L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

INSTRUMENT ET MUSICIEN


JOHNNY HARRIS, BIOGRAPHIE DU COMPOSITEUR/ARRANGEUR ET CHEF D’ORCHESTRE

Ce compositeur, arrangeur et chef d'orchestre écossais, dont la carrière musicale s'étend sur plus de 60 ans, est peu connu de ce côté-ci de l’Atlantique. Signant quelques admirables musiques pour le cinéma et la télévision dans les années 1970, il croisera sur sa route d’élogieuses vedettes de la chanson, à l’image de Paul Anka, Tom Jones, Shirley Bassey, Petula Clark, Liza Minelli et Nancy Sinatra.


LA CARRIÈRE AU ROYAUME-UNI

John Stanley Livingstone Harris est né en 1932 à Édimbourg, en Écosse, de parents gallois. Diplômé de la Guildhall School of Music and Drama de Londres, il poursuit sa formation en se spécialisant dans la trompette et le piano.

© heraldscotland.com – Johnny Harris.

Les débuts de sa carrière professionnelle remontent aux années 1950. Se produisant comme trompettiste dans les orchestres de danse (Vic Lewis, Ken Mackintosh...), ses premières occasions de devenir arrangeur se présentent quand il intègre le groupe de Cyril Stapleton.

En 1964, Johnny Harris enregistre Beatlemania, un EP contenant des reprises des "Quatre de Liverpool", et pour lequel l'unique membre temporaire des Beatles, le batteur Jimmy Nicol, participera. Quelques mois plus tard, Harris rejoint "Pye Records" en tant qu'arrangeur et chef d'orchestre pour le producteur Tony Hatch et sa femme de l'époque, Jackie Trent.

Ses interventions seront rarement créditées, malgré le fait que le label anglais lui donne l'occasion de travailler avec de grandes vedettes (Petula Clark, Nancy Sinatra, Françoise Hardy). Ses enregistrements pour "Pye Records", réalisés en collaboration avec une foule d'artistes plus ou moins reconnue, ont depuis été redécouverts par les fans de "Northern Soul", genre musical ayant émergé à la fin des années 1960 au Royaume-Uni, et popularisé au cours des seventies. Le musicien a surtout façonné sa carrière en tant qu'artiste indépendant, en travaillant pour de nombreuses maisons de disques en Grande-Bretagne et en Europe.

À la fin des années 1960, Harris devient le directeur musical de Tom Jones. Les deux hommes constituent un partenariat dynamique, Harris attirant l'attention sur lui en raison de son style de direction énergique. Puis, en 1970, le chef d'orchestre coopère avec la chanteuse Shirley Bassey et relance sa carrière grâce à Something, un LP qui rencontrera un vif succès. Leur association se prolongera sur cinq autres albums, de 1970 à 1982, la chanteuse racontant en 1971 au magazine "New Musical Express" qu'elle avait trouvé en Johnny Harris son "mari dans la musique".

C’est durant cette "période pop" que le musicien diversifie sa carrière artistique, produisant des œuvres remarquables en son nom, notamment les albums Movements (1970) et All to Bring You Morning (1973) ou en composant de superbes et trop rares musiques pour le cinéma : Bloomfield, de Richard Harris (1971) enregistrée en 1969 avec Maurice Gibb des Bee Gees, Man in the Wilderness (Le convoi sauvage - 1971), un wester épique signé par Richard C. Sarafian. Le chef d’orchestre deviendra de plus un incontournable directeur musical d'émissions de divertissement pour la BBC : "Happening For Lulu" en 1968-69, avec la chanteuse écossaise Lulu, s’octroyant même sa propre émission "BBC Show Of The Week" intitulée "Up Tight".


JOHNNY HARRIS : "FOOTPRINTS ON THE MOON" (1969)

voir la vidéo

LA CARRIÈRE AUX ÉTATS-UNIS

En 1972, Johnny Harris déménage aux États-Unis et, à la tête de son orchestre, démarre une longue relation artistique avec le chanteur Paul Anka, tout en travaillant avec George Hamilton, Diana Ross et bien d'autres. Toutefois, il décide de retourner momentanément au Royaume-Uni pour enregistrer dans les "Advision Studios" de Londres All To Bring You Morning, un des albums significatifs de son style en compagnie des musiciens du groupe de rock progressif Yes (Jon Anderson, Steve Howe et Alan White).

Cette biographie, écrite par sa fille Julie Pearce-Martin, vous emmène dans un voyage depuis ses années d'étudiant au Guildhall de Londres et les "Swinging Sixties" jusqu'à nos jours et les stars des "Palm Springs Follies" aux États-Unis.

Harris, qui se fera appeler dans sa biographie écrite par sa fille Julie Pearce-Martin « The Man Who Turned Down Elvis Twice » (L'homme qui a refusé deux fois la proposition du King de diriger son groupe à Las Vegas), devait se distinguer tout au long de sa carrière par des arrangements orchestraux plaçant au premier plan la section rythmique, donnant ainsi à sa production un son éminemment contemporain publicité par le jeune public.

Poursuivant sa carrière sur le sol américain, il investit la télévision à la fin des années 1970, notamment en devenant le directeur musical de Lynda Carter après avoir marqué la troisième saison de sa série télévisée Wonder Woman, en 1979. L’aventure se poursuivra durant cinq émissions spéciales intitulées "Lynda Carter's Television Variety".

En 1980, répondant au mouvement de la musique disco, Harris publie le single Odyssey. Le tonique instrumental figurera en bonne place dans le jeu vidéo populaire "Grand Theft Auto : San Andreas" et dans un épisode de la série télévisée "Buck Rogers au XXVe siècle".

De 1990 jusqu’à sa disparition survenue en 2020, Johnny restera l'arrangeur et le chef d'orchestre des "Fabulous Palm Springs Follies" au théâtre historique de Plaza à Palm Springs, en Californie. Par ailleurs, le chef d’orchestre signera d’autres musiques de longs et courts métrages indépendants, ainsi que des séries Web.


JOHNNY HARRIS : "MAN IN THE WILDERNESS" (suite orchestrale – 1972)

Directeur musical de certains des plus grands noms du show-business, Johnny Harris aura été un compositeur et un arrangeur distingué à part entière. Flamboyant et énergique en tant que chef d'orchestre, il a reçu d'innombrables distinctions pour ses performances scéniques, en particulier avec Tom Jones, Shirley Bassey, Englebert Humperdinck, Liza Minelli et Lynda Carter, pour n'en nommer que quelques-uns.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 02/2024)


RETOUR SOMMAIRE
FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale