NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...
QUELQUES SUGGESTIONS...

CHANSON


SOUCHON DANS L’AIR, UN ALBUM DE REPRISES QUI PREND DE L’ALTITUDE

Effet de mode, goût du public français pour les albums de reprises, toujours est-il que « Souchon dans l’air » est une véritable réussite. Souchon, dont on ne soulignera jamais assez le talent d’auteur, sert sur un plateau des chansons en or auprès d'une jeune génération d’artistes pleine de promesses.


LES CHANSONS DE SOUCHON REVISITÉES PAR LA NOUVELLE GÉNÉRATION

Sorti le 16 juin 2017, « Souchon dans l’air » accueille tous les grands tubes de l’artiste, de Allo Maman Bobo à Foule Sentimentale (seul instrumental du disque) jusqu’à Y’a d’la rumba dans l’air. Réarrangés avec soins, les 14 titres trouvent une nouvelle fraîcheur, une nouvelle dimension. « Souchon dans l’air » c’est fin, ça se laisse manger sans faim, pourrait-on dire à son écoute. Le défi lancé au temps est plutôt réussi, sans que le talentueux créateur ne soit violenter par d’improbables remix.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Les mauvaises langues reprocheront certainement à l’ensemble une couleur BCBG, peut-être un peu trop sage à ses entournures pour surprendre vraiment. D’ailleurs, de cet équilibre subtil où chaque note a autant de valeurs que les mots, force est de constater que chaque reprise est fort soignée et que, globalement, l’esprit original ne souffre d’aucune trahison.

« Souchon dans l’air » est avant tout une affaire de famille et d'héritage spirituel, puisque la réalisation artistique a été confiée aux fils d’Alain Souchon, Pierre et Charles. Encore fallait-il que les interprètes pressentis ne provoquent un quelconque désamour auprès du principal intéressé ! De prime abord, il est bien difficile de voir entre des artistes comme Oxmo Puccino, Jean-Louis Aubert, Chilly Gonzales ou Juliette Armanet quelques points d’accords, si ce n’est l’amour du travail bien fait. Sur ce point, Renaud Letang, réalisateur fidèle du chanteur depuis « C’est déjà ça » en 1993, était là pour veiller au grain, pour harmoniser la moindre des aspirités facheuses.

Le plus important dans la réussite d'un disque de reprises est d’avoir un pied dans « ce qui est actuel », dans ce qui se fait et ne se fait plus, tout en conservant une grande part de fidélité envers l’artiste auquel on rend hommage. Bien évidemment, à l'écoute, et suivant les goûts de chacun, chaque interprétation sera toujours notée différemment. C’est là l’enjeu et le risque couru par n'importe quel disque de reprises, celui de voir une cohabitation de styles déséquilibrer l’ensemble.

Quand on écoute par exemple Y’a d’la rumba dans l’air, un des premiers succès de Souchon, le rapprochement avec l’original saute aux yeux tant les intonations de la voix de Katerine sont proches de la version originale (seules quelques nuances orchestrales font ici la différence). D'autres auditeurs préféreront alors se tourner vers la version au tempo appuyé, façon électro-pop, de La ballade de Jim chantée par Izia, la fille de Jacques Higelin... à moins que l’érotisme candide de la chanson Le baiser par Vanessa Paradis ne l'emporte. Personnellement, la version fleur bleue de Ultra moderne solitude par Juliette Armanet m’a séduit.

Au fond, chaque interprétation laisse toujours entrevoir quelques heureuses surprises, alors ne boudons pas notre plaisir et réjouissons-nous comme Alain Souchon du résultat obtenu : « Tous ces grands artistes que j’admire m’envoient des baisers très forts. J’aime les baisers et je leur en renvoie des amoureux en les serrant très fort dans mes bras. Vive les chanteurs, merci, vive la musique. » Nous le serions à moins, d’autant plus que lors de nombreuses émissions de télévision (et sur scène), la jeune génération n’a jamais boudé son plaisir d’interpréter ses grands succès, seul ou en duo. Souchon est dans l’air, puisqu’il est dans l’air du temps !


IZIA : LA BALLADE DE JIM


UN SECOND VOLUME DANS LES TIROIRS ?

Le septuagénaire Alain Souchon continue d’écrire et d’interpréter de nouveaux morceaux. Un prochain album de reprises devrait sortir d’ici la fin de l’année basé sur un répertoire plus méconnu. Vincent Delerm, Gaétan Roussel et Alex Beaupain sont pressentis pour faire partie du casting. En attendant, pas de précipitation, restons zen. Souchon comme son ami Voulzy sont deux artistes pour qui le rapport au temps possède une signification toute particulière. Chez eux, l’inspiration, c’est dans l’ombre de leur pas qu’ils la cherchent parfois.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 07/2017)


LES CHANSONS DE « SOUCHON DANS L’AIR »

  • 01. Foule sentimentale – Chilly Gonzales
  • 02. Quand j’serai K.0 – Mathieu Boogaerts
  • 03. Le baiser – Vanessa Paradis
  • 04. J’ai dix ans – Arthur H
  • 05. La ballade de Jim – Izia
  • 06. Y’a d’la rumba dans l’air – Katerine
  • 07. La vie ne vaut rien – Benjamin Biolay
  • 08. Ultra moderne solitude – Juliette Armanet
  • 09. Et si en plus y’a personne – Jean-Louis Aubert
  • 10. Sous les jupes des filles – M
  • 11. Poulailler’s Song – Oxmo Puccino
  • 12. Rame – Jeanne Cherhal
  • 13. Bidon – Tété
  • 14. Allô maman bobo- Brigitte

JULIETTE ARMANET : ULTRA MODERNE SOLITUDE

Écouter des extraits et télécharger des titres de l'album Souchon en l'air sur Deezer.


RETOUR SOMMAIRE