JAZZ ET INFLUENCES


ÉRIC SÉVA ET TRIPLE ROOTS : 'RÉSONANCES', L'ALBUM D'UN JAZZ ÉPURÉ

Résonances est le dernier album proposé par le saxophoniste de jazz Éric Séva. Conçu autour d’une formule minimaliste en trio avec basse, percussion et voix, l'album Résonances distille un jazz épuré et langoureux qui place en son cœur des thèmes propices à improviser et à dialoguer.


'RÉSONANCES', UN ALBUM OUVERT AUX DIALOGUES

Avec Résonances et ses sept compositions, Éric Séva trouve dans la triangulaire sax/basse/batterie une formule qu’il affectionne. Entouré de Kevin Reveyrand à la basse et de Jean-Luc Di Fraya aux percussions et à la voix, le trio baptisé ‘Triple Roots’ (racines triples) soulève ce simple constat : jouer ensemble, improviser, partager et voyager.

Ad Block

À l’image de nombreux autres albums de jazz, Résonances est le résultat d’une accumulation d’expériences. Les trois musiciens contribuent par leurs échanges et dialogues respectifs à faire vivre un jazz aux multiples carrefours. La musique circule et les notes deviennent comme des mots lancés aux quatre vents.

De cette formule minimaliste imaginée par le saxophoniste s’échappe l’histoire d’une rencontre et d’une entente absolue ; la seule qui puisse permettre de libérer le flux imaginatif que l’on conçoit généralement autour du mot jazz. Une telle éventualité ne peut bien évidemment être envisagée que si les musiciens ont aussi des affinités à partager en direction du public. Cela explique peut être que si l’improvisation est bien présente, le jeu des trois compères est ponctué d’une certaine respiration. La technique est là mais elle n’écrase pas.

Les compositions proposées par Éric Séva, éminemment ternaires, structurées par des arrangements subtils et construit autour de partages, sont aussi enrobées d’une force lyrique et d’une esthétique bien présente. Soulignons ainsi la voix de Jean-Luc Di Fraya qui contribue à renforcer l’emphase, le souffle des mélodies (Luz de port coton, Le village d’Aoaya et Résonances). Soulignons également les diverses interventions de Kevin Reveyrand qui donne au jeu de sa basse divers éclairages sur ses possibilités, gommant d’un trait l’idée qu’une ‘walking bass’ est toujours indispensable quand on joue du jazz. On relèvera également l’introduction du saxophone d’Éric Séva dans Green Landscapes avec sa technique hérité de l’« human beatbox », une technique dont nous avions évoqué l’univers avec un autre saxophoniste très doué, l’Américain Derek Brown et son album Beatbox Sax.


TRIPLE ROOTS : 'DES EXTRAITS DE L'ALBUM'

VOIR LA VIDÉO

PRÉSENTATION DU TRIO 'TRIPLE ROOTS'

Le saxophoniste Éric Séva n’en est pas à son galop d’essai puisque le musicien a par le passé publié plusieurs albums : Folklores imaginaires (2005), Espaces croisés (2009) ou encore Nomade sonore (2015) et Body & Blues (2017). Toute une approche mélodique et harmonique qui trouve son aboutissement en quartette dans Mother of Pearl en 2020.

Éric Séva possède le parcours d’un musicien de jazz qui s’est enrichi au fil de rencontres diverses, notamment lors de réalisation d’albums pour d’autres artistes issus du jazz comme le violoniste Didier Lockwood, le pianiste Michel Legrand, le clarinettiste David Krakauer ou encore le guitariste Khalil Chahine, mais également avec des artistes provenant du monde de la chanson comme Thomas Fersen, Chris Rea et Henri Salvador.

De g. à dr. : Kevin Reveyrand, Éric Séva et Jean-Luc Di Fraya (studio de l'ermitage)

Jean-Luc Di Fraya joue de la batterie et des percussions avec un doigté, une finesse de frappe qu’il doit en grande partie aux études classiques qu’il a héritées du Conservatoire. Musicien curieux, c’est sa polyvalence qui le caractérise. Son parcours, tout comme Éric Séva, est transporté par le plaisir de la découverte ; une diversité d’emploi qui lui a permis d’échanger aussi bien avec le saxophoniste Didier Malherbe (ex Gong), l’accordéoniste Christophe Lampidecchia que la saxophoniste Céline Bonacina ou la pianiste Perrine Mansuy.

Quant à Kevin Reveyrand, il est l’indispensable musicien touche à tout. Bassiste, contrebassiste, compositeur arrangeur, mais aussi preneur de son et producteur, il navigue dans le jazz et ailleurs. Sollicité sur les scènes internationales, il prête son concours à de nombreux projets, une façon de contourner la routine du « sideman » (Charles Aznavour, Christopher Cross…) Soulignons également ses approches créatives sur plusieurs albums, notamment pour la chanteuse Asa et le chanteur François Buffaud, et dans un autre domaine pour le big band d’Ivan Julien et au sein du groupe Tipari.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 06/2021)

Éric Séva et Triple Roots :

  • Éric Séva : saxophones ténor et soprano, compositions
  • Kevin Reveyrand : basse
  • Jean-Luc Di Fraya : batterie, percussions, cajón, voix

Éric Séva - Triple Roots
Nouvel album 'Résonances'
Sortie le 14/05/2021 chez 'Laborie Jazz'

Visiter le site officiel de Éric Séva


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com