NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


LE LEGENDAIRE ORGANISTE BOOKER T. JONES ET LE GROUPE THE M.G.'s

Spécialiste de l’orgue Hammond, Booker T. Jones a eu l’occasion dans sa carrière d’accompagner Otis Redding et tous les grands artistes R & B de chez Stax et Atlantic. Devenu un maître dans le domaine de l’instrumental, il a créé à la tête du groupe The M.G.’s une série de plages à la fois intimiste et funky dont Green Onions, Soul Limbo et Melting Pot demeurent ses plus beaux fleurons.


BOOKER T. AND THE M.G.'s

Dans les années 60, Booker T. Jones place le Hammond B3 à la tête des hits parades. Pendant plus de 10 ans, Booker T.& the M.G.’s sera le groupe-maison du label Stax, la pierre d’angle du son et du succès de la compagnie.

Cette histoire-là remonte à l’année 1962, à Memphis, où le jeune Noir Booker T. Jones est encore étudiant. Pour lui, l’avenir ne se traduira pas à travers de longues études, mais dans la musique (1). A 17 ans, le jeune organiste passe déjà le plus clair de son temps comme musicien dans les studios. L’ex-organiste des Triumphs réalise son rêve : vivre de la musique. Entouré du guitariste des Mar-Key's, Steve Cropper, assistés de Al Jackson à la batterie et de Lewie Steinberg à la basse (remplacé plus tard par Donald "Duck" Dunn), les M.G.'s voient le jour, baptisés dans le monde entier grâce à leur premier enregistrement, l'instrumental Green Onions en novembre 1962.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Loin de s’arrêter là, les M.G.’s découvrent et accompagnent Otis Redding dont ils deviendront pendant quelque temps le groupe de scène officiel. Ils participent également à l'enregistrement des disques de la plupart des vedettes Stax : Sam and Dave, Albert King, Eddie Floyd, Johnnie Taylor, Staple Singers, Wilson Pickett, Delaney & Bonnie, etc. Créateurs du titre Last Night mais sous le nom des Mar-Keys - c'est-à-dire le groupe M.G.’s renforcé d'une section de cuivres -, Booker T. et les siens mènent jusqu'en 1971 une carrière fructueuse qui leur permet d'inscrire de nouveau leurs noms dans le hit-parade avec des titres comme Soul Limbo, Hang 'Em High, Melting Pot (2) ou Time Is Tight issu de la bande sonore du film Up Tight (1968).

Avec le Willie Mitchell Group et les Funk Brothers de Motown, Booker T. and the M.G.’S seront les créateurs du « Memphis Sound » et longtemps considérés comme l’une des meilleures sections rythmiques du monde ; Paul Mc Cartney et John Lennon feront d’ailleurs souvent référence au groupe (3). Les M.G.’s sont présents sur des dizaines et des dizaines d’enregistrement, reprenant le plus souvent des classiques tels Walking the Dog, Soul Man, Who’s Making Love ou Try a Little Tenderness.

Au printemps 1967, les M.G.’s rejoignent un groupe d'artistes de Stax appelés "Stax / Volt Revue" pour une tournée européenne. La même année, ils se produisent au festival pop de Monterey comme accompagnateur d'Otis Redding en compagnie d’interprètes comme Jimi Hendrix, Janis Joplin, les Who et le Jefferson Airplane.

En 1971, Booker T. Jones enregistre un album avec sa femme Priscilla Coolidge et quitte le groupe. Celui-ci se dissout au milieu des seventies ; ses membres deviennent des musiciens et des producteurs de renom.



1 - Au milieu des années 1960, Booker T. Jones étudie la musique à temps plein à l'université d'Indiana.
2 - La chanson Melting Pot a souvent été échantillonnée par des rappeurs et les DJs. La version intégrale dure plus de huit minutes et contient un passage (non inclus sur le single) avec des « flûtes » particulièrement puissantes produites par l'Hammond B-3 de Booker T.
3 – Les Beatles ont été musicalement influencés par les M.G’s. John Lennon était un fan des productions Stax et plus particulièrement de Booker T. L’auteur de Imagine avait même eu le secret espoir de leur écrire un instrumental à leur intention. De son côté, Paul McCartney sera influencé par le jeu mélodique du bassiste Donald Dunn.



L’ENREGISTREMENT DE GREEN UNIONS

Lors de l’été 1962, le claviériste Booker T. Jones, le guitariste de 20 ans Steve Cropper, et deux joueurs chevronnés, le bassiste Lewie Steinberg et le batteur Al Jackson Jr sont dans un studio de Memphis pour une séance. Lors d’une pause, les quatre musiciens commencent à jouer un puissant riff basé sur une grille de blues. Jim Stewart, le président de "Stax Records", présent dans la cabine d’enregistrement du studio, enthousiaste à ce qui se jouait de l’autre côté de la vitre, décide d’enregistrer cette rythmique au groove irrésistible (Cropper venait de se souvenir du riff que Booker T. avait inventé quelques semaines plus tôt). De cette idée de base, naît rapidement une deuxième piste et, en quelques minutes, le titre prend sa forme définitive.

Jim Stewart décide alors de sortir cette jam en face B de leur premier 45 où figure le titre Behave Yourself. Baptisé Green Onions, le titre devient un succès instantané à la radio quand, suite à la demande des auditeurs, le DJ Reuben Washington de la station WLOK de Memphis est obligé de passer plusieurs fois à la suite ce morceau à la pulsion irrésistible. Grâce à Green Onions, Booker T. & the M.G.’s, hier encore inconnu, venaient de passer à postérité.

En quelques jours, le single devient numéro 1 au Billboard, et le million d’exemplaires vendus l’impose disque d’or. Green Onions deviendra le témoin d'un son et d'une époque, si bien qu'il sera intégré pour illustrer de nombreuses BO dont le film American Graffiti (1973). Très rapidement, booker T. & the M.G.’s publient un premier album entièrement instrumental. Outre Green Onions et sa suite Mo' Onions, l'album comprend de nombreuses reprises dont Twist and Shout et I Got a Woman. Pour Booker T. & the M.G.’s c’est une succession de singles et d’albums instrumentaux qui naîtront tout au long des années 1960. Cependant, aucun n’atteindront le succès rencontré par Green Unions.

Booker T. Jones : Green Onions avec Daryl Hall, guitare (2011)


L'APRÈS GRENN ONIONS

Après une réunion prometteuse à la fin de septembre 1975, Booker T. & The M.G.’s décident de se donner trois mois pour terminer tous leurs projets individuels. Ils consacreraient alors trois ans à ce qui serait rebaptisé "Booker T. Jones & the Memphis Group". Malheureusement, l’assassinat d’Al Jackson devait mettre un terme à cette prometteuse idée. Deux ans plus tard, les trois membres restants et le batteur Willie Hall - un musicien de session qui avait joué souvent pour l’écurie Stax, notamment sur le thème de Shaft d'Isaac Hayes – tentent une nouvelle fois l’aventure sous leur ancien nom, mais le manque de réussite de leur album Briefcase Full of Blues provoque la dissolution du groupe.

Steve Cropper et Donald "Duck" Dunn rejoignent la caravane des Blues Brothers (enregistrement de l'album Briefcase Full of Blues en 1978 et particpation au film The Blues Brothers en 1980). de leurs côtés Steve Crooper et Booker T. Jones s’installent sur la Côte Ouest pour poursuivre leur carrière de musicien et de producteur.

Par la suite, Booker T. Jones, Steve Cropper et Donald Duck joueront de temps en temps ensembles notamment à l’occasion d’anniversaires : "40e anniversaire d'Atlantic Records", "30th Anniversary Concert" de Bob Dylan, ou à l’occasion de cérémonies. En 1992, Booker T. and the M.G.’s sont intronisés dans le “Rock and Roll Hall of Fame”.

Malgré la disparition de Donald Dunn en 2012, les deux membres restant de Booker T. and the M.G.’s continent de se produire sur scène. Les vétérans de la soul des années 60 gardent toujours bon pied bon œil et n’ont rien oublié de leur groove légendaire.


Visiter le site de Booker T. Jones


Booker T. Jones : Everything Is Everything (enreg. studio 2011)


LES DIFFERENTS MEMBRES DE BOOKER T. & THE M.G.’s

  • Booker T. Jones – claviers, basse, guitare
  • Steve Cropper – guitare
  • Lewie Steinberg – basse (1962/1965 - décédé en 2016)
  • Donald "Duck" Dunn - basse (1965/2012 - décédé en 2012)
  • Al Jackson, Jr. - batterie (décédé en 1975)
  • Steve Potts – batterie (à partir de 2002)
  • Bobby Manuel - guitare (1973–1975)
  • Carson Whitsett - orgue, piano (1973–1975 – décédé en 2007)
  • Willie Hall - batterie (1975–1977)
  • Steve Jordan – batterie (1994–2002)

DISCOGRAPHIE (albums studio)

  • Green Onions (1962)
  • Soul Dressing (1965)
  • And Now ! (1966)
  • In the Christmas Spirit (1966)
  • Hip Hug-Her (1967)
  • Doin' Our Thing (1968)
  • Soul Limbo (1968)
  • UpTight (soundtrack) (1969)
  • The Booker T. Set (1969)
  • McLemore Avenue (1970)
  • Melting Pot (1971)
  • Union Extended (1976)
  • Universal Language (1977)
  • That's the Way It Should Be (1994)

Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Par Elian Jougla (Cadence Info - 03/2017)


L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE