ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


LITTLE RICHARD, LE PRINCE DU ROCK’N’ROLL

Pionnier du rock'n'roll, le chanteur noir américain Richard Penniman alias Little Richard était non seulement l'auteur de célèbres titres, mais aussi l'ancêtre des James Brown, Mick Jagger et autres bêtes de scène.


LITTLE RICHARD, ARTISTE PROVOCATEUR

« Oh, my soul ! », hurlait-il sur scène. Au cœur des années 50, ce cri de guerre était tout un symbole pour cet artiste issu d’une famille pauvre de Géorgie. Véritable force de la nature, celui qui se faisait appeler 'Little Richard' - malgré sa stature imposante - allait devenir aux côtés de Chuck Berry, Fats Domino et Elvis Presley, une légende vivante pour tous les rockers du monde entier.


Un bloqueur publicitaire bloque une grande partie de cette page.

Né le 5 décembre 1932 dans la petite ville de Macon dans le Sud des États-Unis, Litlle Richard se révèle être un enfant taciturne, orgueilleux et moralement blessé par un handicap dû à des jambes de longueurs différentes. Pratiquant, il fréquentait l’église ce qui, malgré des débuts prometteurs dans la musique, le poussera à tout abandonner en 1959 pour se faire pasteur. Devenant le missionnaire d’une congrégation évangélique, il rencontre sa future femme Ernestine Campbell, alors secrétaire de cette église. Mais cette union ne sera qu'une épisode malheureux. Le mariage tournera court, et ce malgré l’adoption d’un enfant.

© Okeh Records - Little Richard (1967)

Quand il retrouve la scène en 1964, le chanteur prône aussitôt son homosexualité assumée, tel un étendard ; ce qui ne surprendra guère personne étant donné ses attitudes efféminées et l’abatage qu’il en faisait sur scène, mais aussi en dehors.

À ce titre, Tutti Frutti, qui deviendra l’un de ses grands succès en 1955, évoquait déjà l’homosexualité des hommes à une époque où de telles mœurs étaient un affront au puritanisme ambiant. Little Richard - qui avait été rejeté par sa famille à cause de son homosexualité - jouira de cette chanson provocatrice, jusqu’à faire d’elle l’un des titres phares de son répertoire.

Pourtant, cette chanson faillit bien de ne jamais voir le jour si un producteur avisé du label 'Specialty Records' n’avait vu dans cette chanson un puissant vecteur pour asseoir la popularité de Little Richard. Celui qui déjà se produisait à la sortie de la guerre dans des spectacles clandestins de drag queen trouvait à travers ce titre une bonne occasion d’affirmer ses penchants. Tutti Frutti fera un malheur, au point qu’un soir de 1956, lors d’un concert à Baltimore, des femmes déchaînées se jetèrent sur lui pour le déshabiller, face à un service de l’ordre totalement impuissant et débordé par autant de fans euphoriques.


LITTLE RICHARD : TUTTI FRUTTI

VOIR LA VIDÉO

L’ARTISTE QUI INFLUENÇA ELVIS PRESLEY, LES BEATLES ET LES ROLLING STONES

Tout comme le déhanchement d’Elvis Presley faisait pousser des hurlements chez la gente féminine, Little Richard conduira à sa façon le parfum du scandale et de la décadence propre à l'image du rock’n’roll des années 50 et même 60. En adoptant un look atypique, caractérisé par des chemises aux couleurs vives, une coiffure surmontée d'une longue banane - qui fera des émules chez de nombreux rockers -, et une adoption tardive d’une moustache fine (façon Diego de la Vega), Little Richard assumait le personnage qu'il avait créé, même s'il possédait une personnalité complexe et ambiguë, comme l’étaient ses prises de positions concernant la sexualité. En 1995, ne devait-il pas déclarer avoir été gay toute sa vie au magazine Penthouse, pour confier deux ans plus tard à une chaîne de télévision religieuse que « l’homosexualité était contraire à la nature » ?

Little Richard aura surtout eu cette chance, tout comme Fats Domino, de profiter du marché du disque qui était alors en plein expansion. Et si des maisons de disques se sont intéressées à lui, ce n’est pas uniquement à cause de la conjoncture économique fleurissante d'après-guerre, mais en raison de son apport à un genre nouveau, le rock’n’roll, que les Blancs adopteront en chœur grâce notamment au renfort d’Elvis Presley.

On doit à Little Richard quelques-uns des plus beaux moments du rock'n'roll avec des titres comme Tutti Frutti, Keep A Knockin' (un titre enregistré début 1957 qui durait initialement moins d'une minute et qui sera allongé à deux minutes et onze secondes par la marque 'Specialty' après un miracle technique), Long Tail Sally, Rip it up, Kansas City, la célèbre Lucille ou encore Good golly Miss Molly.


LITTLE RICHARD : GOOD GOLLY MISS MOLLY

VOIR LA VIDÉO

Little Richard est venu plusieurs fois se produire en Europe. À la fin des années 60, alors que le rock’n’roll était déjà une vieille histoire, l’artiste se targait d'avoir vendu plus de 30 millions de disques à travers le monde, tout en se payant le luxe d'inscrire King of Rock'n'Roll dans les charts en 1972 (dix-sept ans après Tutti Frutti !).

Ce chanteur demeure encore aujourd'hui, pour plusieurs générations de rockers, une légende vivante. Les artistes qu’il a inspirés sont nombreux, des têtes d’affiche qui n’ont jamais caché son importance dans l’histoire du rock, surtout chez les artistes Blancs comme le guitariste Buddy Holly, le pianiste Jerry Lee Lewis et le King Presley, qui n’ont jamais hésité à inscrire dans leur répertoire quelques-uns unes de ses chansons. Puis, dans les années 60, ce sera au tour des Beatles et des Rolling Stones de prolonger l’héritage apporté par le chanteur dans leur début de carrière. « Les gosses m'ont ramené. Ils ont entendu les Beatles, les Stones parler de moi. Ils ont voulu m'entendre moi-même... J'ai un frisson quand je les vois m'applaudir ; j'en suis reconnaissant. », devait-il déclarer avec enthousiasme quand il tenta de renouer avec le succès de ses débuts.

Celui qui influença le jeune Jimi Hendrix ou le talentueux Eddie Cochran, ne devait jamais abdiquer même quand, l’âge avançant, le rock qu’il avait connu n’était plus vraiment le même. Les années 80/90 seront celles de la diversité, avec notamment des participations au cinéma et à la télévision.

Si la scène est encore là, sa discographie se ponctue de silence. Little Richard n’enregistre alors que fort peu de disques. En 1993, il reçoit enfin un 'Grammy Award' qui vient récompenser l’ensemble d’une carrière pourtant si décisive dans l’histoire de la Rock-Music. « Sans lui, je ne serais probablement jamais devenu musicien. », dira David Bowie.

Le 9 mai 2020, à l'issue d'une longue carrière, tenaillé par les suites d'une longue maladie, une voix rocailleuse venait de s'éteindre. Little Richard avait 87 ans.

Par D. Lugert (Cadence Info - 05/2020)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com