L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


MUSIQUE STREAMING GRATUIT, LES ARTISTES SE RÉINVENTENT

Depuis plus de dix ans, l’industrie du disque est en pleine mutation. Dans les coulisses, l’agitation règne. La faute à qui ? Au streaming, au piratage et à la gratuité que rien ne semble vouloir arrêter. Le téléchargement légal et illégal conduit directement les chanteurs et musiciens à se poser la question fatidique : « Peut-on encore vivre de sa musique ? »


LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE A-T-ELLE DÉJÀ CONDAMNÉ LA CRÉATIVITÉ ?

Comment écoutons-nous de la musique ? Le consommateur lambda a-t-il toujours conscience de son comportement vis-à-vis de la musique ? La paye-t-il encore et sous quelle forme ? Quel est le poids économique du CD face à Internet ? Ces questions se posent parce que depuis 12 ans le marché de la musique vit la conversion vers le tout numérique comme une fatalité, et que derrière cette façade apparemment lisse de toute contrainte existe tout un pan économique à réinventer et à justifier.

Si la chute de la vente des CD est révélatrice en s’effondrant de 60 %, fort heureusement, l’édifice ne s’est pas totalement écroulé. Les concerts sont encore làe et les plateformes de téléchargement légal participent activement à la pérennité de la vie musicale.

Cependant, ces moyens-là sont-ils suffisants quand dans le marché du disque, rien ne semble fondamentalement maîtrisé ? Aujourd’hui, personne n’est en mesure d’évaluer ce que seront les modes de consommation de demain et d’après-demain. Alors comment les artistes peuvent-ils se projeter un avenir radieux ? En attendant d’y voir plus clair, ces nouvelles façons de s’approprier la musique les obligent à se réinventer, à communiquer tout autrement avec leur public. Oui, la musique est engluée dans une profonde crise. Oui, la musique se situe à un tournant de son histoire. Qui, aujourd'hui, peut vraiment en douter !

Objectivement, le problème soulevé par l’arrivée du numérique pourrait se résumer dans le rapport qu’il entretient avec la créativité. Cette question est fondamentale, bien plus cruciale que la réaction épidermique provoquée par les ressorts économiques, plus terre à terre et tellement moins artistiques ! Toutefois, si l'on souhaite que la musique numérique soit au centre des débats pour des raisons purement mercantiles, en retour, cette position soulève d'autres questions : Quelle valeur le public est-il prêt à accorder à la création musicale d'aujourd'hui et de demain ?, et À quoi est-il prêt à renoncer pour que leurs artistes préférés continuent sereinement leur métier ?

Toujours d'actualité, l’enquête conduite il ya quelques mois par l'équipe d'Envoyé Spécial (France 2) tente de répondre à ces interrogations. Les artistes Alain Souchon, Laurent Voulzy, Fréro Delavega, Youssoupha, Jean-Michel Jarre et Caravan Palace témoignent et expliquent leur façon de conduire leur carrière. Tous les moyens sont bons à prendre : la vidéo en ligne, les concerts bien sûr, mais aussi l’entreprenariat et toute la technologie offerte par ce tout puissant "objet virtuel" qu'est le numérique.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2016)

Streaming, piratage... Peut-on encore vivre de sa musique ?

Un reportage de Guillaume Cahour, Gérad Lemoine, Antonin Fajon, Edouard Piquereau et Emilie Denis
(03/2016 – France 2 - Durée : 30 mn)

À CONSULTER

MUSIQUE EN LIGNE ET STREAMING

Le numérique, qui a imposé le streaming, a provoqué de nouveaux comportements chez le consommateur. La musique en ligne a donné naissance à des plateformes de téléchargements...

ARTISTES, MÉDIAS ET INTERNET

La puissance de la médiatisation d’aujourd’hui conduit certains artistes populaires à devenir des êtres à part, des êtres d’exception. La déification est sous contrôle...

LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE ET LA CULTURE

Analyse et réflexions concernant la culture et le numérique d'après un rapport du ministère de la Culture : la nouvelle génération et les outils numériques.


2e PARTIE : UNE COURSE À L'INDIVIDUALISME. Au lieu de favoriser une certaine émancipation de la culture, les nouvelles technologies accentuent les inégalités… c'est la logique du cumul. Contre toute attente, Internet, au lieu d'ouvrir de nouvelles portes culturelles, de prévilégier de nouveaux champs de curiosité, sélectionne et renforce les opinions et les goûts déjà existants.

INTERNET ET LA CRISE DU DISQUE

Comment l'Internet a-t-il provoqué la crise du disque ? Au début des années 90, la vente des disques se portait plutôt bien. Malgré la concurrence des grandes enseignes comme la Fnac ou Virgin, les disquaires indépendants conservaient une clientèle fidèle...


2e PARTIE : PETIS LABELS ET STREAMING. Les premiers à avoir subi la crise du disque, ce sont bien les petits labels indépendants. Pour ces petites structures composées de trois ou quatre personnes, voire moins, le binôme économique est ici le même qu’ailleurs, constitué de l’imparable combinaison de l’argent et du savoir-faire.

MUSIQUE D’AUJOURD’HUI ET FAUSSES NOTES

La musique a toujours possédé un certain mystère et un pouvoir attractif sur les êtres. Avec elle cohabitent un certain art de vivre, une vision culturelle où se mêle simplicité et élitisme.


2e PARTIE : MUSIQUE ET COMMERCE. Pour comprendre à quel point la musique est devenue un banal produit de consommation, il suffit de se promener dans un hypermarché et de contempler le rayon de disques qui expose ses références...


RETOUR SOMMAIRE
FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale