L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

CHANSON


GAINSBOURG "HISTOIRE DE MELODY NELSON", L'ALBUM CONCEPT AUX ACCENTS POP

Reconnu comme une œuvre majeure de Serge Gainsbourg, Histoire de Melody Nelson ne sera découvert par le public international que de nombreuses années après la mort de son auteur. Des chanteurs, pour l'essentiel anglo-saxons (Beck, Rufus Wainwright, Brian Molko), ont depuis salué la performance de l'artiste français à travers cette réussite pop sophistiquée.


UN ALBUM BOUDÉ À SA SORTIE

Les admirateurs de Gainsbourg disent qu'il existe un avant et un après « Melody Nelson  ». Cet album concept, paru en 1971 et coécrit avec le compositeur et arrangeur Jean-Claude Vannier, place la barre très haut. En effet, après 69 Année érotique, Je t'aime... moi non plus et Sous le soleil exactement, Gainsbourg bouscule son esthétique musicale en jouant avec des compositions minimalistes, étirant le tempo, et transportant l'auditeur à travers un texte dans lequel le rare bonheur d'une délicieuse enfant (Valse de Melody) qui avait des tonnes d'amour (Ballade de Melody Nelson) se conclura avec la mort de celle-ci dans un accident d'avion pour un amour éternel (Cargo Culte).

Cette dispersion de styles, de la valse à la ballade en passant par quelques rythmes rocks religieusement adoucis, aura une conséquence : celle d'égarer le grand public qui finira par bouder l'album à sa sortie. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir tout essayé côté promotion, avec des affiches disséminées un peu partout sur les murs de la capitale, sans compter les autocollants, façon teasing ; un pari audacieux pour l'époque et qui poussera à se demander : « Mais qui est cette Melody Nelson ?  ».

Quoi qu'il en soit, le disque est adroitement construit... à condition de ne pas piocher au hasard des titres ! Gainsbourg, mais pas encore Gainsbarre, raconte en effet une véritable histoire avec son développement et sa conclusion. En sept plages, dont deux sortent allégrement du standard occupant les trois minutes (Melody et Cargo Culte), l'artiste nous invite dans un récit pessimiste teinté d'un amour puissant, mais éphémère, envers une fragile lolita aux cheveux rouges, une « adorable garçonne  » prénommée Melody et âgée d'une quinzaine d'années.

Gainsbourg déroule son « premier poème symphonique de l'âge pop  ». Dans un tempo très modéré, l'album s'ouvre sur une rythmique rock épurée comprenant guitare, basse et batterie. D'entrée, le ton est donné, avec ce qu'il faut de poésie pour inciter à poursuivre. Au volant de sa "Spirit of Ecstasy", qui d'autre, mieux que lui, pouvait déclamer en alexandrin la "Vénus d'argent ornant le capot d'une Rolls-Royce ?"

L'album audacieux oscille entre une pop anglaise assumée et une chanson française déracinée de ses ports d'attache, déstructurée de ses couplets et refrains. Au sommet de son inspiration romanesque, Gainsbourg abandonne un temps le chant et pose sa voix pour devenir un narrateur. Pour ce disque, sa compagne Jane Birkin prête sa silhouette sur la pochette, tout comme elle prête sa voix en prononçant à plusieurs reprises le nom de l'héroïne, Melody Nelson.

Fantasme ou réalité ? Histoire de Melody Nelson est un album à part dans la carrière de l'artiste. Il précède Vu de l'extérieur, qui vaut surtout pour sa chanson Je suis venu te dire que je m'en vais. En y réfléchissant, cette histoire de Melody Nelson, n'est-ce pas au fond un peu celle de Gainsbourg et de Birkin, cette jeune femme passionnément liée à un homme mûr ? L'histoire, la vraie, nous rappelle que durant une dizaine d'années, ce couple aura offusqué la majorité silencieuse à de nombreuses occasions, non seulement à cause des chansons Je t'aime moi non plus et La décadanse, mais aussi, modernité affichée, en vivant ensemble sous le même toit sans être marié.


GAINSBOURG ET BIRKIN : "BALLADE DE MELODY NELSON"
(Discorama ORTF 23/05/1971 – source INA).

UN ALBUM CONCEPT ÉQUILIBRÉ MALGRÉ QUELQUES FAIBLESSES

Pour vraiment apprécier cet album, il faut l'écouter d'un seul tenant. Toutefois, en restant honnête, Histoire de Melody Nelson possède quelques faiblesses, certainement dues à son mode de fabrication. Quand on crée la musique avant même de songer à l'histoire, donc aux paroles (de l'aveu même de Jean-Claude Vannier), la réponse créative se révèle toujours délicate dès que l'on souhaite servir sur un plateau un album concept doté d'un récit solide.

