ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

JAZZ ET INLUENCES


DES DISQUES DE JAZZ À PARTAGER ENTRE AMIS

Pour ceux qui pensent que le jazz est une musique indigeste, voici quatre exemples qui vont leur permettre de partir à sa rencontre : kitch avec Julie London, historique avec la série Jazz Collection, aventurier avec le label Dreyfus, et défricheur avec Miles Davis.


JULIE LONDON, POUR CEUX QUI AIMENT LA MUSIQUE LOUNGE

Cry me a river : dans le film de Frank Tashlin, La blonde et moi (1956), c’est Julie London la vraie vedette, apparaissant avec cette chanson intoxiquante, et pas Jayne Mansfield. La comparait-on à Marilyn Monroe ? Elle répondait : « Moi, je suis une mère de famille qui tricote pour ses enfants. » Bonne fille de l’Amérique, sexy « à l’insu de son plein gré », ainsi la restitue une BD gracieusement kitch qui accompagne une compilation de 48 chansons de Julie London, sensuelles, romantiques, et sur lesquelles s’énamoureront certainement jolies filles et gentils messieurs !


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


(Julie London - Album de 2 CD + BD par Marcelino Truong BDMusic/Harmonia Mundi)


JULIE LONDON - CRY ME A RIVER (version 1964)

En 1985, une version française ressuscitera la chanson Cry Me a riversous le titre Pleurer des rivières. Grâce à l'interprètation de Viktor Lazlo, la chanson rencontrera un nouveau public.


THE PERFECT JAZZ COLLECTION. 1 & 2

Nous avons tous un ami, une amie qui croient ne pas aimer le jazz. The Perfect Jazz Collection tente d’apporter une réponse contraire. Pour les détromper une première fois, nous avons le volume 1. Nous sommes ici en présence d’un coffret de 25 albums – il faut bien ça – avec la reproduction à l’identique, cartonnée, au format CD des pochettes d’origine. Ainsi, si vous souhaitez faire des heureux, ces disques contiennent l’essentiel de l’histoire du jazz à travers ses grandes figures : Louis Armstrong, Billie Holiday, Miles Davis, Thelonious Monk, Chet Baker, etc.

SI vous êtes téméraire, pourquoi ne pas refaire le coup du cadeau une nouvelle fois, en un peu plus difficile (mais pas trop quand même !) avec le second volume où se côtoient Duke Ellington, Sonny Rollins, Weather Report, Nina Simone, Aretha Franklin ou Clifford Brown ?

(2 coffret de 25 CD, Columbia/Legacy/Sony Music)

20 YEARS DREYFUS JAZZ

Francis Dreyfus, producteur, n’est plus là pour célébrer le label qui a été sa passion et une belle réussite artistique. En témoignent vingt albums, un best of choisi par ceux qui continuent l’aventure en coulisses. Ils sont rassemblés en un coffret à l'allure d’emballage kraft. Il n'y a pas de livret. C’est assez dans la manière de Francis Dreyfus, qui pensait qu’avec des noms qui disent quelque chose, la musique se suffisait.

Vous y trouverez de nombreux noms prestigieux d’un jazz contemporain éclatant : Michel Petrucciani, Ahmad Jamal, Aldo Romano, Marcus Miller, Géraldine Laurent et Térez Montcalm.

(Coffret de 20 CD, Dreyfus Jazz/Sony Music)


ALDO ROMANO - MORE (Inner Smile - 2011)

Les origines italiennes d'Aldo Romano se retrouvent dans un jazz lyrique et sensuel. Aldo Romano : batterie - Enrico Rava : trompette - Baptiste Trotignon : piano - Thomas Bramerie : contrebasse


MILES DAVIS : MILES !

Ce trompettiste fut un cas unique en étant aussi célèbre dans le monde du jazz que dans celui du rock. Comme pour Frank Zappa, il avait le sens du spectacle. En 2011, Claude Nobbs fait surgir un trésor de ses coffres. Le fondateur du Montreux Jazz Festival propose les dix concerts que Miles y a donnés de 1973 à 1991, impeccablement filmés et enregistrés.

Pour qui l’a jamais regardé arpenter la scène comme une panthère, entièrement investis dans sa musique, l’œil à tout, chewing-gum en bouche même en jouant, et pour qui veut retrouver cette émotion intense et toujours au bord de l’ironie, voici dix DVD qui font se demander quel groupe de Miles préférer au cours de ces aventureuses années électriques.

(Coffret de 10 DVD Eagle Vision)

(Cadence Info)


RETOUR SOMMAIRE