ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


SONDAGE CONCERNANTLA CHANSON FRANÇAISE

Suivant un sondage effectué il y a plus de 10 ans par IPSOS (2007), la “vox populi” considère le prix du disque comme un facteur déterminant de l’acte d’achat.


Un jour, peut-être verrons-nous les professionnels prendre conscience qu’une baisse de TVA ne nuirait pas à un commerce qui, depuis l’apparition de l’Internet et de ses ravages économiques, cherche désespérément une solution équilibrée entre l’offre et la demande. La densification des points de vente, l’ouverture de certains magasins le dimanche ne suffisent pas à donner le change.

Pour ce qui est des listes de la postérité, il faut s’attendre à des applaudissements pour certains et à des sifflets pour d’autres. La palme revient à l’ami Georges et à sa “mauvaise réputation” qui, voilà plus de 50 ans, plaignait les forçats de la gloire.


LE RENOUVEAU DE LA CHANSON FRANÇAISE


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Une personne interrogée sur deux pense que la chanson française se porte mieux qu’il y a 10 ans, mais comme presque autant pensent le contraire… la même bouteille sera toujours pleine pour les uns et à moitié vide pour les autres.


LA VENTE DE CD

On achèterait davantage de disques s’ils étaient moins chers !” disent trois personnes sur quatre. Il faudrait faire vite, car le dynamisme écrasant d’Internet et ses possibilités sans cesses croissantes et innovantes ont semble-t-il toujours une longueur d’avance !

Les jeunes sont sensibles aux étiquettes et à la valse des prix alors que les Parisiens se révèlent plus catégoriques que les provinciaux dans leurs goûts (??).


QUOI DE NEUF DEPUIS LES QUOTAS ?

Le plébiscite soulevé par l’apparition des quotas dans les années 90 s’est confirmée dans les années suivantes. Il existe pourtant un paradoxe. Le soutien massif à la chanson française ne se traduit pas souvent dans les pratiques culturelles. Les réseaux musicaux diffusant le moins de titres francophones sont ceux qui récoltent les plus fortes audiences (NRJ et Skyrock, par exemple).

Les défenseurs de la chanson française parleront de renouveau, citeront de nouveaux talents alors que les programmateurs de radio ironiquement, répondront que les chiffres Médiamétrie ne sont pas les mêmes.


LES ARTISTES DISPARUS ONT LA CÔTE

Quelles sont les trois interprètes qui, selon vous, font le plus partie du patrimoine français ?

Brel, Brassens, Piaf arrivent en tête, suivis respectivement de Serge Gainsbourg, Charles Aznavour, Yves Montand, Charles Trenet, Jean Ferrat, Tino Rossi, Maurice Chevalier, Gilbert Bécaud et Léo Ferré.

S’ils ne sont plus de ce monde, les quatre premiers ont été, à leur façon, des anticonformistes. Le panthéon de la chanson n’est donc pas interdit aux provocateurs de talent. Si Serge Gainsbourg fait un tabac auprès de la jeune génération, il réalise un flop auprès des personnes âgées. C’est le contraire avec Aznavour que les plus de 65 ans nomment en priorité. La nostalgie des “plaisirs démodés” réussit à l’ami Charles.

Étonnant… Maurice Chevalier, artiste de music-hall d’avant-guerre, récolte plus de suffrages que Léo Ferré et Barbara (respectivement 11%, 8% et 5%). La pauvre Juliette Gréco récolte 40 fois moins que Georges Brassens… Si tu t’imagines, si tu t’imagines.


JOHNNY HALLYDAY ET LES AUTRES

À la question “Quels sont les interprètes dont les chansons seront diffusées dans vingt ans ? “, on n’est pas surpris de trouver en tête Johnny Hallyday. Suivent dans le désordre : Francis Cabrel, Yves Duteil, Michel Sardou, Michel Berger, Jean-Jacques Goldman, Patrick Bruel, Claude Nougaro, Julien Clerc, Maxime Leforestier, Renaud, Michel Jonasz, Véronique Sanson, Laurent Voulzy, Bernard Lavilliers, Jacques Higelin, Alain Bashung, Pierre Perret, Etinne Daho, Louis Chedid, Stéphane Eicher.

Autant Johnny Hallyday est soutenu à gauche et par les jeunes adultes (60%), autant Michel Sardou rassemble un public de droite et des personnes d’âge mûr (59% des plus de 65 ans). Les retraités plébiscitent également Pierre Perret et Yves Duteil. Si l’on analyse les chiffres du sondage IPSOS plus attentivement, Laurent Voulzy aura beaucoup de mal à rivaliser avec son ami Alain Souchon (respectivement 6% et 17%), Julien Clerc, lui, conserve un public honorable (15%) alors que Stéphane Eicher, Etienne Daho et Louis Chedid ferment la marche (moins de 3%).

Par Elian Jougla (Cadence Info)


À CONSULTER

LES FRANÇAIS ET LA MUSIQUE

ÉVOLUTION DU MARCHÉ DU DISQUE (SNEP)


RETOUR SOMMAIRE