L'autre point concerne le son qui a globalement mal vieilli. Histoire de Melody Nelson conserve encore l'esthétique des années soixantes. Certes, on peut aimer ce son là par nostalgie. Néanmoins, la qualité sonore de l'album n'est pas toujours au top – essentiellement la rythmique – et l'unique instrumental (En Melody) ne s'imposait point, tout au moins présenté sous des accents rocks aussi peu convaincants au regard de la production outre-manche de l'époque. Saluons par contre les arrangements réalisés par Vannier, notamment les cordes qui, comme chez Nougaro, parviennent à élever les pseudos orchestrations symphoniques en discours élogieux.


GAINSBOURG : "CARGO CULTE"
(Montage filmé montrant Serge Gainsbourg arpentant les trottoirs de Paris et à son domicile, avec en fond sonore la chanson 'Cargo Culte'.

En conclusion, on peut amèrement regretter que cet album de référence n'ait jamais été revu et corrigé des années plus tard par son auteur. Histoire de Melody Nelson l'aurait mérité. Après tout, la restauration des vieux tableaux, cela existe ! Seul Jean-Claude Vannier trouvera l'énergie de saluer à sa façon la singularité de l'album en l'interprétant dans son intégralité sur scène, d'abord au Barbican de Londres en octobre 2006, puis au Hollywood Bowl de Los Angeles en août 2011.

Signe des temps et des incertitudes à produire du neuf, l'album Histoire de Melody Nelson, plus de cinquante ans après sa sortie, conserve une certaine influence auprès des jeunes musiciens qui le découvrent. Signalons, par ailleurs, la sortie en 2011, d'un coffret fêtant les quarante ans de l'album et réunissant des versions alternatives et des bonus inédits.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 05/2023)

LES TITRES

  • 1. Melody (Gainsbourg)
  • 2. Ballade de Melody Nelson (Gainsbourg, Vannier)
  • 3. Valse de Melody (Gainsbourg)
  • 4. Ah ! Melody (Gainsbourg, Vannier)
  • 5. L'hôtel particulier (Gainsbourg)
  • 6. En Melody (Gainsbourg, Vannier)
  • 7. Cargo culte (Gainsbourg, Vannier)

LES MUSICIENS

  • Jean-Claude Vannier : piano, orgue, harmonium, timbales, composition et arrangement.
  • Alan Parker, Big Jim Sullivan : guitare électrique.
  • Dave Richmond, Herbie Flowers : basse.
  • Dougie Wright : batterie.
  • Georges Barboteu : cor solo sur "Ah ! Melody".
  • Jean-Luc Ponty : violon solo sur "En Melody".
  • Cordes de l'orchestre de l'Opéra de Paris.
  • Chœurs des Jeunesses musicales de France.

À CONSULTER

GAINSBOURG ET LES FEMMES DE SA VIE

D'une personnalité complexe, ce portrait de Serge Gainsbourg dépeint à la fois un artiste provocateur, mais aussi celui d'un homme raffiné et soucieux du paraître.


2e PARTIE : GAINSBOURG ET SES AMOURS. Serge Gainsbourg était un grand séducteur, même s'il n'avait pas le physique de l'emploi. Pour Gainsbourg, écrire des chansons était synonyme de thérapie. Elles soignaient son mal de vivre...

GAINSBOURG À LA FNAC, UNE INTERVIEW RESTÉE INÉDITE

On croyait avoir tout vu sur Serge Gainsbourg, mais c’était sans compter sur les amateurs qui ont filmé le chanteur lors de concert ou comme ici dans une interview à bâtons rompus à la FNAC de Montparnasse.

GAINSBOURG, DE L'EMPRUNT MUSICAL AU PLAGIAT

Artiste de talent et avant-gardiste, on a pourtant reproché à Serge Gainsbourg certaines facilités musicales : adaptation, emprunt et plagiat jalonnent une carrière musicale bien remplie.

GAINSBOURG : HISTOIRE DE “JE T’AIME MOI NON PLUS”

Entre Bardot qui s’en est allée et Birkin, la petite anglaise, dont la venue sur le continent se prépare, l’ami Gainsbourg mais pas encore Gainsbarre est en plein célibat et solitaire...

DE GAINSBOURG À GAINSBARRE… PETITES HISTOIRES

Serge Gainsbourg était un artiste aux multiples visages. Le culte du personnage n’en finit pas de grossir et le film Gainsbourg, vie héroïque, nous montre déjà la voie...

GAINSBOURG "HISTOIRE DE MELODY NELSON", L'ALBUM CONCEPT AUX ACCENTS POP

Oscillant entre une pop assumée et une chanson française déracinée de ses ports d'attache, l'album concept 'Histoire de Melody Nelson' de Serge Gainsbourg sera à sa sortie un pari audacieux que le public boudera.

SERGE GAINSBOURG : VIE HÉROÏQUE, LE FILM

La vie de Serge Gainsbourg, son itinéraire artistique et ses amours tumultueuses : du jeune Lucien Ginzburg dans le Paris occupé des années 1940, jusqu’à l’artiste poète aux penchants autodestructeurs...


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale