L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


ZZ TOP, UN GROUPE DE BLUES ROCK VENU DU TEXAS

Reconnaissables à leur longue barbe, les trois membres de ZZ Top ont incendié la planète de leurs titres blues rock. Ils sont uniques et extravagants. Pourquoi un tel nom ? Chaque membre détenant sa réponse (1), cela ne facilite en rien la tâche de l’éditorialiste quand il s’agit de dresser un portrait fidèle, surtout quand le groupe a toujours cherché à se démarquer par tous les moyens dont il disposait.


UN TRIO DE MUSICIENS TEXANS HORS-NORME

Le premier mystère à éclaircir pourrait être le port de ces longues barbes et leur pourquoi. Ce look procure le sentiment étrange de remonter dans le temps. Cherchent-ils à dissimuler un lourd secret ou est-ce un signe distinctif ? Faut-il chercher une quelconque explication dans le clip Gimme All Your Lovin montrant cette voiture rouge lancée à vive allure dans les vastes plaines du Texas et dont la mise en scène possède un “je ne sais quoi” de cinématographique ? Eux-mêmes ont toujours eu du mal à expliquer l’origine de leurs idées. Sur ce terrain-là, ils préfèrent d'un commun accord s’en remettre à d’autres, comme à Tim Newman, le réalisateur du clip. Ce qui est certain, c’est que les ZZ Top considèrent la musique comme leur priorité, notamment le blues pour lequel ils font allégeance le plus souvent.

© Brian Marks (wikimedia) - Les ZZ Top en live au festival 'Pyramid Stage' de Glastonbury, en 2016.

Côté son, le chant accompagné d’une guitare, d’une basse et d’une batterie suffisent pour stimuler les neurones. La formation historique composée de Billy Gibbons (chant, guitare et harmonica), Dusty Hill (chant, basse et claviers) et de Frank Beard (batterie et chœurs) joue sans fioritures une musique de hard-blues et de blues boogie. Les ZZ Top est un groupe qui a construit sa carrière en misant énormément sur le live et, comme ils l’ont écrit dans “Tres Hombres”, ils joueront pour les “buveurs de bière et ceux qui iront en enfer”.

Durant plus de cinquante ans, jusqu'à la mort de Hill survenue en 2021 (remplacé aujourd’hui par le guitariste/technicien du groupe, Elwood Francis), le temps n’a jamais dépeint sur leur style. Chez eux, le gros son est resté une constance. Pas de mascarade ni de compromission. Rien ne doit sortir des rails. Cette loyauté, envers une musique qu’ils ont érigée en conquérant, a finalement été récompensée par la vente de plus de 70 millions d'albums vendus à travers le monde.

Arrivant sur scène dans un accoutrement de cow-boy composé d’un chapeau de texan et d’une fidèle paire de santiags, les ZZ Top n’ont jamais ressemblé à aucun autre groupe. Tous les trois sont si fiers de leur origine que cela prendra du temps pour que des journalistes daignent comprendre que les ZZ Top n'étaient pas un groupe de country venu d’un endroit bizarre, le Texas, mais bel et bien un groupe de rock parmi les plus affranchis.

Les ZZ Top sortaient du spectre habituellement traité par les journalistes en étant catalogué de groupe de rock sudiste. Pour de nombreuses personnes habitant sur les côtes Est et Ouest des États-Unis, le Texas était considéré comme une région arriérée, au point que la célèbre chanteuse Janis Joplin, pour donner une image plus flatteuse de sa personne, prétendra être de San Francisco alors qu’elle venait de Port Arthur, une petite ville du Texas. (2)


ZZ TOP : 'LA GRANGE'

LA NAISSANCE DU GROUPE ZZ TOP

Pour comprendre ce que représente ZZ Top, il est nécessaire de remonter aux origines…

La passion pour Elvis Presley est une première explication que livre Dusty Hill. Ce sont les années 50, l’époque des petites frappes, des loosers, des bandes de quartier. Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Dusty a la chance de croiser le "King" plusieurs fois dans le bar où travaille sa mère, à Memphis. Les années passent, il déménage avec sa famille à Dallas, mais la musique rock’n’roll le poursuit comme une ombre.

Devenu adolescent, il chante avec son frère dans un groupe local et finit par jouer de la basse plus par nécessité que par raison. Les "Lady Wilde and the Warlocks" se produisent au milieu des années 60 et c’est à cette époque, en remplacement du batteur, que Hill fait la connaissance de Frank Beard (qui se produisait alors avec le groupe "The Warlocks"). La rencontre est magique. Dusty et Frank s’entendent à merveille sur scène. Pour se démarquer, ils portent les cheveux longs, les teignent en bleu et forment le groupe "American Blues" jusqu’au jour, où pour quelques raisons obscures, ils se séparent.

Tandis que Dusty cherche à prendre quelques distances, Frank tombe dans la dépendance de la drogue en pleine période psychédélique et rejoint Houston où il rencontre Billy Gibbons…

Dusty est ébloui par le jeu de guitare de Billy. Ce dernier a grandi à Houston au son du blues, une musique qui va se heurter au rock des années 60 et à une multitude de groupes psychédéliques dotée de messages souvent indéfinissables et plutôt délirants. Ce rock-là, en plein accord avec la contre-culture hippie, a aussitôt un impact sur le jeu et le comportement de Billy qui joue à ce moment-là avec les "Moving Sidewalks" (un groupe qui tournera notamment avec The Doors et le Jimi Hendrix Experience). La rencontre avec leur futur manager, Bill Ham, sera également capitale. Bill Ham détenait une bonne expérience du travail en studio, tout comme il savait apprécier la créativité musicale quand elle se présentait.

Au départ, le premier trio ZZ Top, formé le 20 juin 1969 par Billy Gibbons, a dans ses rangs l’organiste Lanier Greig et le batteur Dan Mitchel, jusqu’au jour où poussés par quelques autres désirs d’aventure, les deux musiciens quittent le groupe. Se retrouvant seul, Billy se voit contraint de trouver un nouveau batteur et un nouveau bassiste…

La rencontre avec Frank se produit lors d’un bœuf dans un studio de Dallas. Le jeu intense et assuré de Frank à la batterie place Billy en confiance. Il ne manquait plus qu’à trouver le bassiste. Ça tombe bien, car Frank lui suggère son ami Dusty. Invité à jouer dans le même studio, Dusty démontre alors ses capacités à soutenir efficacement le blues comme le rock. L’entente est parfaite et c’est autour de ce noyau que le futur groupe ZZ Top va construire toute sa longue carrière.


ZZ TOP : 'BROWN SUGAR'

"ZZ TOP’S FIRST ALBUM"

Le trio ainsi formé va s’enquérir d’un répertoire basé sur des reprises et des compositions personnelles pour ensuite les enregistrer en studio. Au bout de 6 mois de recherche et de travail en commun, un premier album imprégné de quelques titres solides est enregistré par Robin Brians le 10 février 1970 à Tyler au Texas (ZZ Top’s First Album). Après maintes recherches, le son ZZ top est enfin trouvé. Puissant et ample, il combine parfaitement les structures du blues avec celles du rock’n’roll, que le trio développe grâce aux sons saturés des amplis. « Ils transforment le blues en musique rock », dira Robin Brians. À cette époque, Gibbons et Hill ne portent pas les longues barbes qui allaient les rendre célèbres. Toutefois, le style texan avec Stetson et santiags est déjà là.

Le groupe se déplace souvent pour jouer en concert. ZZ Top est avant tout un groupe qui produit de la musique taillée pour la scène. Les tournées s’enchaînent dans des lieux très différents, un peu perdus, jamais dans de grosses salles. Le trio est réservé. Il n’accorde aucune interview et aucun des trois membres ne répond pas aux sollicitations des médias qui se présentent. Cette exigence est alors désirée par le producteur Bill Ham qui souhaite que ce soit les chaînes télévisées qui se déplacent pour assister à leurs concerts (Bill Ham voulait surtout qu’une prise de distance se produise pour entretenir un certain mystère autour du groupe).

L'année 1971 se présente de même que le ‘Memphis Blues Festival’ dans le Tennessee. Pour la première fois, les ZZ Top se produisent en dehors de leur région pour un grand concert. Les grands noms du blues se sont donnés rendez-vous : Muddy Waters, Freddie King, Albert King, Lightnin’ Hopkins, etc. L'histoire retiendra que ZZ Top était un groupe de Blancs qui jouait du blues au milieu de musiciens et d’un public majoritairement Noir.

Pochette intérieure du premier album de ZZ top.


L'APOTHÉOSE DU TRIO BILLY GIBBONS, DUSTY HILL ET FRANK BEARD

La parution de leur 3e album en 1973 (Tres Hombres) permet à ZZ Top d’avoir leur premier grand succès grâce à la chanson La Grange. En retour, l'album se classe à la 8e place du Billboard 200 tandis que l'unique single, La Grange, atteint la 41e place au Hot 100. L’album sortait du lot avec son blues boogie texan mâtiné de rock. C’est un disque plein d’audaces et épaulé par le savoir-faire des techniciens des studios Ardent de Memphis qui permet au groupe de vivre un tournant capital dans sa carrière.

Le témoignage vivant de ce succès viendra d’abord de Mick Jagger qui invite le groupe à se produire en première partie des Rolling Stones pour trois concerts à Honolulu. Puis, en 1974, ce sera le “Texas Tour” pour une tournée de ZZ Top à travers les États-Unis ; une tournée qui aura pour particularité, de construire avant chaque concert, une scène ayant la forme de l’État du Texas, mais aussi, et de façon bien plus surprenante, la présence de différents animaux dont un bison, une vache à longue corne, un serpent à sonnettes et un busard  !

Cette tournée, de grande envergure, est aussi fort coûteuse et lourde à porter pour le groupe, mais en aucune façon, Billy, Dusty et Frank ne changeront quoi que ce soit. « C'est typique des Texans ! » dira le musicien Billy Bob Thornton, ajoutant : « La tournée “Texas Tour” était un cirque texan avec des animaux vivants. » Le succès sera total, du premier au dernier concert, et ce quel que soit le lieu où le groupe se produira.

© Christophe Losberger - www.sitat flickr.com - ZZ Top au 'Sierre Blues Festival' de 2017 (Suisse), avec en invité le guitariste Van Wilks.

Après le “Texas Tour”, le groupe devait faire une pause bien méritée et prendre du recul. Alors que Frank Beard continue de sombrer par goût dans la drogue (LSD, amphétamine, héroïne…) jusqu’à la dépendance et ses revers pervers qui le conduiront en cure de désintoxication, Dusty Hill devient pendant quelques mois un employé modèle à l’aéroport de Dallas avant de voyager, tout comme Billy Gibbons, à travers l’Europe.

Après la sortie de l'album Tejas, le trio peaufine son apparence. En 1979, ZZ Top revient sur le devant de la scène après avoir signé chez Warner Bros. Le groupe se retrouve alors avec un nouvel enthousiasme pour vivre d’autres expériences. Le punk vient de débarquer avec cette expression de violence et de rébellion assumée. Sans subir directement son influence, la sortie de l’album Deqüello coïncide toutefois avec une musique beaucoup plus hard et plus cassante. C'est durant cette période que l'allure prospecteur fait son apparition. Gibbons et Hill apparaîssent désormais affublés d'un chapeau de cow-boy, de lunettes de soleil, et surtout d'une barbe démesurée qui finira par entretenir la légende du groupe. (3)

ZZ TOP : 'BLUE JEAN BLUES'


L'AVÈNEMENT DES CLIPS

Les ZZ Top poursuivent leur ascension avec Eliminator (1983) qui rencontre un succès phénoménal avec des titres comme Gimme All Your Lovin, Legs ou encore Sharp Dressed Man. Le groupe apparaît aussi dans des clips. L'avènement de l’image est une véritable révolution dont les ZZ Top vont profiter. « C’est l’un des rares groupes dont la carrière a été transformée à ce point par l’apparition des vidéos musicales », dira le réalisateur Tim Newman. L’album Eliminator sera le plus gros succès commercial de ZZ Top en se vendant à plus de 15 millions d’exemplaires.

En attendant, le blues des débuts s’est éloigné et les fans de la première heure sont déçus. Cependant, les ZZ Top restent tout de même des musiciens authentiques qui ne ressentent aucun sentiment de trahison envers leur ligne de conduite artistique, même quand la production invite quelques sons de synthétiseurs. Le groupe continue d’enregistrer et de monter sur scène.

La suite de la carrière sera cependant moins flatteuse. Elle rimera avec des albums de qualités inégales que seule une présence scénique soutenue et un public présent et en nombre sauveront. Parmi les réussites, citons Afterburner, sortie deux ans après Eliminator, contenant les titres : Velcro Fly Sleeping Bag et Rough Boy, ainsi que leur dernier album studio en date, La Futura, réalisé en 2012, et qui renoue avec des sonorités blues et un style rock sudiste très prononcé (Flying High et I Gotsta Get Paid).


ZZ TOP : 'GIMME ALL YOUR LOVIN''

ZZ TOP EN CONCLUSION

Comme au premier jour, le groupe a toujours véhiculé cet humour très second degré et typiquement "cow-boy" dans le choix des titres de leurs chansons, avec cette idée que les plaisirs simples seraient pour les trois acolytes : l'alcool (Whiskey'n Mama, Arrested for Drivin While Blind), la bagarre (Beers Drinkers and Hell Raisers), les femmes (Francine, A Fool for Your Stockings, Bad Girl, Legs, Got Me Under Pressure) voire les prostituées (La Grange, Mexican Blackbird).

Aujourd’hui, cinquante ans après Shuffle in C, ZZ Top bat tous les records de longévité sans vraiment savoir quelle est la recette, sauf peut-être cette passion commune pour une même vision de la musique et ce rapport humain qui, au fil du temps, et contre vents et marées, leur a permis de rester soudés. Billy Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard ont toujours poursuivi leur route à plein régime sans regarder derrière eux malgré les turbulences du temps qui passe.

Pour se remettre de la mort de leur ami Dusty Hill survenue en juillet 2021 et à laquelle de nombreuses manifestations de soutien leurs sont parvenues, Billy et Frank ont estimé que la meilleure décision à prendre était de poursuivre l’aventure. Désormais, c'est Elwood Francis qui a la lourde tâche de remplacer le défunt bassiste. (4)

Par D. Lugert (Cadence Info - 12/2022)

ALBUMS STUDIO

  • 1971 : ZZ Top's First Album (London Records)
  • 1972 : Rio Grande Mud (London Records)
  • 1973 : Tres Hombres (London Records)
  • 1975 : Fandango! (London Records)
  • 1976 : Tejas (London Records)
  • 1979 : Degüello (Warner Bros. Records)
  • 1981 : El Loco
  • 1983 : Eliminator
  • 1985 : Afterburner
  • 1990 : Recycler
  • 1994 : Antenna (RCA Records)
  • 1996 : Rhythmeen
  • 1999 : XXX
  • 2003 : Mescalero
  • 2012 : La Futura (American Recordings)

1 - Dans le livre consacré au groupe “Rock + Roll Gearhead”, Billy Gibbons explique que le nom a été choisi en hommage au maître du blues B.B. King (d’où l’emploi des deux lettres accolées ZZ).

2 - Cette vision déformée provient en grande partie de la constitution des États-Unis et de sa cinquantaine d’États où chaque enfant allant à l’école dans les années 50/60 apprenait l’histoire de son État avant celle du pays tout entier. L’arrivée de ZZ TOP, par sa portée artistique dans le monde de la musique rock, a permis à la culture texane de sortir de son isolement.

3 - En 1984, la société Gillette offrira à Gibbons et Hill la somme d'un million de dollars pour tourner dans un spot publicitaire dans lequel ils raseraient leur barbe, mais ces derniers refuseront.

4 - Sur scène, le nouveau ZZ Top rend régulièrement hommage à Dusty en utilisant sa voix enregistrée sur le titre Tush.


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT