ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


SERGE GAINSBOURG À LA FNAC, UNE INTERVIEW RESTÉE INEDITE

On croyait avoir tout vu sur Serge Gainsbourg, eh bien… non ! C’était sans compter sur les quelques amateurs qui ont filmé le chanteur lors de concert ou comme ici dans une interview à bâtons rompus à la FNAC de Montparnasse.

UN "GAINSBARRE" RESSORTI DES CARTONS

Il s’appelle Emmanuel Prelle. C'est un fan de l'artiste, et il filme avec sa caméra 8 mm (le standard du matériel amateur de l’époque) un Gainsbourg très "Gainsbarre", cuvée 1987. L’artiste semble très détendu et se présente en veste noire et lunettes de soleil. Fidèle à lui-même, il marmonne des mots plutôt que de pousser la chansonnette. C’est normal, car il est venu « causer » de son dernier disque You’re Under Arrest qui doit bientôt sortir, mais avant tout de la parution d’une BD intitulée Où es-tu Melody ? créée en collaboration avec l'illustrateur Lusse.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


À ses côtés est présent Alain Wais, journaliste à l’époque des faits au journal "Le Monde", qui est là pour expliquer le pourquoi de la présence de Gainsbourg, mais également pour canaliser la discussion avec la cinquantaine de personnes présentes dans la petite salle de la FNAC.


GAINSBOURG, L'INTERVIEW FNAC

Attention ! Prêtez bien l’oreille car le son provient de la caméra, et entre les bruits ambiants et un Gainsbourg qui mange ses mots, courage pour comprendre le discours à certains moments. À ce titre, on ne peut que comprendre la réaction qu’avais eu un jour Catherine Ringer des Rita Mitsouko en l’apostrophant sur Canal +. À vrai dire, à force d’être dans la provoc, d’être dans la nonchalance, "Gainsbarre" pouvait agacer.


PREMIÈRE PARTIE


SECONDE PARTIE


Dans cette petite salle de conférence, en étant entouré de fans, point de danger à l’horizon, Gainsbourg peut faire son show. Il est l’amuseur public, celui qui lance des vannes et répond vaguement aux questions qu’on lui pose. « Une chanson, Serge ! », lui crie une personne. « Envoie le blé », répond Gainsbourg. Sans oublier les "pisseuses", sortes de lolita qu'il convient de nommer, car celles-ci reviennent très souvent dans ses propos dans ses interviews, époque "Gainsbarre".

De ces deux documents d’une quinzaine de minutes on retiendra quelques confidences du style… qu'avant de mourir Truffaut lui aurait dit : « Gainsbourg, il finira dans les cinémathèques ». « Quand j'aurai cassé ma pipe, on comprendra que j'ai pas trop fait de conneries » dit-il en guise de réponse à cette assertion. Imbu de sa personne le Serge. C’est bien possible. Remarquez bien qu'il tente de prouver le contraire lorsqu'il se présente au public et qu'il lance la phrase du vécu de l'artiste : « Il y a des périodes où je me dis que je suis le meilleur, et d'autres où je me dis que je suis une merde... » Merci Serge de rejoindre aussi le monde des artistes anonymes de temps en temps, et merci aussi à ce fan de nous faire partager ce moment-là.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 03/2015)

À CONSULTER

EMPRUNT MUSICAL ET PLAGIAT

DE GAINSBOURG À GAINSBARRE

LA CHANSON JE T'AIME MOI NON PLUS

GAINSBOURG, VIE HEROÏQUE (film)


RETOUR SOMMAIRE