ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


CHARLES AZNAVOUR « ENCORES », QUE REVIVENT LES SOUVENIRS !

Encores est le 51e album studio de Charles Aznavour. Dans ce disque, le chanteur revient sur quelques épisodes de sa vie, avec au détour quelques mots que d’autres n’oseraient pas entendre…


CHARLES AZNAVOUR RACONTE SES SOUVENIRS

La vieillesse est comme un fruit mur qui n’attend qu’un coup de vent pour que s’abattent les dernières illusions… « Je ne vieillis pas, je prends de l’âge ! » dit-il avec assurance, mais aussi avec un certain humour ; une subtilité de langage que d’autres placent généralement sous conditions. La sagesse, qui dissimule parfois une certaine perfidie, laisse filtrer quelques vérités. Chez Charles Aznavour elle s’habille de mots simples mais lourds de sens. Humainement, l’auteur de La Bohème ou de Il faut savoir s’applique à définir un cadre, celui des espoirs, d’un amour éternel comme celui de la différence et de l’absence.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Encores propose un beau voyage dans les souvenirs. En ouverture, la chanson Avec un brin de nostalgie est très explicite : « Avec un brin de nostalgie / Je nourris mon ancien pick up / De vinyles que j'avais acquis / Dans mes folles années Be Bop / Je me verse un fond de whisky / Et de secourir mes pensées / Embuées de mélancolie / Pour voyager dans mon passé », Charles Aznavour, qui se défend bien d'être un nostalgique, laisse pourtant parler son cœur avec la voix fragile et émouvante d’un homme de son âge.

Les chansons de l'album construisent par étape un chemin parsemé d’expériences heureuses et malheureuses, depuis l’enfance (Les petits pains au chocolat), sa jeunesse à Montmartre (La maison rose), ses amours (T’aimer) jusqu’à l’héroïne anonyme sous l’occupation (Chez Fanny) et l’hommage à Piaf (De la môme à Édith). Le disque a été réalisé en collaboration avec Marc di Domenico (réalisateur de Chambre avec vue d’Henri Salvador). Aznavour signe les textes et participe aux arrangements pour la première fois.

Avant de devenir le chanteur à succès que l’on connaît, Charles Aznavour écrivait pour d’autres. C’est auprès d’Edith Piaf et de Gilbert Bécaud - pour ne citer qu’eux -, qu’il ponctura de ses mots et de ses idées une partie de leur répertoire. L’homme ne pensait pas qu’un jour son nom serait en haut de l’affiche. Charles Aznavour : « C’est parce qu’on a refusé beaucoup de mes chansons que j’ai commencées à les chanter… et les chansons qu’on m’a refusées sont toutes devenues des succès, ce qui prouve que j’avais raison. »


L'EXERCICE DES MOTS ET DES IDÉES

Si Charles Aznavour a écrit des chansons sur le métier d’artiste, sur la conquête et les ravages de l’amour, il s’attachera aussi à définir les faits de société de son époque. Il sera le premier auteur de chansons à évoquer avec des mots compréhensibles par tous la vie d’un travesti, à une époque ou déclarer son homosexualité était tabou et répréhensible (Comme ils disent - 1972). « J’aime bien écrire ceux que d’autres n’aiment pas écrire. Les choses qui touchent mon public ne touchent pas que les homosexuels, ils touchent aussi la maman, la sœur, la copine, le frère. Cela touche beaucoup de gens. »

Dans Encores, il conforte la règle en proposant Des ténèbres à la lumière, une chanson sur un thème encore inexploré, la cécité ; un sujet difficile usant d’un vocabulaire qui en effraierait plus d’un : «  On dit de toi que tu es belle / Mes mains le savent et je les crois / J'aime I'odeur de tes aisselles / La soie de ta peau, de tes bras. » Aznavour : « J’emploie des mots que les gens n’osent pas employer. Quand j’écris ‘J’aime l’odeur de tes aisselles’… l’aveugle, qu’est-ce qu’il a ? Il a le parfum et le toucher. Ces mots-là j’étais obligé de les mettre dans la chanson. Ce n’est pas une provocation, c’est tout le contraire. »

Aznavour ne laisse pas filer la vie comme une absence. L’existence, il la conduit le cœur battant. La première des maîtresses est l’écriture pour laquelle il consacre chaque jour de son existence. Travail, rigueur, pour lui la chanson est bien plus qu’une discipline, c'est un véritable métier ; un constat aussi : « La maîtresse que j’ai là, elle ne me coûte rien, au contraire, elle m’apporte la vie… » Et quand on évoque l’idée, la source d’inspiration, sa recette tourne bien souvent autour d’une seule petite phrase, une phrase qu’il aura pris soin de décortiquer sur toutes ses facettes. « On prend une phrase importante et l’on fait le tour du sujet, mais sans la phrase, je n’écris pas la chanson. » raconte Aznavour.


AZNAVOUR - À PROPOS DE "ENCORES"


L’éternel chanteur peut se venter d’avoir un millier de titres dans son escarcelle. Alors que d’autres voient dans le mot « retraite » un point d’orgue à leur vie active, chez lui le mot est tabou, banni du vocabulaire. L’homme semble bien incapable de « faire ses adieux » et quand il évoque son passé et ses souvenirs, il les partage avec toujours la lucidité du cœur.


LES TITRES DE L'ALBUM "ENCORES"

  • 1. Avec un brin de nostalgie
  • 2. Ma vie sans toi
  • 3. Les petits pains au chocolat
  • 4. T'aimer
  • 5. Des ténèbres à la lumière
  • 6. Et moi je reste là
  • 7. Mon amour je te porte en moi
  • 8. Chez fanny
  • 9. Sonnez les cloches
  • 10. La maison rose
  • 11. De la môme à edith
  • 12. You've got to learn (Il faut savoir) (en duo avec Benjamin Clementine)

Par Elian Jougla (Cadence Info - 02/2016)


À CONSULTER :

LA BIOGRAPHIE DE CHARLES AZNAVOUR

CHARLES AZNAVOUR OU LE DESTIN APPRIVOISÉ (livre)


RETOUR SOMMAIRE