L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


LES GRANDES SALLES DE CONCERT PRESTIGIEUSES

De nombreux bâtiments comportant des salles de concert renommées furent édifiés au 19e siècle. La science de l’acoustique a depuis beaucoup progressé, pourtant les salles qui sonnent le mieux ont été construites ou modifiées pour la musique voici près de 150 ans !


DES SALLES DE CONCERT À L’ACOUSTIQUE EXCEPTIONNELLE

L’acoustique d’une salle de concert a une grande influence sur notre perception de la musique. Or, n’est-il pas paradoxal que les architectes d’aujourd’hui, avec les techniques et les matériaux dont ils disposent, soient bien souvent incapables d’égaler la qualité des salles acoustiques d’autrefois, le plus souvent construite de manière empirique ?

Si certaines de ces salles de concert prestigieuses sont conçues pour les concerts symphoniques, d’autres auront une autre destination avec des exigences acoustiques différentes – ou sans exigence particulière – avant d’être adaptées à la musique symphonique. Les palais de Saint-Pétersbourg, édifiés par la noblesse russe dans les années 1830, appartiennent à cette seconde catégorie. Quand l’Orchestre philharmonique de Petrograd fut formé en 1921, il s’installa dans une salle de l’un de ces palais pour ses qualités acoustiques, et c’est aujourd’hui encore une des meilleures salles de concert au monde.

Deux salles ouvertes au milieu du 19e siècle, conçues à l’origine pour l’opéra, sont aussi tenues pour idéale. Il s’agit du Teatro Real à Madrid et de l’Academy of Music à Philadelphie. Leur adaptation à la musique symphonique est d’autant plus remarquable que leurs exigences acoustiques sont bien différentes. N’oublions pas le Musikverein acquit par Vienne en 1870 qui devait y loger la 'Gesellshaft der Musikfreunde'. Sa salle de concert aux dorures éblouissantes est aussi reconnue comme une des meilleures.


LE ROYAL ALBERT HALL, UNE SALLE COLOSSALE

La salle de concert du 'Royal Albert Hall' à Londres (cliquer sur l'image pour agrandir)

Construit à Londres, en partie grâce aux bénéfices de la Grande exposition industrielle de 1851, le Royal Albert Hall sera inauguré en 1871. C’est une des plus grandes salles dont l’acoustique permet d’entendre la moindre des subtilités instrumentales d’un orchestre symphonique. Généralement, on estime qu’il est impossible d’obtenir une audition parfaite dans une salle de 3 000 places (toutes celles mentionnées au début sont plus petites), or la salle de Londres en compte 10 000 ! La sonorité des salles de proportions plus modestes est incomparable, mais celle de l’Albert Hall est étonnante en regard de sa taille.

L’Albert Hall convient évidemment aux grandes masses orchestrales comme celle qu’exige l’Ouverture solennelle « 1812 » de Tchaïkovski ou la Huitième Symphonie avec double-chœur de Gustav Mahler. Sir Thomas Beecham, qui ne laissait passer une occasion de plaisanter, aurait dit à propos de l’écho très audible de l’Albert Hall que c’était « la seule occasion pour un compositeur contemporain d’entendre son œuvre deux fois » !

Le Queen’s Hall de Londres, qui ouvrit en 1893, fut surtout connu pour les 'Promenades Concerts'. Quand il fut détruit sous les bombes allemandes en 1941, les « Proms » déménagèrent à l’Albert Hall.

La salle de concert du 'Carnegie Hall' à New York (cliquer sur l'image pour agrandir)


LE CARNEGIE HALL

Depuis 1891, New York bénéficie de l'aura du Carnegie Hall. Il est bien difficile de faire l’impasse de cette salle de concert la plus connue à travers le monde. D’innombrables célébrités s’y sont produites depuis que Tchaïkovski y a dirigé l’Ouverture solennelle « 1812 » lors du concert inaugural. Pourtant, la salle a bien failli être livrée aux démolisseurs dans les années 1960 pour être remplacé par un immeuble commercial. Le Carnegie Hall sera sauvé grâce aux efforts d’un groupe conduit par le violoniste Isaac Stern. La ville de New York l’achète pour 5 millions de dollars et, quatre ans plus tard, le bâtiment est reconnu officiellement 'monument historique'.


EN ALLEMAGNE

L’Allemagne peut aussi se targuer d’avoir eu de belles salles de concert, à commencer par le Berliner Phiharmoniker qui naquit en 1882 et qui devait prendre place dans une salle de patin à roulettes. Cet espace acoustiquement inadéquat fut remodelé quelques années plus tard et devint une salle de concert remarquable qui resta au centre de la vie musicale berlinoise jusqu’à ce qu’un bombardement la détruise en 1944.

Dans une autre grande ville allemande, à Leipzig, devait sortir de terre en 1884 le Neues Gewandhaus en remplacement de la salle d’origine, vieille de cent ans, qui était devenue trop petite. C’est là que le 'Gewandhaus Orchester' connut sa deuxième heure de gloire dans les premières décennies du 20e siècle, sous la baguette de chefs prestigieux comme Nikisch, Furtwängler et Bruno Walter. Le bâtiment fut détruit en 1944 lors d’un bombardement. Il a été reconstruit en 1981.

© Appaloosa - Le 'Neues Gewandhaus' à Leipzig reconstruit en 1981

Enfin, le Concertgebouw, autre salle de concert exceptionnelle, date de 1888. Curieusement, c’est son existence même qui a suscité la formation de l’orchestre qui a acquis sa réputation internationale sous la baguette de Willem Mongelberg, grand chef qui le dirigea durant près de cinquante ans.

Par S. Kruckenberg (Cadence Info - 03/2023)


À CONSULTER

ACOUSTIQUE ARCHITECTURALE ET SALLES DE CONCERT

L'acoustique architecturale dessine ses plans pour créer des salles de concert de premier plan. Mais qu'en est-il en réalité ? La réussite est-elle toujours au rendez-vous ? Cadence Info détaille cela pour vous.

LA SALLE PLEYEL, SON HISTOIRE ET SA SALLE DE SPECTACLE

La salle Pleyel a été aux avant-gardes de l'acoustique au début du 20e siècle. Subissant un terrible incendie, elle renaîtra de ses cendres en proposant des concerts éclectiques et exigeants.

LES FOLIES BERGÈRE, SON HISTOIRE ET SES REVUES DE MUSIC-HALL

Visite du plus célèbre établisement du music-hall français, les Folies Bergère. Son histoire est jalonnée de revues conduites par ses reines, de Mistinguett à Joséphine Baker sans oublier ses fameuses 'cocottes'.

L'OPÉRA ROYAL DE MASCATE, DU CLASSIQUE AUX PORTES DU DÉSERT

L'Opéra Royal de Mascate est un complexe entièrement dédié à l'opéra et la musique classique. Le lieu situé aux portes du désert est devenu un rendez-vous culturel essentiel pour le développement des arts au Moyen-Orient.


RETOUR SOMMAIRE
FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale