NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LES BEATLES JOUENT LA CARTE DU STREAMING

Depuis la veille de Noël, le groupe le plus vendeur de l'histoire de la musique, The Beatles, est enfin disponible sur les plus grandes plateformes de streaming, dont le français Deezer, les californiens Amazon Prime et Google Play, le suédois Spotify et bien sûr Apple, mettant un terme à une carence béante dans un secteur commercial en pleine expansion.

UNE ANNONCE TRES PLEBISCITÉE

Le site des Beatles à l’écoute de quelques titres célèbres, Let It Be, Hey Jude ou Help&bsp;!, a provoqué la surprise en annonçant dans une vidéo la diffusion sur de nombreuses plateformes de streaming de tout leur catalogue ; une info relayé aussitôt par les deux seuls survivants du groupe, Ringo Starr et Paul McCartney, sur leur compte Twitter respectif.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Actuellement, le catalogue des Beatles appartient au label Universal depuis son rachat d'EMI en 2012. Apple Corps, la société des Beatles, en contrôle également les droits. Même si la musique des Beatles n'est apparue sur iTunes qu'en 2010, jusqu’à présent il n'était possible d’écouter en « streaming » une de leurs chansons que quand elle était intégrée dans une compilation rock ou à travers d’autres trouvailles commerciales lancées par les maisons de disques.

L'arrivée des Beatles représente un énorme coup de pub pour les plateformes de streaming qui sont souvent critiquées par les artistes en offrant bien peu de compensations (les artistes sont généralement rémunérés au nombre d’écoutes). Le « streaming » est à l’image d’une musique jetable, « o;kleenex » pourrait-on dire, c’est pourquoi de nombreux groupes mythiques comme Led Zeppelin ou AC/DC ont d’abord refusé ce moyen-là pour finalement accepter le support tant incriminé.

Cependant, à l’image de Neil Young ou de Radiohead, des artistes font de la résistance face à la pression exercée par les maisons de disques qui y voient une solution économiquement rentable. Elles considèrent ce tout nouveau marché comme une solution d'avenir pour contrer efficacement la crise du disque. Les derniers chiffres proposés par l'IFPI confortent cette position-là, déclarant que la vente de la musique au format virtuel parvient à égaler aujourd’hui le CD et les autres supports physiques.


DES ALBUMS BEATLES REMASTÉRISÉS

Tout le monde ou presque y songeait et attendait avec impatience l’arrivée des Beatles dans le monde du « streaming ». C'était le dernier groupe de cette envergure à briller par son absence. Les fans sont à présent rassurés en ayant accès aux 13 albums studio remastérisés ainsi qu’à quatre compilations. Sachez que les non abonnés peuvent aussi écouter gratuitement les différents titres proposés, mais à condition d’accepter les coupures publicitaires.

C’est un fait artistique et commercial, ce mode d’écoute est bel et bien un nouveau moyen de consommer de la musique, un moyen avec lequel les artistes et les maisons de disques doivent apprendre à composer. Se prémunir des lendemains désenchanteurs, quand le « streaming » deviendra le seul mode d’écoute, est le nouveau challenge imposé par la musique en ligne.

« Ça prouve que le streaming est en train de devenir un vecteur fondamental de monétisation de la musique. Les représentants des Beatles ont réalisé que c’était le nouveau modèle et qu’ils ne pouvaient pas ne pas y être », s’enthousiasme Pascal Nègre, président d’Universal Music France. « Le fait que les Beatles arrivent sur toutes les plateformes à la fois, et pas en exclusivité sur une seule, est un signal que l’engouement, déjà massif, va s’accroître », juge pour sa part Simon Dyson, du cabinet d’analyse Ovum. (source Le Monde).

En moins de dix ans, de 1963 à 1969, les quatre de Liverpool a révolutionné en profondeur la musique et son concept. Avec plus de 600 millions d'albums vendus, les Beatles est encore un groupe immensément populaire. Leur présence sur les plateformes de streaming poussera certainement d’autres artistes à prendre le même chemin qu’eux et, peut-être, plus tôt que ce que l’on croit !

Par PATRICK MARTIAL (Cadence Info - 12/2015)


À CONSULTER

L'HISTOIRE DES BEATLES

LES BEATLES ET LA CONTRE CULTURE

THE BEATLES : LET IT BE… QU’IL EN SOIT AINSI !

LE MUSEE DES BEATLES À LIVERPOOL

JOHN LENNON, DE LIVERPOOL À LONDRES

GEORGE MARTIN, LE MENTOR DES BEATLES


RETOUR SOMMAIRE