L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


JOEL, L'UNION DE SEPT MUSICIENS AUTOUR DE CHANSONS RHYTHM AND BLUES

JOEL désigne un tout nouveau groupe s'articulant autour de son chanteur charismatique Nicolas Gamet. Son domaine musical de prédilection, le rhythm and blues et le funk venus des seventies et illustré par un premier album incluant douze titres originaux.


PRÉSENTATION DE L'ALBUM

JOEL est une formation née du désir de faire revivre le son blues rock des années 1970. En mélangeant un zeste d'Otis Redding, une dose optimale de Joe Cocker et de Bill Withers, le tout relevé par les Meters ou les Black Keys, vous risquez fort d'obtenir la carte d'identité sonore du groupe JOEL. Depuis un an, les sept musiciens échelonnent l'arrivée de leur premier album sur les plateformes de streaming en ayant préalablement mis en ligne quatre singles accompagnés de leur clip respectif. L'album est attendu pour ce 27 janvier 2023 avec une version vinyle en sus. Mais ce n'est pas tout ! Le groupe ayant de la suite dans les idées, il prévoit la préparation d'un second album. Du moins, c'est dans les cartons. Vous voici prévenu ! Mais revenons à l'actualité brûlante de JOEL et partons à la découverte de son premier opus...

© Stanilas Augris

L'écoute débute avec le titre Would You Take My Heart. Après quelques accords martelés au piano par Alexandre Millet, la voix de Nicolas Gamet se lance. Bien que je n'aime pas avoir recours à d'inutiles comparaisons, je n'ai pu m'empêcher de penser immédiatement à Joe Cocker, ce qui de ma part est plutôt un compliment. La voix cassée de Nicolas doit en être la cause, très certainement. Suit Loser. Très rhythm and blues avec le soutien du sax (Sylvain Fetis) et de la trompette (Vincent Echard), dont les interventions brillent comme des cuivres, il va sans dire ! Le cadre se dessine parfaitement et nous plonge bel et bien dans le son anglais et américains des années 70.

Where I Go est le troisième titre... si vous me suivez sans relâche. Tiens, « Rod Stewart » se pointe à l'horizon pour une ballade soutenue avec une guitare acoustique. Cool ! Puis, le battement des accords soutenus au piano reprennent le dessus pour Always, avant de céder sa place à quelque redondances funky sur le titre éponyme de l'album. La batterie d'Edouard Coquart et la basse de Philippe Devin s'accompagnent de leur feeling dans ce morceau de circonstance et unique instrumental de l'album dans lequel le clavier, la guitare de Joseph Champagnon et les cuivres se répondent dans une joute construite en ritournelle. Changement de groove avec Time Goes By. Le groupe nous propose ici un slow dans le plus pur style des blues d'autrefois, un véritable bain revival ! Étonnant de constater que sur chaque titre, la voix de Nicolas Gamet cadre parfaitement à l'esprit musical recherché. Mais continuons...

Memories, avec son intro au son d'un clavier façon "wah wah", les chœurs qui répondent à la voix bluesy de Nicoles Gamet et ses cuivres chaloupés, nous renvoie une fois de plus à l'école de la Tamla, quand Mister Bleak arrive à la course sans prévenir, mais étant livré ci-dessous, vous vous forgerez votre opinion ! Nous voici arrivé à la fin de cette plongée musicale déclinée "seventies" ; le titre Will You Please Listen To Me refermant les portes de cette production aux sonorités délicieusement nostalgiques. Petite impression perso : les douze titres sont joués proprement avec application, toutefois, cela manque un peu de "peps", comme si durant les séances d'enregistrement les musiciens avaient eu peur de se lâcher complétement. C'est d'autant plus dommage que pour chaque compo, on relève une soif d'observation dans les arrangements, certainement le résultat d'un travail d'écoute minutieux (et de passion respectueuse dans les interprétations de son chanteur).


JOEL : "MISTER BLEAK"

LES MEMBRES DE JOEL

Honneur au chanteur (et batteur) Nicolas Gamet. Sideman auprès d'un bon nombre d’artistes, Nicolas Gamet est un touche à tout qui a assuré de notables premières parties (Blankass, Dyonisos, Richie Haven...). Il a préalablement publié trois albums sous son nom (Le signe du cœur en 2014, Leaving Tomorrow en 2016 et Lumio en 2020). Il compose et continue d'arranger pour d’autres artistes (Joris, Monsieur timide, Ginger Moon, Dalé). Parallèlement à son travail de musicien de studio, Nicolas se produit sur scène avec le groupe rock Lord Ruby et le groupe blues rock Nico Chona and the Freshtones.

Les mains qui se posent sur les touches noires et blanches sont celles dAlexandre Millet. Son parcours est celui d'un pianiste de conservatoire, ce qui ne rime pas nécessairement avec « classique » puisque, rapidement, sa passion pour le jazz, la soul et le funk a depuis pris le dessus. C'est au CIAM de Bordeaux qu'il réalise ses premiers concerts et qu'il fait la connaissance de Monique Thomas avec laquelle il collabore au sein de la chorale gospel du lieu. En 2002, il intègre le Centre des musiques Didier Lockwood en région parisienne, l'occasion pour lui de rencontrer quelques pointures du jazz français (Frank Agulhon, Pierre de Bethmann, Benoit Sourisse...).

Joseph Champagnon tient la six cordes. Ce musicien, également compositeur et chanteur, voue comme ses compagnons une passion pour les musiques soul, blues et pop des années 60/70. Il a collaboré avec de nombreux artistes, dont le chanteur et harmoniciste Charles Pasi avec lequel il a enregistré plusieurs albums et qu’il accompagne en tournée depuis 2011 (Festival jazz de Juan les Pins, Jazz in Marciac, Montreux jazz festival...). Par ailleurs, il épaule de sa guitare de nombreux autres musiciens tels que le trompettiste Boney Fields, le bluesman Lucky Peterson ou, dans un genre distinct, Welcome X, au registre métal assumé.

Le poste de bassiste est occupé par Philippe Devin. Guitariste depuis son plus jeune âge, il obtient un cursus complet au CNR de la Courneuve et devient professionnel dès ses 20 ans. Aujourd'hui guitariste, bassiste et chanteur, Philippe est un musicien extrêmement actif en participant à l'écriture de nombreux titres pour différents artistes, dont les trois premiers albums de Nina Attal, son projet personnel DEVIN, et présentement dans le groupe JOEL. Soulignons également ses collaborations avec des artistes tels que Nina Attal, Jerry Barnes ,Ellen Birath ou encore Charles Pasi et Christophe Willem.

Au centre des futs et des cymbales, Edouard Coquard. Les rythmes le connaissent depuis ses cinq ans et ne l'ont jamais quitté. Dès ses 16 ans, c'est le grand saut. Il emprunte les routes et enregistre avec des artistes aux univers variés. Citons, pour les plus connus : Gérald De Palmas, Michel Fugain et Ibrahim Maalouf. Également bassiste et percussionniste, il met son cœur à l'ouvrage en réalisant de multiples projets discographiques pour d'autres artistes (Guillaume Farley, El Mati).


JOEL : "MEMORIES"

L'exigeant instrument aux trois pistons est interprété par Vincent Echard. Après avoir obtenu un premier prix de trompette classique au conservatoire de La Courneuve/Aubervilliers, il s'oriente vers le jazz en respectant l’enseignement des frères Belmondo à l’IACP à Paris. Dans sa carrière, on soulignera son passage dans plusieurs formations comme le Big Band de Jean Loup Longnon (album Encore du bop !), le Grand Orchestre d’Ivan Jullien (album Studio Davout) ou encore celui de Christophe Dal Sasso (album Prétexte). D'autres rencontres scéniques, celles-ci nettement moins jazzy, se produiront avec des artistes français (Nina Attal, Malted Milk, Lisa Spada, Mr Pierre...) et internationaux tels que Yuri Buenaventura et Blitz the Ambassador.

Originaire de Nantes, le dernier de la liste s'appelle Sylvain Fetis et s'occupe du saxophone, bien que ses qualités d'instrumentiste s'étendent aussi à la clarinette et à la flûte. Ce compositeur et arrangeur a étudié la musique au CNR de Nantes dès l'âge de huit ans d'où il sortira avec un diplôme de formation musicale en 1993. Après avoir enseigné un temps le saxophone dans sa région natale, il rallie Paris en 2001 pour étudier l'arrangement avec Pierre Bertrand jusqu'en 2005, tout en s'associant à des projets musicaux pour des albums, pour le cinéma et des émissions télévisées en live (Taratata, Tout le monde chante, Victoires de la musique...) À ceci incluons sa participation à de nombreux festivals (Festival des Vieilles charrues, Jazz à Montréal, Jazz à Vienne...) et des collaborations en tant qu'interprète et/ou arrangeur (Benabar, Olivia Ruiz, Mathieu Chedid, Louis Chedid, Thomas Dutronc, Kent, Angelique Kidjo...).

Par Elian Jougla (Cadence Info - 01/2023)

JOEL
Album "Joêl"
chez Inouïe Distribution
sortie 27 janvier 2023

Suivre l'actualité de JOEL sur sa page Facebook


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT