L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

CLASSIQUE / TRADITIONNEL


DÉCOUVRIR L'OPÉRA PAR STYLE, ÉPOQUE OU DIFFICULTÉ

Quand on cherche à apprécier l’opéra, ses amateurs vous diront qu’il vaut mieux le voir en vrai, sur scène, plutôt qu’à travers l’écran du téléviseur, toujours réducteur. Cependant, il existe tellement d’opéras avec des époques et des styles si différents qu’il est préférable d’y aller « piano »… Sur cette page, je vous propose plusieurs listes classées par popularité et époque.


ÊTRE MÉTHODIQUE POUR CHOISIR LE BON OPÉRA

Dans un premier temps, préalablement à l’achat d’un CD d’opéra, vous pourriez rechercher des extraits de l’œuvre sur Internet. Des plateformes audio ou vidéo de streaming vous apporteront une idée sur le style, l’époque, les sensations que vous éprouvez. Si vous habitez une ville, vous pourrez peut-être emprunter le CD dans une médiathèque.

La durée des opéras dépassant régulièrement une heure, deux heures, écoutez-le par tranche, par exemple un acte à la fois. Il est important de se laisser envahir et il ne faut pas reculer à la première écoute. L’opéra s’apprécie sur la durée.


FAIRE LE BON CHOIX

Un opéra ne se choisit pas par hasard. Il faut être méthodique. Certaines œuvres sont plus abordables que d’autres, plus facile à comprendre, à digérer. J'ai dégagé plusieurs listes allant crescendo, de l’opéra le plus abordable au plus ardue, ou par époque. Une part de subjectivité existe bien évidemment dans ces choix.

  • Le Barbier de Séville (Rossini)
  • La Bohème (Puccini)
  • Carmen (Bizet)
  • Don Giovanni (Mozart)
  • La Veuve Joyeuse (Lehár)
  • La Vie Parisienne (Offenbach)
  • La trilogie : Rigoletto, La Travatia, Le Trouvère (Verdi)
  • La Tosca (Puccini)

Tous les opéras de cette première liste sont populaires et ont été presque tous adaptés au cinéma. La prédominance mélodique est souvent là. L'époque, le contexte historique et sociologique traduits dans les livrets apportent une première indication de la richesse culturelle de l’opéra.

Si vous êtes devenu suffisamment familier pour apprécier la plupart de ces opéras, vous serez prêt à passer au niveau supérieur…

Cette seconde liste contient des opéras dont l’abord demande un peu plus d’effort, surtout si vous désirez les comprendre et ainsi apprécier leur juste valeur.

  • Aida (Verdi)
  • La Chauve-Souris (Johann Strauss)
  • Les Contes d’Hoffmann (Offenbach)
  • Eugène Onéguine (Tchaïkovski)
  • La Flûte enchantée (Mozart)
  • Madame Butterfly (Puccini)
  • Les Noces de Figaro (Mozart)
  • La Walkyrie (Wagner)

Ces deux listes dont vous venez de prendre connaissance reposent sur des répertoires liés aux époques classique et romantique. La troisième liste remonte dans le temps, plus exactement à l’époque baroque et au tout début du classicisme. Piocher dans cette liste n’est qu’une question de goût personnel.

  • Armide (Lully)
  • Le Couronnement de Poppée (Monteverdi)
  • Les Indes Galantes (Rameau)
  • Giulio Cesare (Heandel)
  • L’Olympiade (Vivaldi)
  • Platée (Rameau)
  • Le Roi Arthur (Purcell)
  • La Servante maîtresse (Pergolèse)

APPROFONDIR LA CONNAISSANCE DE L’OPÉRA

Continuons notre prospection dans le vaste labyrinthe des opéras. À ce stade, nous abordons les piliers du répertoire, des ouvrages dont on ne prononce le titre qu’avec le regard brillant et en l’entourant de superlatifs. Ce sont des ouvrages denses qui, au départ, peuvent effrayer. Ici, l’oreille doit être aiguisée. Avoir le livret sous les yeux est indispensable si l’on souhaite ne pas perdre une miette de l'histoire.

  • Boris Godounov (Moussorgski)
  • Le Château de Barbe-Bleue (Bartók)
  • Le Chevalier à la rose (Richard Strauss)
  • Hippolyte et Arcie (Rameau)
  • Otello (Verdi)
  • Parsifal (Wagner)
  • Pelleas et Mélisande (Debussy)
  • Wozzeck (Berg)

CHERCHER ENCORE AILLEURS…

Notre dernière liste flirte avec des œuvres parfois à la limite de l’opéra, ce qui, pour certaines personnes, pourra être une solution de découverte autrement passionnante ; la découverte de l'opéra par la petite porte, en somme !

  • L’Amour des trois oranges (Prokofiev)
  • Bánk bán (Erkel)
  • Dialogues des carmélites (Poulenc)
  • L’Enfant et les Sortilèges (Ravel)
  • L’Étoile (Chabrier)
  • Jenufa (Janácek)
  • Porgy and Bess (Gershwin)
  • Le Prince Igor (Borodine)
  • Rusalka (Dvorák)
  • La Vie brève (Falla)

Par PATRICK MARTIAL (Cadence Info - 06/2015)


À CONSULTER

DÉCOUVRIR L'OPÉRA PAR STYLE, ÉPOQUE OU DIFFICULTÉ

Dans cette page, vous sont proposés plusieurs listes d'opéras classées par difficulté et époque. Elles vous aideront de galop d'essai si vous n'avez aucune connaissance en la matière.

DÉCOUVRIR L’OPÉRA VIA LE DVD ET LE DISQUE

Est-il toujours nécessaire d'assister à une représentation pour apprécier à sa juste valeur un opéra ? L'arrivée du disque puis du DVD a bousculé bien des habitudes chez le mélomane...

LES QUALITÉS ARTISTIQUES ESSENTIELLES DE TOUT BON OPÉRA

Quels sont les critères essentiels à tout bon opéra ? Cette page détaille les six raisons qui permettent à un opéra de se distinguer : exprimer des sentiments, la qualité de l'intrigue, un sujet populaire, les décors et les costumes, la présence de grands airs et enfin des interprètes de talent.

LEXIQUE D’OPÉRA, PETIT MAIS UTILE

La musique d'opéra entraine dans son sillon un vocabulaire qui lui est spécifique, des termes parfois méconnus et représentatifs d'une époque ou d'un style. Ce petit lexique est là pour les réunir.

L'OPÉRA ET SES IDÉES REÇUES

L’opéra est souvent synonyme d’ennuis. Il transporte dans ses bagages beaucoup d'idées reçues comme sa durée jugée excessive, sa mise en scène trop théâtrale et sans souffle, ses personnages trop statiques...


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT