pour piano et orgue, en France, en Italie et ailleurs. Dans ses compositions, Francesco Filidei essaye, comme le dit Sciarrino : “Imaginer une musique qui a perdu l’élément sonore. Ce qui reste est un murmure, un squelette, léger mais riche de sons presque mécaniques produits par des mains qui touchent et caressent les instruments“.

Très rapidement, ses œuvres sont interprétées par les meilleurs ensembles de musique
contemporaine, comme les Percussions de Strasbourg, l’Ensemble Intercontemporain ou bien encore le Nouvel Ensemble Modern.

En 1998, il est le lauréat de la bourse annuelle d’étude S. Taddei et obtient en 2004 le Prix Meyer et en 2007 le Takefu International Composition Award. Il a reçu également le Musikpreis de la ville de Salzbourg (Autriche), a été compositeur en résidence à l’Académie Schloss Solitude à Stuttgart en 2006 et membre de la Casa de Velázquez à Madrid en 2007.


FRANCESCO FILIDEI, COMPOSITEUR DE MUSIQUE CONTEMPORAINE

La musique contemporaine est un univers qui prend bel et bien racine dans les sons, mais qui donne souvent l’impression de n’exister qu’au travers d’expérimentations hasardeuses et avançant à petit pas. Dans la musique contemporaine, les œuvres semblent bien éloignées des concepts rattachés à une éducation sonore traditionnelle. Celui qui s’y aventure, est-il toujours capables de retrouver les émotions produites par des sons moins discordants ? Pour le compositeur, doit-on voir là, une sorte de refuge ou une réelle volonté de transmettre une vision musicale toute nouvelle ?

Pour Francesco Filidei, la transformation de la matière sonore est capitale. La musique doit s’ouvrir bien au-delà d’une “simple” émulation mécanique des sons. Compositeur prolixe, il est déjà l’auteur d’une quarantaine de pièces. C’est un moyen, pour lui, de lutter contre la vertigineuse solitude des créateurs… la musique servant parfois comme d’une alliée psychothérapeutique. Chez Francesco, les œuvres sont ramassées, courtes (moins d’un quart d’heure… ce qui en musique contemporaine est assez rare !) et empreintes d’une patte bien particulière, écrite comme une signature.

Le compositeur sicilien Salvatore Sciarrino connaît bien l’œuvre de son élève Filidei. Il la résume ainsi : “le rythme, la pulsation et les césures abruptes deviennent la structure principale de sa musique, de façon à rendre intelligibles les changements et la discontinuité incroyablement efficace de sa forme.“.

La composition Toccatina démontre l’approche musicale originale du compositeur Francesco Filidei. Sa vision de l’espace sonore et du clavier que l’on caresse du revers des doigts, sans qu’aucune touche ne soit enfoncée, peut être déconcertante pour de nombreux pianistes. Seul le bord du clavier sert à produire des sons à la manière d’une percussion.

La mystification dans le domaine de la musique contemporaine a toujours précédé et devancé l’événement, même pour les musiciens esthètes. Pourtant, cette œuvre contient des indications précises et construit une sorte de pulsation rythmique, étouffée ou amplifiée par le jeu des pédales.

Pour le compositeur Filidei, “musique” ne rime pas forcement avec “beauté conventionnelle du son” ou “exécution esthétique”. Dans le désir d’inclure un espace théâtral où le son devient spatialisation, Francesco Filidei mise sur une dimension visuelle, fondamentale, propre à définir sa conception créatrice.


INITIALE “N.N”… UN CRÉATEUR À SA PROPRE RECHERCHE

Sa dernière œuvre, intitulée N.N (Nescio Nomen), est inspirée de Franco Serantini, un manifestant qui a été roué à mort par la police lors d’une manifestation à Pise en 1972, durant la période tumultueuse des attentats. Pour cette vaste fresque composée de six mouvements à la dimension généreuse, Francesco Filidei a écrit pour un ensemble vocal et des percussions. La musique théâtrale de l’auteur rend hommage au manifestant dans un décor planté de deux longues tables autour desquelles les interprètes chantent, hurlent parfois, miment et gesticulent dans une pure tradition théâtrale.

Par Elian Jougla (Cadence Info)


RETOUR SOMMAIRE