NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

CHANSON


LA VARIÉTÉ FRANÇAISE DES ANNÉES 90 - SES TUBES ET LEUR HISTOIRE

Cette page fait suite à : CHANSONS FRANÇAISES DES ANNÉES 90 (1)

1995 – ACTUALITÉ

SOCIÉTÉ : Devenir centenaire devient un événement de plus en plus fréquent puisque Jeanne Calment, doyenne de l’humanité et vieille copine de Toutankhamon a fêté ses cent vingt ans.

CINÉMA : Aux États-Unis, le film Forrest Gump de Robert Zemeckis met en scène un simple d’esprit interprété par un Tom Hanks, mais qui ne l’est pas au fond, puisqu’il a reçu deux statuettes consécutives aux Oscars.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


POLITIQUE : L’année 1995 n’aura pas fait que des malheureux, la preuve avec Bernadette Chirac qui fête avec bonheur l’élection de son mari à la présidence de la République Française. Face à lui, Lionel Jospin fait grise mine, mais ça, nous connaissions déjà. Il faut dire que l’impatience du nouveau président à faire quelques essais nucléaires dans le Pacifique ne pouvait pas attendre. Un mois après son élection, l’atoll de Mururoa tremblait déjà sous quelques gros pétards !

FAIT DIVERS : En juillet 1995, l’attentat de la station du métro de la station Saint-Michel à Paris hante encore aujourd’hui nos mémoires. Sept morts et quatre-vingt-quatre blessés tel est le bilan officiel de cet attentat. C’est le plus grave qui touche la France cette année-là. Il y en aura sept autres. Tous les soupçons se portent alors en direction des islamistes du GIA, basé en Algérie. La conséquence de ces événements obligera la France à suspendre les accords de Schengen pour ne lever les contrôles aux frontières qu’en mars 1996. Un homme en fuite, Kalhed Kelkal, soupçonné d’être à l’origine de ces attentats sera finalement abattu par des policiers tout près de Lyon.

MÉDIAS : L’animateur Jacques Pradel passionne les téléspectateurs pour l’affaire Roswell ; une histoire de soucoupe volante qui s’écrase dans le Nouveau-Mexique en 1947. Avec le temps, films, reportages, témoignages et thèses se sont accumulés, et le lieu où se produisit l’écrasement de la soucoupe est devenu depuis une attraction touristique courue. Pourtant, tout cet abattage médiatique n’est en réalité que le fruit de quelques témoins trop imaginatifs, car la soi-disant soucoupe n’était qu’une cible radar servant d’entraînement pour l’armée américaine. De toute façon, dans les médias, les histoires d’OVNI partent et reviennent, c’est bien connu. Des gens ont bien évidemment cherché à rencontrer David Vincent, l’architecte de la série Les envahisseurs, mais personne ne l’a encore aperçu sur les lieux.


ON DANSE SUR LA MACARENA

La chanson La Macarena n’est pas française, puisqu’elle vient d’Espagne, mais son succès a été si fulgurant sur notre territoire cette année-là que je me sens obligé d’en dire quelques mots… Dès son écoute, Pascal Chesnot, alors chef de produit chez BGM France et fin connaisseur du marché espagnol, perçoit immédiatement dans cette chanson un tube dansant. Celle-ci est lancée à l’automne 95, mais peut-être en raison de l’hiver qui pointe le bout de son nez, le rythme chaud de la Macarena doit attendre encore un peu.

Dans le clip qui vient d’être tourné, contre toute attente, celui-ci ne montre pas des jeunes en train de se trémousser, mais deux « papys » (Rafael Ruiz et Antonio Romero Monge) en costume-cravate, tout heureux d’être entourés de jolies filles. Ruiz et Monge sont deux artistes populaires en Espagne, mais en France, ils sont encore de parfaits inconnus (même s’ils ont déjà à leur actif trente-deux albums !). La Macarena n’est qu’une chanson de plus qui vient se rajouter à leur répertoire. Entre-temps, la chanson a été remixé façon techno par des rappeurs de Miami, ce qui va apporter au titre encore plus d’efficacité...

Quand le printemps arrive, la chanson est proposée de nouveau… C’est alors une vague continue qui déferle sur la France, allant même jusqu’à toucher en Italie le Saint-Siège, c’est dire ! Le soleil est là et La Macarena se chante de partout, mais se danse aussi grâce à une chorégraphie inventée de toute pièce dans l’immédiateté. Le succès est si grand qu’une Macarena bis verra le jour interprété par le groupe Los del Mar. Dix millions cinq cent milles disques seront vendus dans le monde, de quoi assurer une retraite confortable à ces deux vétérans.

La Macarena ne doit pas nous faire oublier Pascal Obispo. Le chanteur chante alors Tombé pour elle. Obispo est depuis déjà pas mal d’années dans les starting-blocks. C’est un interprète et auteur-compositeur qui a pourtant du mal à percer malgré le talent que lui confère la profession. Cet ancien vendeur de disques rêve d’être l’alter ego de Jean-Jacques Goldman. En 1992, il y aura Plus que tout au monde, un premier succès qui sera suivi de Personne l’année suivante. Avec le temps, son style s’affine et se personnalise. En 1997, la chanson Lucie devient la référence du chanteur. « Le temps c’est de l’amour » chante-t-il alors.


1996 – ACTUALITÉ

SOCIÉTÉ : Le début de l’année 1996 est marqué par la disparition de l’ancien président de la république François Mitterrand à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Quelques jours plus tard, la maladie de Creutzfeld-Jakob et de l’ESB (Encéphalopathie Spongiforme Bovine) est rendue publique. Une épidémie de vache folle gagne les médias. Tout est parti de Londres. Les bouchers s’inquiètent et les consommateurs deviennent très méfiants vis-à-vis de l’origine des viandes qu’ils consomment.

ÉTRANGER : Allah à bon dos, car encore une histoire de barbarisme enflamme les médias. En effet, les sept moines français de Tibéhirine, enlevés en Algérie par le GIA, ont été égorgés par leurs ravisseurs.

SPORT : En France, l’athlétisme n’est pas notre point fort. Pour autant, il ne faut pas minorer les performances de nos sportifs. De temps en temps, un nom s’élève à la plus haute marche. Ce sera le cas de Marie-José Pérec qui, après son exploit aux 400 mètres des jeux olympiques de Barcelone, empoche la médaille d’or dans l’épreuve du 200 mètres à ceux d’Atlanta.

FAIT DIVERS : Le rap est une musique en pleine effervescence, mais il y a toutefois des limites à ne pas franchir. Les deux chanteurs de NTM seront condamnés à six mois de prison ferme, mais aussi à six mois d’interdiction de chanter pour outrage à la police. Dur, dur, pour un groupe en pleine gloire de fermer son clapet !


1997 – ACTUALITÉ

CINÉMA : Ne vous-il jamais arrivé de vous prendre pour un chien… NON ? Alain Chabat prouve que c’est possible avec le film Didier. Didier, alias Alain Chabat, est un chien qui s’est transformé en homme et qui tourne sur lui-même plusieurs fois avant de s’asseoir. L’idée est excellente et la performance de Chabat est énorme. Obnubilé par le jeu « à la baballe » ou par l’odeur des demoiselles, la confrontation avec son maître Jean-Pierre Bacri tombe pile-poil, il va s’en dire !

MÉDIAS : Salut les musclés fait son apparition. Ce premier sitcom met en scène les cultissimes musiciens de Dorothée dans une fiction haute en couleurs.

France 2 lance un nouveau jeu : Qui est qui ? Animé par Marie-Ange Nardi, le principe de l’émission est simple : trois candidats s'affrontent pour essayer de deviner le métier ou la passion de six personnes. Le Qui est qui ? restera à l’antenne durant plus de six ans.

TECHNIQUE : Le DVD s’impose comme le nouveau support vidéo de salon. Incontournable dans l’univers informatique, le DVD dit adieu à la cassette VHS qui s’en va rejoindre les vinyles au fond des tiroirs, si ce n’est à la décharge publique.


SAVOIR AIMER SANS LES DAFT PUNK

En 1995, après avoir repris avec succès Caruso de Lucio Dalla, précédemment chantée par Pavarotti, l’année 1997 s’annonce sous les meilleurs hospices pour Florent Pagny avec la chanson Savoir Aimer. Signé par le tandem Obispo/Florence, le texte aborde le mot magique sans concession : « Mais savoir donner / Donner sans reprendre / Ne rien faire qu'apprendre / Apprendre à aimer / Aimer sans attendre / Aimer à tout prendre / Apprendre à sourire / Rien que pour le geste / Sans vouloir le reste / Et apprendre à Vivre / Et s'en aller. » Le clip qui suit la sortie du titre est aussi simple qu’explicite avec un Florent Pagny qui parle le langage des signes. Efficacité et sensibilité cohabitent simplement, sans artifice, sobrement.

Il faut se souvenir aussi que l’année 97 est l’année de la révélation de la French Touch. En janvier 97, la sortie du single Da Funk par Daft punk, inspiré de house et de techno made in Chicago, est un succès dévastateur avec ses deux millions d’exemplaires vendus dans trente-cinq pays. La jeunesse danse et se fout pas mal du côté incognito de ce duo (Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo) qui porte le casque intégral sur scène. Au fait, les gars, vous n’avez pas trop chaud sous le casque ? En vérité Daft Punk a intronisé une autre forme de culture, celle des artistes indépendants sans visage. Chez eux l’anonymat se dessine à leur avantage. Une chance qu’ils ont su exploiter… Car si tout le monde faisait de même, que se passerait-il ? Dites-le-moi !


FLORENT PAGNY - SAVOIR AIMER


1999 – ACTUALITÉ

CINÉMA : Dans le film Coup de foudre à Notting Hill, l’acteur Hugh Grant prouve que l’on peut être un modeste libraire londonien et réussir à plaire à l’une des plus grandes stars d’Hollywood (Julia Roberts). Le scénario est fleur bleue, mais les spectateurs aiment qu’on leur raconte des contes de fées. La BO suit le mouvement et propose un choix de chansons éclectiques, allant des standards comme Blue Moon ou Ain’t No Sunshine jusqu’à des titres plus pop et rock (Gimme Some Lovin par The Spencer Davis Group ou She par Elvis Costello)

Dans un autre style encore plus décalé et bon enfant, Austin Powers 2 : L’espion qui m’a tirée. Fort du succès rencontré par le film précédent, Austin Powers continue de jouer au photographe le jour et à l’agent secret la nuit. Parviendra-t-il à rejoindre son ennemi juré le docteur Denfer qui a fuit dans l’espace ? Rien n’est moins sûr, car pour le moment...

SCIENCE : Tous les gens ont les yeux tournés vers le ciel. En effet, ils attendent avec impatience l’éclipse lunaire qui doit se produire. Toutes les lunettes en carton sont de sortie.


NOTRE-DAME DE PARIS

Inspiré du roman de Victor-Hugo, Notre-Dame de Paris marque l’avènement de la vogue des comédies musicales à la française. Débutée à la fin de l’année 1998, elle prendra réellement son ascension l’année suivante autour de quelques chanteurs devenus depuis célèbres : Les Canadiens Garou (Quasimodo), Daniel Lavoie (Frollo), Bruno Pelletier (Gringoire) et les Français Patrick Fiori (Phœbus) et Hélène Ségara (Esmeralda). Alors que les arrangements musicaux sont confiés à Jannick Top et Serge Perathoner, deux musiciens qui sont à la source des BO d’Ushuaïa, ce sont le parolier Luc Plamandon et le compositeur Richard Cocciante qui écriront la cinquantaine de chansons nécessaires à construire le long spectacle. Le temps des cathédrales et Belle seront les deux mélodies que le public retiendra.

Concernant les auditions, la sélection fut sévère, puisque pas moins de quatre cents chanteurs ont été entendus et que seulement sept ont été retenus. Idem pour les danseurs et acrobates. Des six cents qui se sont présentés, seuls seize ont été sélectionnés. À cela, il faut rajouter des doublures et une quarantaine de techniciens (machinistes, maquilleurs, assistants…) qui étaient indispensables à la réussite du show.

Le concept de Notre-Dame de Paris deviendra une référence pour les comédies musicales qui naîtront par la suite. Une version anglaise verra le jour, ce qui permettra à la comédie musicale de s’exporter très bien à l’étranger, notamment à Londres et à Las Vegas.

L’année 99 sera aussi celle du premier album solo de Manu Chao, Clandestino. Cet ancien membre du groupe la Mano Negra y concède une musique teintée de reggae, genre carnet de route, tandis qu’à Toulouse, l’ex-chanteur du groupe Gold, Emile Wandelmer, fusionne avec le groupe Images pour produire un album constitué de reprises de leurs succès respectifs, Jusqu’au bout de la nuit.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2014)


SUJETS CONNEXES

LA CHANSON FRANÇAISE DES ANNÉES 60

LA CHANSON FRANÇAISE DES ANNÉES 70

LA CHANSON FRANÇAISE DES ANNÉES 80


RETOUR SOMMAIRE