ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE DE FILMS


THE RUNAWAYS, DU ROCK FEMININ MIS EN IMAGES

Dans un style musical où le masculin l’emporte bien souvent, le rock aura attendu les années 70 pour que les premiers groupes féminins voient le jour. The Runaways est l’exemple frappant de cette émancipation musicale aux vertus féminines. Composé exclusivement de jeunes rockeuses pleines d’énergie, The Runaways vont arpenter les scènes internationales de 1975 à 1978 et préfigurer musicalement le rock féminin des décennies suivantes… Girlschool, l’un des rares groupes de heavy metal féminin, The Donnas, groupe punk californien ou L7, groupe grunge connu pour avoir milité pour le droit des femmes, seront les dignes successeurs des Runaways.


THE RUNAWAYS, LE PREMIER GROUPE DE ROCK FEMININ


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Cherrie Currie (chant), Joan Jett (guitare, basse), Lita Ford (guitare solo) et Sandy West (batterie) constituent le socle des Runaways. Autour d’elles, gravite un personnage excentrique, le producteur Kim Fowley, un auteur-compositeur issu du rock underground américain. Pour les quatre musiciennes, c’est le boss, le manitou du groupe !

Pour Fowley, The Runaways demeurent certainement son plus beau coup médiatique, cependant, peut-être par manque de lucidité et d’assiduité, le producteur pygmalion sera dans l’incapacité de maintenir la cohésion du groupe et d’exploiter habilement le potentiel féminin à sa juste valeur. The Runaways vont être trop vite classés à la marge du rock, car à défaut d’être musicalement original, ce groupe de glam rock deviendra surtout une source de curiosités dans un monde musical connu pour ses penchants machos.


CHERRY BOMB, UNE VRAIE BOMBE

À l’actif du groupe, surtout un tube : Cherry Bomb (1976). Grâce à ce titre, The Runaways vont devenir le premier groupe de rock féminin à atteindre le sommet des charts. Le succès est si foudroyant que tous les membres du groupe vont malheureusement vivre très mal les contrecoups de la célébrité. Des tensions vont naître rapidement… Après la dissolution du groupe, seules Joan Jett, Lita Ford et Sandy West (aujourd’hui décédée), tenteront une carrière solo, mais sans réel succès.


THE RUNAWAYS, LE FILM

L’histoire singulière du groupe The Runaways a suscité la curiosité de la réalisatrice Floria Sigismondi. Connue pour avoir réalisé des clips surréalistes pour Björk, Sheryl Crow, The Cure ou David Bowie, Floria Sigismondi est une passionnée de musique dotée d’un Curriculum Vitae impressionnant.

Sorti en septembre 2010, le film The Runaways est son premier long métrage. Pour concrétiser ce projet qui lui tenait à cœur, elle a puisé dans l’autobiographie écrite par la chanteuse du groupe, Cherie Currie. L’esthétique du film navigue entre le vidéo-clip, alors en pleine ascension, et l’ambiance particulière du rock des années 70, toujours en quête de nouvelles sensations. La productrice du film et ancienne guitariste du groupe, Joan Jett, fut présente durant le tournage et veilla à ce que l’adaptation cinématographique respecte avec fidélité toute l’intimité de l’histoire du groupe.

La caméra de Sigismondi suit à la trace la carrière météorique du groupe en mettant l’accent sur la vie de Cherie Currie, sa descente aux enfers et sa relation avec Joan Jett. Dans les rôles des ‘punkettes’, la juvénile héroïne de la saga Twilight, Kristen Stewart, et la sensible Dakota Fanning, écornent leur image de jeunes filles bien sages en se dopant à coup d’amphètes et de bières. Cela baigne dans un certain ‘trash’ et ce n’est pas la présence du producteur Kim Fowley, incarné à l’écran par un Michael Shannon explosif, le nez dans la coke, qui me contredira !

Le récit, tout en étant soigné, n’évite pourtant pas les écueils du biopic. Le scénario manque d’originalité et le groupe de glam rock est ici dépeint de façon très libre. La peinture psychologique des personnages est sommaire. On n’apprendra pas grand chose du passé des musiciennes. Certains le regretteront. Le film se concentre essentiellement sur la légende du groupe, même si celle-ci est enrobée de noirceur et d’excès en tout genre.

La réalisatrice s’attarde longuement sur les milieux underground de Los Angeles. Les fondatrices du groupe, Joan Jett et Cherie Currie, sont alors montrées comme deux adolescentes rebelles à une époque où la musique punk est dans les starting-blocks. Tandis que Cherrie est en quête d’identité, Joan cherche à s’imposer dans un univers très masculin. Le film insiste également sur le rôle du manager et son implication à transformer les deux adolescentes lambda en divas du rock, en pionnières d’un rock moderne et agressif devenu sensible aux revendications du féminisme.


THE RANAWAY (bande annonce)


À travers sa mise en scène appliquée, Floria Sigismondi montre l’art de restituer avec fidélité les ambiances musicales de l’époque. The Runaways est un film aux harmonies parfois dissipées ou éclatées, mais terriblement vrai. Ce biopic n’ignore pas les contours amusants et distille une énergie qui colle bien au parcours chaotique de ces jeunes filles rebelles… De plus, les actrices Kristen Stewart et Dakota Fanning chantent vraiment. Elles ont osé se lancer dans l’aventure pour notre plus grand plaisir. Cela se voit, mais cela s’entend également !


SYNOPSIS ‘THE RUNAWAYS’

Los Angeles, 1975. Joan Jett est une adolescente rebelle, bien décidée à percer dans le monde très masculin du rock'n'roll. Par l’intermédiaire de son agent, l’hétéroclite Kim Fowley, elle fait la rencontre de la jeune chanteuse Cherie Currie, de la batteuse Sandy West, de la guitariste Lita Ford et de la bassiste Robin, avec qui elle forme le groupe The Runaways. Grâce au succès fulgurant du tube “Cherry Bomb”, le groupe va vivre une irrésistible ascension dans une Californie en ébullition créative. Encouragé par leur producteur, le groupe va vite s’imposer et déchaîner les foules…

Origine : Etats-Unis
Genre : Biographie
Date de sortie : 15/09/2010
Durée : 1h45
Un film de : Floria Sigismondi
Avec : Kristen Stewart (Joan Jett), Dakota Fanning (Cherry Currie), Michael Shannon (Kim Fowley)

Se procurer le DVD chez Amazon : The Runaways

par Patrick Martial (Cadence Info - 04/2012)


RETOUR SOMMAIRE