ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE DE FILMS


MAURICE THIRIET, COMPOSITEUR DE MUSIQUE DE FILMS

Maurice Thiriet (1906/1972) débute dans la musique de films en 1932, guidé par Maurice Jaubert et Roland-Manuel. Compositeur très prolifique, Maurice Thiriet a travaillé sur plus d’une centaine de films, dont de très nombreux courts-métrages.


MAURICE THIRIET, ENTRE FILM HISTORIQUE ET FANTASTIQUE

Si son nom a été un peu oublié, c’est que le cinéma pour lequel il travailla a rapidement été considéré comme désuet et passéiste. Il n’en reste pas moins que son nom est indissociable des chefs d’œuvre de Marcel Carné : Les visiteurs du soir (1942) et Les enfants du Paradis (1945).

Amené à travaillé sur des sujets historiques, Thiriet fut un des rares compositeurs français à avoir su doter ses partitions d’une trame musicale populaire et épique, comparables dans l’esprit aux travaux de compositeurs américains : Napoléon Bonaparte, Fanfan la tulipe, Cartouche.

Curieusement, Maurice Thiriet est sans doute un des seuls musiciens français à avoir expérimenté un univers musical tout à fait personnel en sachant s’éloigner du traditionnel héritage classique contemporain. Ses partitions pour des films mineurs à tendance fantastique, resteront significatives d’une démarcation radicale du traitement de l’angoisse à l’anglo-saxonne et déboucheront sur la constitution d’une palette orchestrale propice à l’illustration de ‘films noirs à la française’ : La nuit fantastique, Le loup de Malveneur, L’homme au chapeau rond.

Vers la fin de sa carrière, Maurice Thiriet tomba dans une certaine facilité toutefois exempte de vulgarité, en travaillant peut-être un peu trop rapidement pour certaines complaisances musicales par un style toujours vif et chantant. La musique de cinéma n’occupant qu’une partie de son activité créatrice, il fut parfois amené à réutiliser, souvent pour des questions de temps, des compositions personnelles à l’écran.


QUELQUES MUSIQUES DE FILMS

  • Le voleur (Maurice Tourneur – 1933)
  • La nuit fantastique (Marcel L’Herbier – 1941)
  • Les enfants du Paradis (Marcel Carné – 1945)
  • Cartouche (Guillaume Radot – 1949)
  • Fanfan la tulipe (Christian-Jaque – 1952)
  • Le grand jeu (Robert Siodmak – 1954)

(source : Des compositeurs pour l'image - A. Lacombe)


LISTE DES COMPOSITEURS

RETOUR SOMMAIRE