ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

JAZZ ET INLUENCES


TÂNIA MARIA, BIOGRAPHIE PORTRAIT DE LA PIANISTE DE JAZZ

Sa musique nous transporte. Elle nous prend par la main pour nous conduire aux portes du Brésil, dans un pays où la spontanéité des rythmes syncopés se répande comme une traînée de poudre. La pianiste et chanteuse Tânia Maria est la preuve vivante que le rythme est essentiel à toute construction musicale. Compositrice talentueuse, ses musiques à mi-chemin du jazz, de la samba et du funk sont comme un appel d’air qui vous invite à vous lever et à aller danser…


UNE VOIX ET UN PIANO COMPLICES

Beaucoup plus pianiste que chanteuse, Tânia Maria se sert de sa voix comme un complément percutant d’une musique latine déjà riche en impulsions diverses. Sa voix grave est musique, scattant ou sifflant le plus souvent sur des mélodies doublées au piano. Fidèle à ce style, tout à la fois expansif et mesuré qu’elle reconduit dans la plupart de ses disques, la pianiste sera remarqué au début des années 70 par Claude Nougaro, à l’occasion d’une tournée qui le conduisait au Brésil.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Tânia Maria a grandi à São Luis au sein d’une famille où la musique est reine. Son père, guitariste amateur, lui en donne le goût et l’incite à suivre des études de piano classique. Dès l’adolescence, Tânia commence à se produire dans des soirées dansantes, dans des night clubs aux alentours de sa ville natale et de Sao Paulo. A cette époque, la musique qui fait fureur est la bossa nova. Son charme exotique, délicieusement embourgeoisée, et ses rythmes hautement chaloupés séduiront toute une génération de jazzmen. Tânia Maria n'y échappera pas.

© Mauricio Botti - Tania Maria (2013)

Après bien des hésitations entre des études de droit et des doigts qui se languissent du piano, Tânia Maria finit par céder à cet appel insistant qui envahit son cœur et qu’elle connaît bien, la musique. Un premier disque est gravé en 1969 : Apresentamos Tânia Maria. Elle a alors 21 ans. Son assurance, sa technique, ses embellies musicales teintées d’harmonies jazz définissent déjà le portrait d’une grande pianiste de jazz.

Du jour où elle s’installe à Paris, son talent est vite remarqué par Eddie Barclay. Le producteur – dont on retient malheureusement trop souvent que ses activités dans le domaine de la chanson française – lui propose d’enregistrer un disque en trio intitulé Via Brasil. Ce troisième disque enregistré par la pianiste est plein de fureur et d’énergie. Tânia Maria s’y présente avec une fougue et un appétit féroce, affrontant les rythmes qui se succèdent, se télescopent, comprimant à souhait les mélodies que pour mieux les servir.

D’une mise en place quasi métronomique, l’arrangement de la chanson Fio Maravilha est un bel exemple de ce balancement rythmique navigant entre jazz et influences brésiliennes. La célèbre mélodie se fait attendre pour soudainement exploser aux oreilles de l’auditeur. Le rythme prévaut et la mélodie suit, soumise. Le choix aurait pu se porter sur d’autres titres, tant le contenu de ce disque annonce déjà un style personnel. Les prestations sont de haute volée. D’ailleurs, le volume 2 qui suivra (Via Brasil volume 2 – 1975) confirmera le talent exceptionnel ; le contrebassiste Marc Bethaux et l’expérience du batteur André Ceccarelli répondant parfaitement au dialogue voix-piano instauré par la pianiste.


TÂNIA MARIA - FIO MARAVILHA (1974)


UN FLORILÈGE DE RENCONTRES

En 1980, Tânia Maria quitte la France non sans regret pour une carrière qui la conduit en Californie. A San Francisco, elle signe un contrat avec la compagnie 'Concord', ce qui lui permet de partir à la rencontre de musiciens d’origines diverses : les guitaristes Eddie Duran, Jose Neto, Don Carillo, les bassistes Rob Fisher, Lincoln Goines, John Pena, Abraham Laboriel, les batteurs Vince Lateano, Portinho, Alex Acuna, et les percussionnistes Willie Colon et Steve Thornton. Sans trahir un style déjà éprouvé en France, Tania Maria flirtera un moment avec la musique commerciale et le funk. Cet enrichissement de styles lui ouvre d'autres portes et lui permet également d'accrocher un public plus large. Son potentiel créatif et sa palette sonore, déjà fort riche, produisent de nouvelles envolées sonores tout à la fois complexes, subtiles et inattendues.

En 1985, la pianiste s’établie à New York, ce qui ne l’empêche nullement de visiter le monde entier et ses principaux festivals : Montreux, la Nouvelle-Orléans, Tokyo, Newport, Bombay, Nice… Après bien des années la France continue de battre dans son cœur. Elle ne l’oublie pas, au point de venir s’y installer définitivement en 1996 avec son mari, un Français qui est devenu depuis son manager.

Aujourd’hui comme hier, sa musique colorée et pleine de charme attire les faveurs d’un public jeune et moins jeune, toujours prêt à entrer dans la danse d’un concert savamment dosé. Sa discographie abondante construite sur des expériences et des rencontres fait la part belle à la mixité des genres : jazz, blues, choro, samba, funk… Tânia Maria est une artiste qui n’a jamais fait de concessions aux modes. Toujours à l’écoute des rythmes fondamentaux du choro et des battements de la samba, elle est un bel exemple d’une carrière de jazzwoman comme on aimerait en voir plus souvent.


TÂNIA MARIA - COME WITH ME (1982)

Un des titres les plus représentatifs de sa "période commerciale"


TÂNIA MARIA - DISCOGRAPHIE SÉLECTIVE

  • 1969 : Apresentamos Tânia Maria, Continental Records
  • 1974 : Via Brasil, Tania Maria With Boto & Helio, Disques Barclay, réédition EmArcy Records
  • 1975 : Via Brasil - 2, EmArcy Records
  • 1978 : Brazil With My Soul, EmArcy Records
  • 1979 : Tania Maria: Live (enregistré en 1978 au Azzhus Montmartre, Copenhague), Accord
  • 1980 : Piquant, Concord Records
  • 1981 : Taurus, Concord Records
  • 1982 : Come With Me, Concord Records
  • 1983 : Love Explosion, Concord Records
  • 1985 : The Real Tania Maria: Wild! (enregistré en public en 1984), Concord Records
  • 1988 : Lady from Brazil, Manhattan Records - EMI
  • 1990 : Bela Vista, World Pacific
  • 1993 : Outrageous, Concord Records
  • 1995 : No Comment, TKM Records
  • 1996 : Bluesilian, TKM Records
  • 1997 : Europe (enregistré en public en 1991 et en 1993), New Note Records
  • 2000 : Viva Brasil, Naïve Records
  • 2002 : Live At The Blue Note, Concord Records
  • 2005 : Intimidade, Blue Note Records
  • 2010 : It's Only Love - Live With The Frankfurt Radio Bigband, BHM Productions
  • 2011 : Tempo, feat. Eddie Gomez, Naïve Records
  • 2012 : Canto, Naïve Records

Par Elian Jougla(Cadence Info - 10/2015)


RETOUR SOMMAIRE