ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CLASSIQUE / TRADITIONNEL


LES GRANDS TUBES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE

À l'instar de n'importe quelle autre grande catégorie musicale, le classique possède également une importante collection d'œuvres célèbres. Pour celui ou celle qui souhaite l’aborder en profondeur, sa richesse, sa diversité ou parfois même sa complexité demande souvent une bonne part de méthodologie. Or, le grand public, qui n'achète pas spontanément la dernière version plébiscitée d’un concerto de Bach ou de Mozart, est à même d’apprécier dans un disque des airs qu'il a entendus ailleurs, comme par exemple au cinéma ou à la télévision. Nous sommes partis de ce constat pour vous proposer 100 œuvres baroques et classiques parmi les plus populaires.


LA MUSIQUE CLASSIQUE ET SES TUBES

La musique classique, hier réservé aux disquaires spécialisés, a fini par s’imposer dans les bacs des supermarchés. C’est dans ces lieux de grande consommation que sont apparues en bonne place les premières compilations de musique classique ; celles-ci comprenant le plus souvent des titres évocateurs : 20 hits classiques ; Les indispensables de la musique classique ; Les musiques classiques de pubs ; ou bien encore La musique classique au cinéma.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


tubes musique classique

Toutefois, cette "intromission" de la musique classique a d'abord commencé avec le 7e art. C’est en effet dans les salles obscures qu'elle a cherché à séduire un vaste public. Prokofiev ou Satie y ont goûté à l’époque du muet avant que certains metteurs en scène ne délaissent les œuvres originales aux profits d’œuvres préexistantes (citons par exemple les metteurs en scène Stanley Kubrick et Bertrand Blier qui seront coutumiers du fait en proposant un mélange d’œuvres classiques plus ou moins populaires). Par la suite, la télévision va jouer son rôle en l’introduisant surtout dans ses spots publicitaires. Dès lors tout va s’accélérer.

Grâce à la « pub », en quelques secondes, une mélodie provenant d’une œuvre célèbre devenait aussi identifiable que le produit ou la marque qu’elle glorifiait : un parfum, une paire de lunette, un produit alimentaire, le lancement d’un emprunt ou la naissance d’une nouvelle auto, toute la « grandeur musicale » du classique était certes écornée, mais avec l’assurance d’avoir eu une audience de plusieurs millions de personnes. Succès garanti !

À ce stade, la connaissance de la musique classique est certes superficielle, car si l’auditeur lambda est parfois capable de citer le nom du compositeur, c'est beaucoup plus aléatoire quand il s'agit d'indiquer avec précision l'époque de la composition, le titre de l’œuvre ou sa forme : Est-ce un concerto, une sonate, une symphonie ou un air d'opéra ? Sur le fond, cette ignorance - que certains condamnent – constitue-t-elle véritablement un écueil quand il s’agit d’apprécier une musique quelle qu’elle soit ? La petite touche du spécialiste avec ses codes et ses connaissances doit-elle retenir toute notre attention ? Certainement pas ! Chaque oreille a sa propre sensibilité et généralement, elle n’aime pas qu’on lui dicte ses choix quand, parfois, la « grandeur culturelle » cherche à imposer les siens.

Cette liste, forcément sélective et subjective, regroupe la grande majorité des « tubes » de la musique classique. Rien d’étonnant alors d’y voir figurer le Boléro de Maurice Ravel, la Lettre à Elise de Beethoven ou la Marche Turque de Mozart ; des musiques qui ont traversé les générations et qui continuent d’enflammer les cœurs. Ces 100 œuvres classiques font partie depuis longtemps du paysage sonore et se retrouvent régulièrement dans les compilations. C’est donc leur popularité qui a guidé notre choix.

Nous ne pouvons que vous encourager à vous rendre sur "YouTube", puisque les 100 œuvres ci-dessous y sont présentes le plus souvent dans différentes interprétations.


LES 100 ŒUVRES CLASSIQUES DE RÉFÉRENCE

  • ALBÉNIZ : Tango
  • ALBINONI : Adagio
  • ARBEAU : Pavane
  • BACH : Aria de la Suite en ré
  • BACH : Jésus que ma joie demeure
  • BACH : Prélude en fa majeur
  • BACH : Suite pour violoncelle n°1
  • BACH : Toccata et fugue en ré mineur
  • BARBER : Adagio
  • BEETHOVEN : Lettre Pour Élise
  • BEETHOVEN : Sonate au clair de lune
  • BEETHOVEN : Symphonie n°5 (1er mouv.)
  • BEETHOVEN : Symphonie n°9 (4e mouv.)
  • BELLINI : Casta Diva
  • BERLIOZ : Symphonie fantastique
  • BIZET : l’Arlésienne
  • BIZET : Habanera de Carmen
  • BORODINE : Dans les steppes de l'Asie centrale
  • BRAHMS : Danse hongroise n°5
  • BRAHMS : Symphonie n°3 - 3e mouv.
  • BRAHMS : Wiegenlied
  • CATALANI : La Wally
  • CHARPENTIER : Prélude du Te Deum
  • CHOPIN : Étude n°3
  • CHOPIN : Marche funèbre
  • CHOPIN : Valse du petit chien
  • CHOSTAKOVITCH : Valse n°2
  • CORELLI : Pastorale
  • DEBUSSY : Golliwog's cake walk
  • DEBUSSY : Prélude à l'après-midi d'un faune
  • DELIBES : Duo des fleurs de Lakmé
  • DONIZETTI : Lucia di Lammermoor
  • DUKAS : L’apprenti sorcier
  • DVORÂK : Symphonie du Nouveau Monde
  • FAURÉ : Pavane
  • GERSWHIN : Rhapsody in blue
  • GERSWHIN : Porgy and Bess
  • GLUCK : Orphée et Eurydice
  • GOUNOD : Air des bijoux de Faust
  • GRIEG : Peer Gynt
  • HAENDEL :.Alla Hornpipe
  • HAENDEL : Halleluyah du Messie
  • HAENDEL : Sarabande
  • HAYDN: Symphonie La Surprise
  • HONEGGER : Pacific 231
  • KETÈLBEY : Sur un marché persan
  • KHATCHATOURIAN: Danse du sabre
  • LISZT : La Campanella
  • LISZT : Rêve d'amour n°3
  • LULLY : Menuet du Bourgeois gentilhomme
  • MAHLER : Adagietto de la Symphonie n°5
  • MASSENET : Méditation de Thaïs
  • MENDELSSOHN : Chanson de printemps
  • MENDELSSOHN : Marche nuptiale
  • MONTI : Csardas
  • MOUSSORGSKI : Tableaux d'une exposition
  • MOZART : Air de la Reine de la nuit
  • MOZART : Concerto pour piano n °23, Adagio
  • MOZART : Marche turque
  • MOZART : Une petite musique de nuit
  • MOZART : Symphonie n°40
  • MOZART : Voi che sapete des Noces de Figaro
  • OFFENBACH : Barcarolle des Contes d'Hoffmann
  • ORFF : Carmina burana
  • PACHELBEL : Canon
  • PERGOLÈSE : Stabat mater
  • PROKOFIEV : Pierre et le loup
  • PROKOFIEV : Roméo et Juliette
  • PUCCINI : Madame Butterfly
  • PURCELL : Air du froid
  • RACHMANINOV : Concerto pour piano n°2
  • RAMEAU : Tambourin
  • RAVEL : Boléro
  • RAVEL : Pavane pour une infante défunte
  • RIMSKI-KORSAKOV : Le vol du bourdon
  • RODRIGO : Concerto de Aranjuez
  • ROSSINI : Le barbier de Séville
  • SAINT-SAENS : Le Carnaval des animaux
  • SATIE : Première et troisième Gymnopédie
  • SATIE : Gnossienne 1, 2, 3
  • SCHUBERT : Moment musical
  • SCHUBERT : Quintette la Truite
  • SCHUBERT : Symphonie inachevée
  • SCHUBERT : Trio en mi bémol
  • SCHUMANN : Scènes d'enfants
  • SIBELIUS : Valse triste
  • SMETANA : La Moldau
  • STRAUSS (Johann) : Le beau Danube bleu
  • STRAUSS (Richard) : Ainsi parlait Zarathoustra
  • SUPPÉ : Cavalerie légère
  • TCHAÏKOVSKI : Casse-noisette
  • TCHAÏKOVSKI : Le Lac des cygnes
  • VERDI : Chœur des esclaves
  • VERDI : La Donna è mobile
  • VERDI : Marche Triomphale
  • VILLA-LOBOS : Bachianas Brasileiras
  • VIVALDI : Le Printemps (Les quatre saisons)
  • WAGNER : La Chevauchée des Walkyries
  • WAGNER : Marche nuptiale
  • WIDOR : Toccata

Une autre liste d’œuvres classique est prèsente à cette adresse avec une approche radicalement différente, un peu plus pointue, et basée sur une sélection de trois œuvres majeures par compositeur.

(Cadence Info - 03/2017)


RETOUR SOMMAIRE